Echec et Mat.

« L’échec et mat (fréquemment raccourci en mat) est une situation au jeu d’échecs dans laquelle un des rois est attaqué et où il n’y a pas de parade possible à cette menace, c’est un échec pour lequel il n’y a pas d’échappatoire. Le roi n’est jamais capturé, et la partie s’arrête dès que le roi est échec et mat. Le joueur qui est échec et mat perd la partie. »

Source: Wikipedia.

Parfois, ce sont les médecins qui sont mis en échec et mat.

Par exemple, ce pauvre monsieur d’une petite cinquantaine d’années qui sort d’un gros infarctus antérieur compliqué par un thrombus ventriculaire gauche. On ne peut traiter ni l’un ni l’autre car au cours de l’hospitalisation a été découvert un cancer de l’estomac assez évolué et bien saignant. Et pour le traiter, il faudrait que son coeur soit en meilleur état, et sans thrombus…

Echec et Mat.

Certes, il fume et boit…

Je ne peux parfois m’empêcher d’admirer ces situations ou deux, voire trois pathologies judicieusement placées sur l’échiquier de la vie de nos patients viennent nous mettre Mat.

Comme si il y avait en face un je ne sais quoi qui lutte contre nous, et qui concocte des combinaisons surprenantes, ou non, faciles à déjouer, ou non.

Tout l’enjeu est de prolonger une partie, que de toute façon nous sommes destinés à perdre, aussi bien comme joueur que comme roi de notre propre partie.