Un remède pire que le mal.

J’ai lu aujourd’hui deux articles qui illustrent à merveille cette constatation.

Le premier est en fait la découverte tardive d’un article du New Yorker que Stéphane a déjà évoqué il y a quelques temps.

Un de mes lecteurs me l’a signalé ce jour, et j’ai fini par le lire.

Le texte est remarquable, et je vous conseille de le lire, accompagné des commentaires avisés de Stéphane.

L’autre article est issu du New York Times. Il relate la résurgence de la « maladie des rois » aux États-Unis, c’est à dire la goutte.

Quelle solution est proposée en premier?

Sortir une nouvelle molécule hypo-uricémiante à US$4.5 par jour…

La prévention, combien de divisions?


°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°

Disease of Rich Extends Its Pain to Middle Class, by Andrew Pollack. The New York Times. Published: June 13, 2009