Tête de Mickey

Parfois (assez souvent, en fait), en faisant un doppler des membres inférieurs on trouve cette image qui me fait toujours sourire:

Photobucket

Cette tête de Mickey est en fait l’heureuse conjonction entre l’anatomie du scarpa et le plan de coupe du faisceau de la sonde d’échographie:


Photobucket

GVS: veine grande saphène (le « nouveau » nom de la veine saphène interne)

Crosse saph.: crosse de la saphène

V. fem: veine fémorale

A. fem. com.: artère fémorale commune

Photobucket

Planche tiré du Gray’s Anatomy (pitiééééé, pas de e à Gray!)

Évidemment, il y a pas mal de variantes, notamment le Mickey infirme, à une oreille, chez les patients ayant bénéficié d’une saphénectomie avec crossectomie…

Journée d’action du 28 avril

Je ne veux pas faire le tiers-libéral/tiers salarié du privé qui se fiche des malheurs supposés des médecins hospitaliers.

Je ne veux pas non plus faire le tiers-médecin hospitalier casseur de grève.

Mais est-ce bien raisonnable de prévoir une journée d’action seulement une semaine à l’avance ?

Ceux qui connaissent ce dossier doivent se dire, « Mais on le savait il y a bien plus longtemps! »

Tout à fait exact, la dépèche AFP qui annonce cette journée date du 08/04.

Mais le temps que l’information arrive au niveau des médecins des consultations, et des infirmières, ça a pris 12 jours.

Donc depuis lundi dernier, voire mercredi, les infirmières ou les secrétaires annulent tous les patients inscrits aux consultations du 28/04, dans un beau mouvement de précipitation.

Consultations, qui bien sûr, étaient pleines.

Donc gros cirque pour les patients, les infirmières, et les secrétaires.

Je ne suis pas certain que ce soit l’une de ces trois catégories (voire les trois) qui soient à l’origine de la loi HPST.

Ce qui me fait rire, aussi, ce sont les médecins qui font grève pour la défense de l’hôpital, alors qu’ils attendent avec impatience la fin de leur assistanat pour partir dans le privé. Je suis certain que ce sont eux qui ont annulé en premier, dès le 08/04 ou le 09/04, causant par leur célérité à défendre le service public le moins de perturbation. On les en remercie.

Personnellement, mon tiers de service public ne savait pas quoi faire le 22/04, quand on m’a annoncé ce mouvement. Mon côté UMP ne m’a pas non plus dissuadé de montrer mon mécontentement. J’ai donc, comme en mon jeune temps, demandé conseil à mes infirmières. Trop contentes d’avoir une dizaine de coups de fil en moins à donner, elles ne m’ont pas dissuadé de ne pas faire grève, malgré leur sympathie pour le mouvement. Par ailleurs, en cas d’urgence, elles n’auront pas à lancer d’avis de recherche pour trouver un médecin, au moins une partie de l’après-midi.

Donc le 28, ce sera comme d’habitude.

Service public: au service du public,non ? (je sais, mon côté transgressif me fait peur à moi aussi, parfois 😉 )