La fin de Kystes

Son auteur l’a voulu, et il faut respecter sa décision.

Je ne suis pas très fort pour les élégies, mais je voudrais simplement dire quelques mots.

La fin de Kystes me touche beaucoup, car ce blog était l’expression d’un médecin sensible et intelligent.

Il me manquera.

Entier et parfois rugueux, ses notes ou ses commentaires apportaient toujours quelque chose à la discussion. Seuls les gens sans nuances pouvaient se sentir blessés.

Ses textes parfois techniques reflétaient sans interférence la complexité de la vie, mais ils savaient éclairer même les conduits les plus sombres et étroits du néphron.

Je crois à la puissance de l’esprit. Sans elle, que serait l’homme ? (…) Après la mort, l’esprit demeure le sel de la terre.

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

15 thoughts on “La fin de Kystes”

  1. Après la disparition du toubib en juin, voici celle de kyste…
    Année difficile pour la blogosphère médicale avec la perte de ces 2 blogs de qualité😦

  2. nouveau venu dans l’univers des blogs médicaux, je suis également très triste d’apprendre la disparition de ce blog brillant. j’ai été très heureux de découvrir de la poésie et de causer le bout de gras autour des anti-oxydants…

    bon vent Monsieur Kyste

    nfkb0, un anesthésiste qui a toujours le « Burton Rose » dans un coin…

    1. Pareil que Don Peridon, lecteur quasi quotidien de Grange Blanche, du Toubib et de Kystes, nous voilà en quelques mois avec deux blogs de très grande qualité disparus. Une mine d’informations excellentes, plaisantes, variées et toujours rigoureusement expliquées et argumentées. Quel dommage !

      Jean-Marie, tenez bon, ne nous lachez pas à votre tour😉

      1. moi aussi c’est pareil et je rajouterai le blog de Tama avec
        j’aimais bien le mélange des genres sauf la littérature car je connais déjà les oeuvres et j’attendais toujours la découverte miracle qui ferais que mon petit rein tout seul arrête de s’autodétruire

  3. C’est bien dommage, en effet. Et encore, il n’a pas eu affaire aux services de FranceTélévisions Interactive, sinon, il n’aurait pas tenu huit jours !

  4. Y’avait quand même un truc horripilant dans le blog de kystes, c’est le gimmick à la Collin et Mauduit qui consistait à sempiternellement conclure ses articles par un  » et surtout ne lâchez rien » ( ben voyons papy, c’est tellement justifié qu’on va te suivre bêtement). Le voici rendu à résipiscence!
    Je vais quand même lui faire le coup de Todorov à Kystes, car il m’a appris des trucs ( et j’aime ça): la vie a perdu contre la mort, mais la mémoire gagne dans son combat contre le néant.
    ^^

  5. Ceux qui utilisent Google Reader doivent très vite s’abonner au fil RSS de Kystes. L’immense avantage de ce système est que même après la mort du blog, Google conserve le texte des billets. Vous n’aurez plus les photos, certes, mais le contenu restera accessible aussi longtemps que vous le voudrez.

    C’est malgré tout dommage de finir ainsi. Peut-être faut-il prendre ça comme une opportunité de partir sur de nouvelles bases ? Plusieurs blogs, un personnel et un médical par exemple ?

    1. je l’ai traversé à toute vitesse cette nuit pendant ma garde, j’y ai retrouvé tant de sujets qui me passionnent également : Eco, le ration HU/étudiants dans les facs, le mécanique d’un petit cil, la thérapeutique… je me suis empressé de conserver un bon paquet de liens conseillés… j’ai un peu le sentiment d’assister à un autodafé😦 il faut préserver toute ce pan du web de qualité !

    2. Merci pour le tuyau!
      Moi qui n’y connais rien je viens de me décider a apprendre en vitesse ce qu’est un RSS, comment marche google reader et autres!
      je ne savais pas comment faire pour ne pas perdre tous ses trésors, car comme un vieillard africain un blog qui meurt c’est une bibliothèque qui brûle.
      merciet longue vie au bilbliothécaire!

  6. Mince ! Moi qui n’est découvert ce blog que très récemment je suis déçu de le voir mourir si tôt. Je lui doit la lecture de plusieurs livres et la découverte de nombreux auteurs. Ce blog avait la curiosité pour leitmotiv, c’était un vrai plaisir.

    Il a même réussi à me faire aimer la néphro. C’est une performance.

    Merci Kyste.

    Je suis triste.

  7. Vraiment, dommage…
    je faisais partie des nombreux lecteurs anonymes mais quotidiens de ce blog.
    C’est vraiment brutal comme fin, pourquoi ne pas réfléchir à une nouveau concept plutot que de tout claquer ?

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s