Que fait la HALDE?

Dans le dernier NEJM se trouvait un bref commentaire constatant que les homosexuels étaient assez souvent exclus des essais cliniques:

« Our results indicate that exclusion of lesbians and gay men from clinical trials in the United States is not uncommon, particularly in studies with sexual function as an end point. »

Personne ne parle d’une autre discrimination qui est pourtant désastreuse car elle obère la validité des essais cliniques et leur transposition à notre pratique quotidienne.

Le plus souvent les essais discriminent explicitement ou implicitement les vieux.

J’ai noté rapidement l’âge moyen de la population effectivement enrôlée dans quelques essais dévoilés à la dernière ACC qui s’est déroulée du 14 au 16 mars:


JETSTENT : 63-64 ans
ONTARGET/TRANSCEND : 65.8 ans
STICH : 62 ans
PERSEUS : 62-63 ans
ACCORD : 62 ans
EVEREST II : 65-67 ans
NAVIGATOR : 63 ans
Duration of Dual Antiplatelet Therapy after Implantation of Drug-Eluting Stents: 62 ans
RACE II: 68 ans
STOP-AF: 56 ans

D’accord?

Maintenant, quel est l’âge moyen des cardiaques que nous soignons?

Vous voyez le problème?

On traite une population en s’appuyant sur des données scientifiques qui excluent systématiquement la plus grande partie de nos patients.

Une des devises de cette ACC était pourtant: « Translating Science into Patient-Centered Care« 

°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°

Egleston, Brian L., Dunbrack, Roland L., Jr., Hall, Michael J. Clinical Trials That Explicitly Exclude Gay and Lesbian Patients. N Engl J Med 2010 362: 1054-1055

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

1 thought on “Que fait la HALDE?”

  1. C’est un peu la même chose pour toutes les spécialités en fait, non? A part des études épidémiologiques, je n’ai pas encore vu d’essai clinique incluant des patients âgés, des vrais, c’est-à-dire pas des petits jeunes de moins de 65 ans, mais plutôt autour de 80 ans.
    Enfin si je peux intelectuellement comprendre l’exclusion des vieux des essais cliniques (comorbidités importantes, insuffisances d’organes de partout, etc…), j’avoue que je ne vois pas trop en ce qui concerne les gays et lesbiennes… La dysfonction érectile n’existe pas chez les gays? Ou peut-être que les résultats pourraient être biaisés par le poppers? (je plaisante)
    Ca me rappelle un article que monsieur m’a montré il n’y a pas longtemps sur ce que pense un général US des gays dans l’armée néerlandaise lors du sanglant épisode de Srebrenica : http://www.slate.fr/story/18861/srebrenica-de-la-faute-des-gays-selon-un-general-americain
    Décidément dès qu’on ne rentre pas dans la petite case « hétéro moins de 60 ans », ça ne convient pas😉

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s