DIAD (2)

Theheart.org propose une discussion très intéressante sur l’étude DIAD dont j’avais parlé ici. L’article énumère notamment les critères de recherche d’une ischémie silencieuse chez le diabétique, tels qu’ils ont été définis dans une recommandation de 2004.

Critères que j’avais totalement oubliés…

😦

Pour me les rappeler (je présume que vous les connaissez tous par cœur), les voici:

  • Patient diabétique de type 2 âgé de plus de 60 ans ou ayant un diabète reconnu depuis plus de 10 ans et ayant au moins deux facteurs de risque traditionnels parmi les suivants :
  • dyslipidémie avec cholestérol total > 2,5 g/L et/ou cholestérol LDL > 1,6 g/L, cholestérol HDL < 0,35 g/L, triglycérides > 2 g/L et/ou traitement hypolipidémiant* ;
  • pression artérielle > 140/90 mmHg ou traitement hypotenseur ;
  • tabagisme actif ou interrompu depuis moins de trois ans ;
  • accident cardiovasculaire majeur avant l’âge de 60 ans dans la parenté du premier degré.
  • Patient diabétique de type 1 âgé de plus de 45 ans et traité depuis plus de 15 ans et ayant au moins deux autres facteurs de risque traditionnels.
  • Patient diabétique de type 1 ou 2 ayant, quels que soient l’âge ou le niveau des facteurs de risque traditionnels
  • soit une artériopathie des membres inférieurs et/ou un athérome carotidien ;
  • soit une protéinurie.
  • Patient diabétique de type 1 ou 2 ayant, quel que soit l’âge, une micro-albuminurie avec au moins deux autres facteurs de risque traditionnels.
  • Reprise d’une activité sportive par un sujet sédentaire âgé de plus de 45 ans.

* : prescrit dans le cadre d’une dyslipidémie et non dans celui de la seule prévention primaire.

Là, évidemment, on augmente très sensiblement la probabilité pré-test d’une coronaropathie, et donc on augmente la performance du test.

°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°

Pascale Solère. Faut-il dépister l’ischémie silencieuse chez le diabétique 2 ?. theheart.org. [International Editions > Édition française > Sections > Actualités > Maladie coronaire/Interventionnel]; 11 mai 2009. Consulté à http://www.theheart.org/article/968589.do le 12 mai 2009

Puel J, Valensi P, Vanzetto G et coll. Identification de l’ischeìmie myocardique chez le diabeìtique: Recommandations conjointes SFC/ALFEDIAM. Arch Mal Coeur et Vaisseaux 2004;97(4):338-357.

5 Replies to “DIAD (2)”

    1. Non, car en général, je vois des diabétiques qui sont déjà bilantés. Les autres, je les bilantaient systématiquement.
      Donc médicalement RAS, économiquement, je vais essayer de faire mieux!

  1. l’implicite du dépistage de l’ischèmie silencieuse du diabètique est l’amèlioration du pronostic du patient par une stratègie de revascularisation en particulier angioplastique le cas échéant et là les preuves manquent cruellement ,on retrouve par ailleurs le problème habituel du dépistage cad le défaut d’exhaustivité laissant de coté souvent les plus menacés en particulier les démunis économiques et culturels

Laissez une réponse

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.