A kafkaesque journey

Photobucket

Auteur.

Un article du NYT décrit en effet très bien le voyage kafkaïen effectué  par ses journalistes au pays de la scientologie.

Ce qui me parait le plus fou dans cette histoire est que ce mouvement qui est pourtant une caricature parfaite des sectes avides d’argent puisse recruter tant de monde.

Les services payants, permettant de passer au « niveau » supérieur, une idéologie totalement loufoque, le faste insensé dans lequel évoluent les dirigeants de la secte (insensé pour nous, européens, mais je pense qu’il s’agit d’une accroche forte pour une mentalité nord-américaine), les revues, les vidéos où tout le monde est jeune et a l’air de sortir de chez l’esthéticienne, un gourou auteur de science fiction, de pseudos us et coutumes de marins pour les cadres supérieurs,  tout crie « attrape gogos ».

Ben non, ça a l’air de bien marcher pour eux.

Ça me dépasse.

°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°

Defectors Say Church of Scientology Hides Abuse. By Laurie Goodstein. The New York Times. Published: March 6, 2010.

Un dossier complet sur tampabay.com (cité par le NYT).

« Operation Clambake« : un site norvégien critique envers la scientologie.

Le récit de la guerre « Scientology vs The Internet ».

La Scientologie se drape de la lutte contre la discrimination.

Le formulaire qui vous permettra de signaler à « L’Église » de scientologie tout comportement déviant sur internet. Je vous conseille notamment la liste des sujets qui les intéresse. Brrrrr…



« Il » a écrit…

« Il », c’est Steve.

Pas la peine de préciser le patronyme.

De tous les Steve, il n’y en a qu’un seul qui compte sur terre.

J’exagère à peine.

Tapez Steve sur Google, Bing ou Yahoo! Search, et devinez qui arrive en premier?

Pas convaincus?

Tapez Jesus.

C’est le nazaréen qui sort toujours en premier.

Maintenant tapez Robert, par exemple.

Convaincus?

Tout ça pour dire qu’un type que je ne connais pas a envoyé un message électronique à Steve pour lui demander si l’iPad tenait bien les 10 heures promises d’autonomie. Et Ce Dernier, voyant que cela était bon, a répondu. L’auteur du message raconte la genèse de cette histoire sur son blog, et sa note a été reprise au moins 107 fois (108 avec la mienne).


Sa Réponse fut:

Sorry, wasn’t me. And, yes, we are getting 10 hours in 1.5 pounds.

Sent from my iPad.


C’est la dernière ligne qui tue.