Mince mais pas zen

Je suis certain que les chroniques de la Commission vous manquaient depuis la dernière note sur le Gardasil®

Un compte-rendu vient juste d’être publié, le 9 novembre, pour être précis.

Ici, la Commission ne s’est pas intéressée aux médicaments, mais aux « Objets, appareils et méthodes ».

Page 3, une méthode vantée par un institut est sur la sellette.

Cet institut utilise un appareil à infra-rouge, commercialisé par une société qui était déjà passée devant la commission en 2008. L’épaisseur de l’argumentation scientifique apportée par la société avait alors de quoi impressionner la Commission:

Le dossier justificatif fourni par Neuf Energie concernant notamment l’appareil GMP 4.14 comprenait :

– des études dans des domaines non concernés par les allégations relevées dans la mise en demeure,

– des posters en espagnol résumant des études dont les résultats ne sont pas interprétables (résultats illisibles, nombre de sujets inclus non précisé ou très faible, pas d’analyse statistique etc…),

– des études sur l’animal ou in vitro,

– une liste de références bibliographiques (références d’ouvrage, compte-rendu de congrès, études dont aucune ne concerne l’appareil GMP 4.14)

C’est dommage, car les publicités de l’institut utilisant cette petite merveille de technologie avaient de quoi faire rêver le chaland:

Sur l’annonce presse :

– « détoxifie [le corps] »

– « Une séance permet de consommer jusqu’à 800 calories »

– « Les ondes produisent une accélération métabolique intense (…) tout en éliminant les toxines, les acides gras grâce à une meilleure circulation sanguine »

– « élimination des toxines grâce à une meilleure circulation sanguine »

– « Moins de toxines »

Sur le site internet :

– « La circulation du sang est activée, le drainage des toxines et la fonte des graisses s’effectuent (entre 800 et 1000 calories brûlées par séance(…)) »

– « déstocker les graisses, éliminer les toxines »

– « douleurs articulaires »

– « lutter contre (…) le stockage des graisses et l’accumulation des toxines »

– « brûler les graisses. Sans faire d’effort, vous parvenez à des résultats identiques à ceux qui nécessitent une grande dépense physique »

Ben oui, ben non:

A l’issue des délibérations, il est procédé à un vote à main levée, au terme duquel la Commission se prononce à l’unanimité des membres présents (15 votants) en faveur d’une interdiction de l’ensemble des termes précités.

Depuis, l’institut est allé détoxifier ailleurs:

Photobucket

°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°

Compte-rendu de la Commission de contrôle de la publicité en faveur des objets, appareils et méthodes présentés comme bénéfiques pour la santé (09/11/2010).

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

8 thoughts on “Mince mais pas zen”

  1. Est-ce que des gens ont vraiment cru cette publicité? C’est un peu comme avoir un livret d’épargne avec 25% d’intérêts sûr, un tissu « d’embellissements » de la réalité ou, pus court, un gros et beau mensonge.

    Bonne journée

    1. Toutes ces pratiques relèvent de la même intention : vendre du rêve.
      Et le rêve, comme chacun sait, ça n’ a pas de prix.

      1. @José Lemaire: D’accord, mais vendre du rêve avec la santé est un peu gros. Cela me fait penser aux charlatans du moyen-âge avec leur filtre et portion contre ceci ou cela, pour rester ceci ou cela.

        @DM: Si, c’est une illusion, une illusion éternelle. Le Viagra est uniquement une belle réussite pour l’industrie pharmaceutique et son CA. Il faut bien accepter que la jeunesse se passe et son éternité est une chimère.

        Mais de la, les gens pensent que la santé est un acquis à vie sans en devoir faire sa propre part pour rester en bonne santé. Ils pensent et agissent souvent qu’en cas de soucis, la médecine va y remédier et tout remettre à « neuf ». Or, ce n’est pas faisable – peut-être un jour mais pas actuellement.

        Bonne soirée

        1. @ Chantal : Ah mais je suis tout-à-fait d’ accord avec vous.
          Si ma réponse laissait entrevoir un quelconque aval de ma part envers ces agissements, je lève his et nunc cette ambigïté.

        2. Lisez hic et nunc au lieu de his et nunc.

          Pour une fois que je veux faire prendre l’ air au latin dont on m’ a abreuvé, je me plante (ça m’ apprendra).

  2. Je suis actuellement aux États-Unis et c’est surprenant de tomber, par exemple, sur une publicité pour le Viagra au petit déjeuner. Là encore, ne vend-on pas du rêve ? Je veux dire que l’on vend à des hommes âgés, éventuellement en mauvaise santé cardiovasculaire, aux sentiments éventuellement usés, l’illusion de retrouver leur jeunesse, n’est-ce pas ?

  3. @ Chantal : bien sur que les gens croient ça. Le discours semble scientifique, on parle de circulation sanguine, d’acide gras, on le mélange avec des termes à la mode comme détoxifier ou destocker les graisse, on emballe avec une belle police de caractère et on sert le tout dans un institut hype.

  4. @ José Lemaire: non, il n’y avait pas d’ambigüité dans votre réponse. Je voulais seulement souligner, probablement maladroitement, que la santé est un sujet trop grave pour être exploiter financièrement par des commerçants.

    Bonne soirée

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s