Le mot de la fin

J’ai trouvé un article sur l’évolution de l’industrie funéraire aux États-Unis ce matin dans le NYT.

Comme ça, cela peut paraître un peu macabre, mais l’article, comme bien souvent est tout à fait remarquable.

Les auteurs constatent le bon maintien de cette industrie, malgré la crise, mais aussi les profondes mutations qui la secouent depuis les années 70.

Finis les cercueils en acajou à US$ 10000-12000, la tendance va plutôt à la simplicité, notamment à la crémation et aux enterrements « verts ».

Le frère d’une amie anglaise a été enterré dans un cercueil en osier au pied d’un arbre dans ce que les britanniques font de mieux, leurs cimetières.

J’aime notamment beaucoup cet ébéniste qui à partir d’un besoin religieux local a su élargir sa clientèle aux personnes désireuses de simplicité: « Simplicity in six pieces of Wood« .

Drôle ce changement général de mentalité.

Je pense que tout le monde aurait trouvé cela ridicule il y a 10 ans, et associé cet ébéniste à Ikea, au bas de gamme.

La crise, la lame de fond écologique sont passées par là, et maintenant, le NYT parle de lui et de ses cercueils à US$ 599, livraison incluse.

L’article cite aussi quelques excentricités très américaines comme se faire enterrer en Harley, ou dans un camion de glace, faire reposer ses cendres dans une urne à la gloire du baseball…

Pour moi, ce sera crémation.

°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°

The Funeral: Your Last Chance to Be a Big Spender by Gabrielle Glaser. The New York Times. Published: April 19, 2009.

8 Replies to “Le mot de la fin”

  1. Et pour moi ça sera la nécropole parc de la Celle Saint-Cloud: des p’tites fleurs, pas de dalles funéraires, pas de monument, les chataîgners pour ombrager le tout, c’est presque gai (!).

  2. Lawrence, pour la reincarnation, la cremation est fortement recommandee…..
    J ai regarde ce clip , chez nous la cremation c est TRES propet, y a pas d odeurs….

    Moi ,je ne sais pas a la fin….On en discute avec le mari, mais on evite en faite de creuser si je puis dire ce sujet tabou , par superstition du reste…Le mauvais oeil!

  3. La crémation, ça ne me tente pas trop… Deux de mes grands-parents avaient fait ce choix, avec dispersion des cendres, et ça me manque de ne pas pouvoir me recueillir à un endroit particulier. Alors que j’aime me rendre sur les caveaux où reposent mon autre grand-père et ma tante.
    J’avais trouvé la dispersion des cendres particulièrement glauque, dans la pelouse rase du jardin du souvenir où tout le monde marche dessus.

    Pour moi, ce sera enterrement à l’ancienne. Je regrette que les caveaux français soient « hermétiques ». J’aime les tombes anglaises et écossaises où le cercueil est directement dans la terre… Sans doute l’idée que le corps va nourrir l’herbe, les arbres, toussa toussa.

    Et sur ce commentaire particulièrement joyeux, je retourne réviser la dermato.

    1. A oui, les beaux jardins anglo saxons….
      Les vieilles églises normandes entourées de chênes et de verdure, le tout entouré par une petite grille rouillée en fer forgé ….

Laissez une réponse

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.