Voici un questionnaire, bisous

J’ai reçu un courrier de l’Assurance Maladie aujourd’hui, bref moment d’inquiétude, surtout en ce moment, pour découvrir que j’avais été tiré au sort pour répondre à un questionnaire visant à décrire le contenu des consultations réalisées en médecine de ville.

Pas de surprise, je ne suis jamais tiré au sort pour gagner des applications iPhone (pourtant je retweete tout ce que @Gameloft_France me dit de retweeter)  ou des cadeaux même dont je n’ai pas l’utilité, uniquement pour des conneries.

L’enquête repose sur le remplissage (dixit) des documents suivants:

  • un questionnaire Activité de deux pages concernant votre activité professionnelle.
  • un questionnaire Consultation de quatre pages pour chaque patient vu au cours de deux demi-journées d’activité en cabinet (les dates retenues vous seront précisées lors de l’envoi des documents). Le temps nécessaire pour remplir ce questionnaire est estimé en moyenne à 5 minutes par consultation.

Cette lettre sent la gène, voire le caritatif, elle en est presque touchante:

Cette participation est particulièrement importante et fortement attendue: elle permettra d’établir une description précise de l’activité clinique des médecins et de rendre compte des spécificités de votre activité.


Un nombre suffisamment élevé de répondants est indispensable à la qualité des résultats attendus par la profession. Compte-tenu du nombre important de médecins interrogés, et par conséquent, du coût élevé de l’enquête, la participation des médecins n’est pas rémunérée.

Le médecin qui reçoit ça appartient probablement à un des trois groupes suivants:

  • soit il a une haute considération de son métier, et il va trouver humiliant que l’Assurance Maladie regrette de ne pas pouvoir lui donner un biscuit à ronger. Direct poubelle
  • soit il a l’habitude de répondre à des questionnaires bien rémunérés (chèque, ou mieux, bons d’achats chez Amazon) et il a du hurler de rire devant le détail qui tue: l’étude coûte cher donc on ne peut pas vous rémunérer. Même résultat, direct poubelle (mais au moins, il s’est marré)
  • soit son conjoint travaille à la CNAM, et il va lire les 2+4x pages (x étant le nombre de patients vus sur 2 demi journées) et y répondre consciencieusement.

Comme le dit si bien Jaddo, bisous.

De toute évidence, celui qui a rédigé ce courrier vit dans un monde fort-fort lointain….