Préviscan quadrisécable high-tech (2)

Hier, la préparatrice en pharmacie, connaissant ma coupable passion pour les AVK (ici et ici) m’a apporté une plaquette de la nouvelle forme galénique du Préviscan®.

Cette forme a été étudiée afin d’obtenir des quarts plus uniformes:


Photobucket

Leur forme est en effet très étudiée puisqu’ils ont une face convexe et une face concave avec 4 petites pointes en forme de pointe de diamant.

Photobucket

Bon, là, j’ai un pris une pose auguste que n’aurait pas reniée un César au balcon de sa loge devant un spectacle de gladiateurs:

Photobucket

Vae Victis!

Même en ne faisant pas le clown, j’ai été un peu déçu par le résultat obtenu:

Photobucket

J’ai craqué 50% de cette série (2/4), la préparatrice 25%, et mon épouse (qui est IDE, je vous le rappelle) 25%. Vous remarquerez la certaine hétérogénéité des quarts, et l’existence d’éclats de taille assez significative.

La préparatrice et moi avons été assez étonné de l’importance de la force à déployer pour casser le comprimé, au contraire de mon épouse.

(probablement sa longue expérience des comprimés à casser)

Je suis assez inquiet pour les patients âgés et arthritiques.

J’ai quand même remarqué un phénomène assez intéressant.

Ces quatre comprimés ont été cassés dès leur sortie du blister.

Après ma séance photo, c’est à dire environ 30 minutes, j’ai craqué les deux derniers comprimés qui me restaient, et que j’avais sortis en même temps que les quatre autres.

(c’est bien plus addictif que d’éclater les bulles des emballages de protection, si, si, je vous le jure)

Et bien, il se sont cassés sans aucun effort et en quatre quarts très homogènes.

(pas de photo, je commençais à saigner du nez)

Je présume qu’ils ont un peu pris l’humidité ambiante, ce qui les a amollis et a surtout diminué la propagation des traits de refend.

En conclusion, l’idée est géniale et la technicité d’une simple pilule est assez étonnante.

L’utilité pratique est moins évidente, avec la restriction qu’il faut peut-être les casser quelques minutes après les avoir sortis de leur emballage.

J’ai quand même deux remarques un peu plus générales à faire.

J’ai adoré la remarque de doudou sur « le chant du cygne! » que représente cette innovation avant le ras-de-marée attendu du dabigatran. Mais c’est justement chez les personnes âgées que ce dernier sera le plus délicat à manier  (je prédis de nombreux « bloody sunday ») et que cette innovation pourrait être potentiellement utile.

Ensuite, les labos ont beaucoup innové sur certaines formes galéniques ou modes de délivrance (je pense aux inhalateurs), mais ce comprimé est à ma connaissance le premier qui semble avoir été l’objet d’une recherche aussi poussée.

J’espère que ce n’est qu’un début prometteur.

Ça peut faire rire, mais le médicament est in fine pris par le patient (truisme). Et tout le blabla déjà inepte sur « l’éducation thérapeutique », « mettre le patient au centre de son projet », « améliorer l’observance » serait encore plus caduque qu’il n’est si, in fine, la pilule est insécable ou in-ingérable.


Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

32 thoughts on “Préviscan quadrisécable high-tech (2)”

  1. Dans la série des questions idiotes : est-ce que le machin est sécable pour mieux l’avaler (par petits morceaux) ou parce que la granularité de la dose est à 5mg et pas 20 ?
    Pourquoi ne pas faire 4 comprimés au lieu d’un seul insécable ?
    Et si j’en prends que la moitié (ou le quart), rontudju qu’est-ce que je fais des autres bouts ?

    Balise qui aime pas les machins sécables (en plus ça fait mal aux doigts)

  2. ce truc doit être fait pour des personnes âgées qui ont des piluliers… Comme ma grand-mère de 95 ans bientôt qui a entre 4 et 7 pilules par repas. Forcément elle est toute maigre!

  3. « l’idée est géniale et la technicité d’une simple pilule est assez étonnante »

    Moui…bof…le problème était tout de même connu depuis longtemps (qui na jamais vu une personne agée en train de tenter de découper une comprimé?) et la solution aussi.
    L’invention des carrés de chocolat préformés au lieu de tablettes uniformes date de quand???

    Pourquoi ne pas faire des comprimés de avec 1/4 de la dose?

    Bref, si ca simplifie la vie des gens, c’est bien…mais ce n’est pas génial…c’est juste du foutage de G de ne pas l’avoir fait avant (et je reste poli…ou presque :))

  4. Pour Balise et Xavier, c’est en effet logique dans le monde de l’informatique et de l’ingénérie, mais dans la santé, ça ne l’est pas du tout!
    Le minisintrom qui fait 1 mg correspond en effet à 1/4 de sintrom 4 mg.
    Mais personne à ma connaissance donne 2 ou 3 minisintrom à la place de 1/2 ou 3/4 de Sintrom, même mal cassé.
    Tout simplement parceque la multiplication des comprimés est parfaitement intolérable aux patients.
    Je les comprends.
    Vous verrez dans 40-50 ans, quand vous aurez vos 6, 7, 8, 9, voire plus de pilules par jour…
    Que direz-vous au petit con de médecin qui voudra vous donner 3 minisintrom au lieu d’un 3/4 de Sintrom?😉

    1. Bonjour,

      je peste depuis longtemps contre le comprimé de PREVISCAN° à couper en quatre, et surtout contre Procter et Gamble qui n’en avait rien à cirer.
      J’ai adopté depuis aussi longtemps le MiniSintrom°, et je fais partie des « petits cons » qui prescrivent deux ou trois comprimés au lieu d’un demi ou d’un « trois-quarts » de Sintrom°, parce qu’à mon sens l’observance en dépend étroitement.
      Avez-vous remarqué les difficultés de compréhension des personnes âgées quand au téléphone on essaie de tripatouiller leur posologie de Previscan°, entre le « trois-quart » et le « un et quart » en passant par le « un et trois-quarts » ? C’est parfois plus que dangereux, non ?

  5. coumadine coumadine coumadine mais à 2 mg seulement!
    9 mg :4,5 cp donner 1 5 mg + 2 2 mg c’est prendre clairement le risque d’avoir un patient prenant régulièrement 12 mg…

  6. Je suis absolument fan du concept « Grange Blanche a testé pour vous »! En gériatrie, on donnait 3 Minisintrom au lieu de 3/4 de Sintrom…. mais en même temps on commençait à l’entrée par faire des coups sombres dans les traitements habituels des patients, donc, ça compense!

  7. Rien a voir avec le sujet, mais l illustration de grange blanche en haut …C est une photo tiree il me semble de l heritage de ton epouse, j ai reconnu la mendiante a gauche….Tout ce defile religieux c etait a quelle occasion?
    Et pourquopi avoir choisi cette photo?
    Mercis d y repondre, je suis curieuse je sais…

    1. Tu as une excellente mémoire!
      C’est une photo de la communion de son grand père en 1895.
      Pour les raisons, uhmm, je laisse libre ton imagination!😉

      (Je ne supportais plus ce bleu Yves Klein)

  8. Mercis . Je me souviens parfaitement de ce billet avec la photo sur l ancien Grange Blanche.
    Le bleu Klein ne me deplait pas…toi qui aimes Rembrand, la lecon d anatomie serait une bonne illustration

  9. Comment écrire un papier à très peu de frais:
    Casser une bonne cargaison de comprimés sécables en collectant bien tous les morceaux.
    Faire des stats.
    (si on a des sous, tester si le principe actif est aussi bien réparti dans le comprimé qu’on peut le penser (mais c’est l’option « grand luxe »)).
    En déduire si c’est ou pas un problème pour le patient (avec, si on a plein plein de sous, une étude dans laquelle on fait varier les doses pour simuler les effets (si effet il y a) du mauvais cassage).

    Le faire sur un médicament très très connu.

    Soumettre.

  10. de mémoire le travail avait été fait par un pharmacien hospitalier lyonnais qui avait ramassé il ya une vingtaine d’ années les bouts de préviscan dans les services,résultat après pesée:+- 1/8 de cp donc pour 3/4 de 5/8 à 7/8 ne vous obstinez pas à déconseiller la salade de tomates!

  11. Hq ben j’ai juste 20ans de retard sur cette idée là…on a vu pire🙂

    Hum par contre, la répartition du principe actif dans le comprimé…je suppose que les labos ne sont pas idiots et font attention à ce que ce soit bien uniforme. J’espère que c’est un des critères du controle qualité…mais va savoir…

  12. Je viens de RE scruter cette photo chapeau de Grange Blanche, le Cure a droite est orne d une paire de cornes…Diaboliques ou de cocu….????

    Tu devrais faire un hommage mensuel aux  » heros  » en cardiologie ou en medecine en general…
    Par ex chaque mois tu honorerais un medecin qui a marque et fait avancer la medecine en choisisant son mois de naissance…
    Cela nous changerait de toutes ces stars de magazine people qui se font passer pour des sauveurs de l humanite…

  13. Alors ça c’est terrible : petite réunion de tutorat hier à la fac, on en vient à parler des AVK, et je lance sur un ton goguenard que maintenant ya le nouveau Previscan vachement mieux pré-découpé. Déjà personne connaissait, et on m’a demandé si j’avais reçu le visiteur labo … Merci Grange Blanche, je continue à être une fidèle lectrice!

  14. Attention à la confusion entre nouveau PREVISCAN 20 et LISINOPRIL EG 20. L’aspect est quasiment strictement identique. IEC et AVK ne sont pas rares chez nos patients.
    Recommandation de l’AFSSAPS pour les patients:
    « – conserver les médicaments dans leur blister de façon à pouvoir identifier les comprimés jusqu’au moment de l’administration.
    – lire attentivement l’étiquetage du médicament avant sa prise afin d’éviter tout automatisme lié à la forme du comprimé. »
    Evidemment cette recommandation devrait aller de soi dans un établissement de soins…
    Au bout de ce lien, la lettre aux professionnels de santé (pharmaciens hospitaliers et d’officine):
    http://www.afssaps.fr/Infos-de-securite/Lettres-aux-professionnels-de-sante/Information-importante-de-pharmacovigilance-risque-de-confusion-avec-la-nouvelle-forme-quadrisecable-de-PREVISCAN-20-mg-Lettre-aux-professionnels-de-sante

  15. euh!!!! pour avoir experimenté le cassage de previscan nouvelle formule, je le trouve pas si transcendantal que cela , meme peut etre plus chiant !!! en effet expliquer à un cerveau tetu et obtu de cardiaque insuf respi et insuf renal que en appuyant au milieu je casse le cp et donc que 1/2 = 2 morceau de 1/4!!!!! pas donné et donc prise de tête tous les 3 jours!!!!! en effet prescription médical = 1/2 1/4 1/4 ………… et voila!!! alors qu avant j en jetais quand je voyais à mon pifomètre que cela n avait pas la bonne forme..
    de plus garer sous blister quand on vient une fois par semaine préparer les medicaments, que la petite personne n’a pas d’auxiliaire ni famille mais qu’elle peut plus casser et dépiauter ses médicaments, alors qu’en est il des bonnes pratiques ?

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s