Un pied dans la tombe

J’ai bien ri en faisant un doppler à un ancien para dont un ou deux doigts sont déjà partis aux baquet du fait d’une artériopathie sévère.

Pour lui faire son doppler, je suis déjà allé le chercher « sur la terrasse » où il finissait une cigarette.

Je m’étonnais qu’il fume encore (c’était un étonnement de pure forme).

« J’ai arrêté longtemps, mais c’est la douleur de mon pied qui m’a fait reprendre ».

Admirable logique, aussi circulaire qu’une scie.

4 Replies to “Un pied dans la tombe”

Laissez une réponse

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.