Le bureau voisin

Sur le bureau voisin, j’ai trouvé deux plaquettes publicitaires ventant les immenses mérites de l’ezetimibe.

Je me suis demandé ce que la visiteuse a pu dire à la collègue.

Lui a-t-elle parlé de l’actuelle absence totale de preuve sur la morbi-mortalité?

Je ne le pense pas.

A ce jour, la seule chose que l’ézétimibe a démontré, c’est qu’il diminue remarquablement bien le LDL.

Lui a-t-elle parlé, plus embêtant, de la négativité des études (ENHANCE, SANDS et ARBITER 6-HALTS) sur des marqueurs intermédiaires vasculaires, alors qu’habituellement ces derniers donnent un bon coup de pouce à des molécules poussives?

Je ne le pense pas.

La dernière en date, ARBITER 6-HALTS, a été publiée dans le NEJM le 26 novembre dernier.

Lui a-t-elle parlé de SEAS, où l’association ezetimibe+simvastatine ne fait pas mieux que le placebo sur la survenue d’évènements cardiovasculaires à 4 ans chez les patients porteurs d’une sténose aortique légère à modérée?

Je ne le pense pas.

Lui a-t-elle lu les avis de la commission de transparence, maintenant intégrés aux plaquettes publicitaires (ici et ici) ?

Je ne le pense pas.

Une phrase des plaquettes m’a marqué:

« Des études démontrant l’efficacité d’INEGY® ou de l’ézétimibe dans la prévention des complications de l’athérosclérose sont en cours.« 

La phrase part du principe que les études en cours (notamment IMPROVE-IT et SHARP)  vont démontrer l’efficacité de cette molécule.

A la place de « démontrant », n’aurait-il pas été pas plus objectif d’écrire « analysant »?

Tout ceci explique pourquoi cette molécule est toujours prescrite, malgré les études négatives, en attendant les résultats de IMPROVE-IT et SHARP qui devraient statuer définitivement sur son efficacité.

Hasard curieux, hier dans le JAMA, un article se posait justement la question du maintien du niveau élevé de prescription aux États-Unis d’une molécule, qui pour l’instant n’a pas été capable d’apporter le moindre bénéfice clinique, et qui a cumulé les échecs sur les marqueurs intermédiaires.

Tout ceci, c’est ce qu’on appelle la visite médicale.


°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°

Kastelein, John J.P., Akdim, Fatima, Stroes, Erik S.G., Zwinderman, Aeilko H., Bots, Michiel L., Stalenhoef, Anton F.H., Visseren, Frank L.J., Sijbrands, Eric J.G., Trip, Mieke D., Stein, Evan A., Gaudet, Daniel, Duivenvoorden, Raphael, Veltri, Enrico P., Marais, A. David, de Groot, Eric, the ENHANCE Investigators. Simvastatin with or without Ezetimibe in Familial Hypercholesterolemia. N Engl J Med 2008 358: 1431-1443.


Taylor, Allen J., Villines, Todd C., Stanek, Eric J., Devine, Patrick J., Griffen, Len, Miller, Michael, Weissman, Neil J., Turco, Mark. Extended-Release Niacin or Ezetimibe and Carotid Intima-Media Thickness. N Engl J Med 2009 361: 2113-2122.


Rossebo, Anne B., Pedersen, Terje R., Boman, Kurt, Brudi, Philippe, Chambers, John B., Egstrup, Kenneth, Gerdts, Eva, Gohlke-Barwolf, Christa, Holme, Ingar, Kesaniemi, Y. Antero, Malbecq, William, Nienaber, Christoph A., Ray, Simon, Skjaerpe, Terje, Wachtell, Kristian, Willenheimer, Ronnie, the SEAS Investigators. Intensive Lipid Lowering with Simvastatin and Ezetimibe in Aortic Stenosis. N Engl J Med 2008 359: 1343-1356.


Fleg JL, Mete M, Howard BV, Umans JG, Roman MJ, Ratner RE, Silverman A, Galloway JM, Henderson JA, Weir MR, Wilson C, Stylianou M, Howard WJ. Effect of statins alone versus statins plus ezetimibe on carotid atherosclerosis in type 2 diabetes: the SANDS (Stop Atherosclerosis in Native Diabetics Study) trial. J Am Coll Cardiol. 2008 Dec 16;52(25):2198-205.


Mike Mitka. Cholesterol Drug Lowers LDL-C Levels But Again Fails to Show Clinical Benefit. JAMA. 2010;303(3):211-212.

22/01/10, 19h30: modifications stylistiques.

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

11 thoughts on “Le bureau voisin”

  1. « Des études démontrant l’efficacité d’INEGY® ou de l’ézétimibe dans la prévention des complications de l’athérosclérose sont en cours.«

    J’adore. Il faut comprendre ceci:
    « On va faire des sous groupes, voire des sous sous groupes, on va tripoter les critères exlusion, on va encore une fois balancer un test de MonCompliquéQuiSonneRusse alors que ce test ne s’applique pas du tout dans cette situation, on va virer qlqs examens permettant de tester la présence d’effets secondaires et on finira même par pondre un meta critère pour dire que la vie de 2.42patients a été plus rose grâce à nous. Le tout sera publié dans un journal a très au impact factor et présenter dignement lors qu’une petite conférence (moins de 15min car il ne faut pas gâcher) sur une petite ile du pacifique sud en all inclusive payé par le labo pendant un semaine.

  2. bravo et pendant ce temps là on vous fait confiance …..et on avale avec conscience toutes vos pillules en espernt que ça aille mieux et quand on parle à son toubib des effets secondaires -meme tres genants – on a toujours l’impression qu’il fait la sourde oreille

  3. Je peux te dire par le menu ce que ta collègue a entendu puisque qu’on a eu la visite de madame IN…. cette semaine au cabinet. « Il a un pourcentage de réduction des chiffres de LDL plus important que les autres hypolipémiants, notamment chez le diabétique de type 2 » La seule chose démontrée, donc. Mais moi je commence à bien aimer les labos car je les écoute attentivement et j’essaie de mettre le doigt sur ce qui cloche. Là en l’occurence quand je lui ai demandé ce qu’elle avait comme donnée sur la morbi-mortalité elle était bien embêtée, elle m’a dit qu’elle m’apporterait les études la prochaine fois. Voui voui voui. Seulement moi les chiffres du LDL tout seul dans son coin je m’en fous un peu, ce qui m’intéresse c’est le bénéfice concret pour mon patient. Donc je ne prescrirai pas.

  4. Est-ce que quelqu’ un peut m’ expliquer (en termes simples, hein, comme à un enfant de six ans) ce que recouvre le concept de morbi-mortalité ?
    Si c’ est en plus de cinq lignes, je ne lis pas.
    QUI RELEVE LE GANT ?

    1. Facile.
      Morbi = évènements cliniques majeurs liés à une maladie (morbus). Par exemple infarctus, saignement, récidive tumorale…
      Mortalité= mort.
      Donc morbi-mortalité= évènements cliniques+ morts liés à une maladie

  5. CEci laisse de côté une question lancinante. Celle de la fausse-route.
    Tiens dans le papier
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19081406 dont le pdf est là : http://www.cobblescorner.com/wp-content/uploads/2011/01/Get-With-The-Guidelines_AHJ-Jan.2009.pdf,
    comme dans ce papier
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19437396,
    on constate que soit les patients avec un infarctus du myocarde on un LDL chol inférieur aux objectifs consensuels dans près de la moitié des cas , soit que ceux avec un LDL plus bas on un pire pronostic à 6 mois et 3 ans.
    Tous ces papiers sont téléchargeables.
    Les auteurs semblent incapables de se poser une question sacrilège genre « Could it be it’s not the cholesterol, you idiot ?  »
    Non la conclusion c’est : il faut encore plus bas !
    Et l’edito qui accompagne le premier a un éclair de lucidité puis pschiiit ! « Il est fermement étable que le cholestérol etc .. .
    Moi, j’en suis pas sûr que ce soit fermement établi.

    Depuis que j’ai lu
    – l’histoire de l’étude (observationnelle) des 7 nations, les grossières erreurs (volontaires ? ) de recueil de données dans l’étude de Framingham initiale, la surinterprétation des résultats très limités de celle ci (On peut trouver ça dans le bouquin Good calories Bad Calories de Gary Taubes, qui est passionant bien que verboseux, et un peu douteux dans son simplisme sur l’obésité, mais un peu seulement) ), les distorsions diverses des faits , l’influence du dollar prévé, du dollar public du poids des media…,
    – le bouquin de de Lorgeril sur le cholestérol (Dites à votre médecin etc…) que j’ai abordé d’un oeil intrigué, puis avalé comme un thriller , où il montre les défauts voire tromperies des études fondatrices de la notion d’hyperefficacité des statines) puis son second plus pamphlétaire « cholesterol mensonges et propagande, ou ils s’attaque un peu moins en détails aux etudes plus récentes dont SPARCL,
    – et bien je doute grave.
    – Jupiter et ses entourloupes cousues de fil blanc ont fini de me faire douter de l’intégrité des grands auteurs respectés qui font l’opinion.

    Le problème c’est que ces rebelles sont excommuniés mais les imbéciles critiquent le doigt, pas la lune (leurs arguments, qui restent sans réponse). du moins leur façon de critiquer le doigt au lieu d’argumenter la lune, laisse penser que ce sont des imbéciles ou du moins , imbécile c’est pour l’allusion au proverbe, qu’ils sont legers sur la reflexion et l’argumentation

    Ché pas moi qu’est-ce que vous en pensez, vous ?

    1. Hihihi, le bouquin de Lorgeril est dans ma pile des à lire depuis pas mal de mois!
      Pour la prévention secondaire, je n’ai pas trop de doute (j’ai dit « pas trop »), pour la primaire… C’est autre chose.

      1. Justement son bouquuin N°1 le blanc dites a votre medecin etc… demonte d’abord les etudes héroïques de la prevention secondaire. C’est pour ça qu’il tient en haleine on se dit  » c’est pas possible, ça alors il a raison ! »
        Un conseil: prend des notes et constitues ton index au fur et a mesire parce qu’il fait faire des vérif des retours en arrière.
        Pour une fois que je vois un cardiologue qui a un esprit ouvert prêt à penser en dehors du cadre, au lieu de réfuter sans lire tel le religieux immuable dans « Blasphème ! Mon dieu existe et c’est le seul » j’aimerais voir ce que ça donne.
        Il faut vraiment commencer par le gros pavé blanc. Il est plus pour les medecins, plus détaillé dans l’analyse des articles.

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s