Pearls Before Breakfast

Un grand violoniste (Joshua Bell) a joué anonymement et en vêtements de tous les jours durant 43 minutes avec un Stradivarius de 1713 dans une station de métro de Washington.

Que croyez-vous qu’il se soit passé?


L’histoire est racontée dans cet extraordinaire article du Washington Post, daté de 2007.

En 2008, ce même article a gagné un prix Pulitzer.

« La » phrase de ce texte: Only then do you see it: He is the one who is real. They are the ghosts.

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

20 thoughts on “Pearls Before Breakfast”

  1. Cette expérience donne à réflechir. On n’est pas fichu de reconnaitre le talent ou la beauté, hors contexte…
    A côté de combien de belles choses sommes nous passés à côté comme cela ?

  2. 1) Peut on avoir des articles de cette qualité dans les journaux france??

    2) Haaaaaaaaaaa pitié non pas en accéléré…pas *LA* Chaconne en accéléré… c’est affreux.

    3) On peut ne pas apprécier cette Chaconne. Je ne crois pas trop au Beau absolu. Tout le monde trouvera un « beau ciel de nuit claire » « beau »? Moui…sauf l’agriculteur qui voit sa récole mourir de soif par exemple.
    Un occidental ronflera pendant une représentation de théâtre nô (ou même il partira). On peut trouver une preuve mathématique superbe mais on peut aussi ne l’apprécier que pour la beauté des signes utilisés.

    J’ai déjà entendu cette Chaconne dans le métro à Paris. Ce n’était pas parfait mais c’était bien joué ce qui, quand on connait le niveau de la pièce est déjà un exploit.
    Quand c’est « bien joué » (sans faute évidente), il faut un peu d’intéret pour la musique classique pour faire la différence entre « bien joué » et « génail ». Je n’ai aucune idée d’où ce situe cette différence pour le théatre nô.

    « Oui mais là, c’est moins exotique. C’est Bach ».
    Moins exotique dans l’espace peut être mais pas moins exotique dans le temps!

  3. Je ne sais pas si le niveau monte mais je sais que Rousseau écrit mieux que les rédacteurs de http://www.mangerbouger.fr/

    Les généralistes devraient lire ce texte à beaucoup de leurs patients.

    Question : Le Jean-Jacques est il remboursé par la SECU?

  4. Je ne vois pas trop l’intérêt de ce genre d’expérience.
    Je n’y vois même aucun intérêt si ce n’est juste enfiler des lieux communs, et pour ça un auteur du XIX à fait un très amusant dictionnaire.
    43 minutes une fois dans le métro et on va demander à 1000 personnes de s’ébahir devant la musique. Il aurait même mis son nom je ne suis pas sur que grand monde se soit arrêté.
    Ca ne montre rien, ça ne démontre rien, juste qu’on peut en faire des tonnes quand on sait écrire un article et avoir le pulitzer avec ça.
    Il aurait été beaucoup plus intéressant qu’il fasse cette petite expérience pendant plusieurs semaines d’affilées avec des morceaux accessibles puis en augmentant le niveau. On pourrait peut être en dire quelques choses.
    On peut se dire que la musique classique ne parle pas aux gens qui passent dans le métro de WDC. Est ce grave?

    1. Au contraire, je pense que cette expérience est intéressante à la fois pour ce qu’elle est et aussi pour ce qu’elle n’est pas (phrase cliché sans intérêt).

      Je parlais de ça hier avec le kiné mélomane qui me manipulait .
      Pourquoi avoir choisi un violoniste et entre autres la Chaconne de Bach?
      Est-ce le summum de l’art musical humain?
      Pourquoi pas Muse déguisé (Muse ou un autre groupe…)?
      Et si ça avait été le meilleur joueur de Kora d’Afrique ou le meilleur joueur de Koto du Japon?
      Pourquoi pas du Jazz?
      Qu’aurais-je fait si j’avais été là? (je ne suis pas mélomane et je ne connaissais pas Joshua Bell)
      Que se passerait-il si cette expérience avait lieu à Paris, Berlin, Vienne, Rome, Bamako, Tokyo?
      Ça pose des questions sur ce qu’est le beau, son caractère absolu ou relatif, son interaction avec le contexte…
      Est-ce qu’un chef d’œuvre n’en est pas un parce qu' »on » nous le dit et qu’on l’expose?
      Est-ce que la vie ce n’est pas exactement cela: courir d’un point A à un point B, sans voir ce qui est beau juste à côté, ce qui empêche de le préserver, en ayant en ligne de mire des lauriers de cendre (…They are the ghosts)?

      J’aime beaucoup les expériences inutiles en elles-même mais qui font me poser des questions.

      1. Les surréalistes ont tenté de répondre à cette question du beau, il y a bientôt une centaine d’année, comme quoi c’est un éternel recommencement.
        Je trouve l’expérience inutile car c’est une question éculée vieille comme le monde et pour lequel il me semble que la réponse a été donnée, il y a déjà longtemps. Picabia avait raison et il a toujours raison: « Pour que vous aimiez quelque chose, il faut que vous l’ayez vu et entendu depuis longtemps, tas d’idiots! ». Je me suis longtemps balladé avec ce tee shirt. http://www.idixa.net/Pixa/pagixa-0901072300.html
        Nous sommes tous des fantômes, nous sommes de passage, les œuvres humaines sont de passage, combien de textes combien de partitions sublimes ont disparus? Il faut nous distraire alors nous donnons de l’importance à notre chemin, mais bon nous savons tous comment cela fini… J’adore les lieux communs.

  5. Kyste: Pour moi cette expérience est plus à placer du coté de l’art que de l’étude sociologique.

    Ca me fait sourire quand je vais à l’opéra que je vois croise des gens qui ne sont là que « parce qu’il faut être là ».
    « Se moquer des moeurs en riant ». Voila tout l’intéret que j’y trouve (en plus bien sûr de l’opéra en lui même pour lequel je viens…mais je payerais une partie de la place rien que pour voir et entendre ces glnadus pseudo importants épouster leurs manteaux de fourrure et régler leur sonotone qui est à leur oreille ce que le massage est à la jambe de bois). C’est divertisant.

    Je ne pense pas que l’on puisse dire d’aucune grande question philosophique qu’elle n’a plus d’intéret car LA réponse a été donné. Ce n’est pas la question…ce n’est pas le but. Le but c’est de penser et de faire penser.

    Je n’apprécie pas Boulez et peu utilleux car je ne comprends rien à ce qu’ils veulent nous dire. J’entends des sons qui se balandent mais ca ne me touche absolument pas.
    C’est tout le contraire avec John Williams par exemple.
    Certains pensent que « ca fait plouc » de dire ca mais je le crie haut et fort…et je leur demande ce qu’ils aiment dans Boulez…c’est très marrant d’entendre la réponse (qui est souvent un passage d’un morceau célèbre de John Cage :)).

    Bref, une petite expérience pour montrer, dans notre société bien formatée, que le beau est relatif, je trouve que ca vaut le coup. Ca vaut d’autant plus le coup que le type sait écrire…son papier en lui même est une oeuvre d’art (ho certes pas d’un niveau monstrueux…mais une oeuvre d’art quand même).

    Si les seules questions philosophiques dignes d’intéret sont celles qui n’ont jamais été abordé, j’ai peur qu’il faille bruler beaucoup de livre et rayer l’histoire des programme scolaire…sinon autant dire que la philo est morte…tout aussi morte que la physique juste avant Planck je suppose😉

    1. Les questions sont toujours les mêmes et méritent toujours d’être posées, encore et encore. Ce qui m’intéresse c’est les réponses. Je me suis mal exprimé, en disant que la question ancienne m’énerve, je crois que c’est la réponse éculée qui n’a pas changée et c’est ça qui m’irrite. La qualité formelle de l’article, il est effectivement pas mal, manque pour moi un peu de fond, pour une métaphore bouchère que j’aime bien, la viande est bonne mais l’os est un peu tendre et j’aime rogner les os.

  6. Ca manque juste d’une fonction permettant d’éditer ses commentaires pour corriger les typos dont on a honte.

    kyste: Propose une expérience qui renouvelle un peu le genre🙂

  7. >Kyste: Dans l’expérience, ca n’est pas le pourcentage de gens qui se sont ébahis ou non que j’ai trouvé intéressant, mais plutôt le coté étude qualitative, comme on en fait quasiment plus en médecine, ni même en psychiatrie.

    En gros, c’est l’avis d’une dizaine de passants qui étaient la, qui étaient des gens de tous milieux, et de toutes origines, et qui ne se sont pas arrêtés, mais pas tous pour les mêmes raisons.

    Les rares qui se sont arrêtés (le héros du jour, la spectatrice émue de la veille) se sont aussi arrêtés pour des raisons différentes.

  8. Ce qui a l’air de navrer le journaliste, c’est que les gens passent à côté d’un concert gratuit qui leur aurait coûté très cher dans un « theater » où ils auraient à peine entr’aperçu Joshua Bell… Tout ce pognon gâché…Margaritas ante porcos. Mouais, on peut aussi regretter l’occasion ratée de voir un soûlo du métro prendre le fiddler à partie et lui casser son crin-crin sur la tronche ( arf, un Stradivarius de 1713, rhalala ça vaut cher…). L’auteur de cette expé a raté l’Ignobel qu’il méritait pourtant en prenant un risque important pour pas grand chose. Si, il a démontré que les gens pressés du métro perdent de bonnes occasions. Les losers!
    Bon, je vous laisse, je risque d’arriver trop tard pour la journée du cochon à 1,50€ le kg chez Leclerc, ce serait trop bête de passer à côté…
    ^^

  9. cette musique-là, ma femme « ne peut plus » l’entendre😉

    c’est depuis qu’on l’a entendue, en accompagnement (et en sujet) d’un film « vu à la télé » il y a un bail…

    en résumé l’histoire est celle d’un brave (euh…) curé, en adoration devant cette Chaconne, et qui « ne voit pas » le pauvre type qui va réparer son puits, de quoi avoir quelques sous, et acheter un médicament pour son copain, « chemineau » comme lui, et aussi cardiaque… (comme quoi, on revient en charte ;-))

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s