Y aller ou pas…

à un repas professionnel important (adjectif qui décrit une réalité subtile et complexe, que je ne peux expliciter) mais qui sera financé par le pire labo pharmaceutique pour vanter un des pires produits de sa calamiteuse gamme cardio-vasculaire?

Gros cas de conscience actuel qui fait ressortir plusieurs points:

  • Comme presque toujours, j’ai été maladroit et je ne l’ai pas joué fine, car j’ai exprimé de façon vive le problème que cela me posait et cela c’est su « plus haut ». Donc la carte de l’excuse diplomatique ( Je suis enthousiaste à la simple évocation de ce repas, mais mon cœur se déchire et saigne de rage car je serai à Paris/Lyon/en vacances…) sera difficile à jouer, sauf à montrer sciemment une impertinence certaine . Je pourrais aussi jouer la carte du conflit d’intérêt (avec une certaine mauvaise foi), mais ce serait mettre en avant quelque chose dont j’ai déjà bien trop parlé à mon goût et qui mérite de rester dans l’ombre.


  • On ne peut rien faire, strictement rien, j’entends par là organiser un repas professionnel convivial et informel (oxymore) entre confrères, même au sein d’un groupe multinational sans avoir à demander un financement aux labos pharmaceutiques (je trouve ça énorme, mais finalement tellement prévisible et habituel dans le fond).


  • Ce serait un labo « plus fréquentable », est-ce que ce serait pareil ?


  • Comment faire comprendre que ce n’est pas une exigence d’enfant gâté ou de prima donna (c’est comme cela que l’ont dit « cardiologue » en italien), mais une simple question de Principes qui sont par ailleurs parfaitement non explicables à des confrères qui trouvent que cela fait partie au même titre que leur salaire/leurs honoraires des bénéfices tangibles que l’ont peut attendre en exerçant son métier de médecin.


  • A propos de ça, deux lieux communs que va adorer Stéphane: les Principes sont bien frêles par rapport aux réalités quotidiennes. De plus, en sachant que je vais assez régulièrement à des staffs bibliographiques où c’est un labo qui fait trinquer, mais encore une fois comment faire autrement, un Principe doit-il être intangible?

Je ne vois plus que le miracle.

Mais comme je ne crois pas plus en Dieu qu’aux labos…

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

12 thoughts on “Y aller ou pas…”

  1. Je riens bien.

    Oui, c’est dur de mordre la main qui vous nourrit.

    Quant on vous invite à un repas gratuit, forcément, le sens critique s’émousse. Une amie Allemande me le disait : « Liebe geht durch den Magen ». Inviter une femme à manger, c’est une des étapes cruciales pour obtenir ses faveurs. Il faut bien croire que c’est pareil avec les médecins.

    De même, Zythom, expert judiciaire, raconte qu’il lui est interdit d’accepter une invitation à déjeuner avec une des parties, sous peine de nullité de son expertise. Voir : http://zythom.blogspot.com/2010/04/le-combat-mort.html

    Alors, oui, il y a une forme de corruption lente et pernicieuse, distillée lentement. Petits cadeaux, petits avantages, etc… C’est psychologique : même un cadeau de petite valeur oblige celui qui le recoit.

    Et ce n’est pas que l’industrie pharmaceutique qui le fait, d’ailleurs. Dans mon métier, l’informatique, c’est pareil. Les personnes qui peuvent vous rapporter du chiffre d’affaires, directement ou indirectement, sont choyées et soudoyées, au possible. Et j’imagine qu’il y a des métiers où c’est encore plus prononcé, la politique, par exemple.

    Comme le cadeau oblige, le seul moyen de conserver sa liberté, c’est de refuser net toutes les petites faveurs (dans certains métiers, c’est obligatoire, c’est la loi). Ou alors, de faire soi-même un cadeau en retour.

    Par exemple, pourquoi ne pas acheter un stock d’un millier de stylos-billes ou autres cadeaux-gadgets estampillés « Lawrence Passmore » Il y a des boutiques spécialisées qui font ca pour pas trop cher. Et offrir un tel gadget chaque fois que l’on vous fait un cadeau ?

    Une manière élégante et ironique de renvoyer la balle !

    1. Rigolo, comme idée. Certains se demanderaient ce que c’est ce nouveau labo/molécule.
      Mordre/ne pas mordre n’est même pas le problème. Je ne suis pas un activiste.
      Mon problème est simplement de faire des choses sans eux, et c’est très compliqué…

  2. Mon compagnon avait trouvé la solution: je paie ma place si c’est véritablement important au risque de choquer tout le monde.
    je n’ai pas pu appliquer cette règle, souffrant de petites choses dont souffrent certaines femmes enceintes et finissant la soirée avec une bassine🙂
    Mais je la trouve judicieuse.

  3. à réalité subtile et complexe posture identique!laisse aller ton imagination…
    principe et contingence b a ba de la philosophie morale pour classes terminales voir les annales
    j’ai co organisé un jour une epu strictement sans labo sur un sujet austère la foule est venue les confrères ont payé les 10 francs de PAF mais le choc culturel était doublement trop grand
    une solution mais c’est trop tard choisir une spé qui n’intéresse plus ou pas les labos exemple aucune chance de se faire inviter pour le congrès des anpaths et les gastros pleurent la générication des IPP

  4. il me semble qu’en psychologie le cadeau engage beaucoup plus lorsqu’il est petit que lorsque c’est un gros cadeau…donc la technique est subtile et bien rodée…. les labos ont une excellent formation…

    1. Oui, en effet.
      Un commentateur du plat pays avait proposé un lien vers une page assez étonnante qui décrivait les techniques de vente de la VM.
      (Je ne sais plus où il est, si ce commentateur veut bien nous le redonner…)
      Et ces techniques étaient en effet très très avancées…

  5. J ai enfin retrouvé la référence : Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens de Joula et Beauvois, qui est un ouvrage de psychologie sociale, p77, je cite  » les psychologues sociaux considèrent qu’une forte récompense fonctionne comme une obligation, et par là-même que les sujets sont d’autant plus engagés que la récompense qu’on a pu leur promettre est faible »…..

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s