Le rêve récurrent

J’arrive dans la salle d’examen en sueurs, après avoir longtemps cherché le bon bâtiment, la bonne porte puis mon numéro de table. Je n’ai pas révisé une bonne partie du programme, mais ce n’est pas tant cela qui m’inquiète. Est-ce que, presque comme à chaque fois, l’énoncé sera en allemand? Ou est-ce qu’il y aura des maths? Miracle, non, ce sont des QCM de médecine en français auxquels je réponds un peu au hasard (Je culpabilise car j’aurais peut-être dû bosser au lieu de… quoi? Je ne sais même plus). Après les QCM, enfin les dossiers! Et ils sont en allemand! Réveil angoissé.

J’ai passé mon internat il y a 19 ans (!!!) et je rêve encore plusieurs fois par mois que je le repasse et le loupe. Mon alambic onirique me distille à chaque fois frustration, angoisse, et culpabilité à 90% vol.

Le temps passe et érode les souvenirs que je peux avoir de cette année de préparation d’internat. Mais je me souviens encore du moment exact où j’ai décidé de m’y mettre (au bord d’une piscine, l’été d’avant), que je chronométrais mes pauses, que je vivais la nuit, que peu de jours avant l’épreuve mes paupières avaient bien trémulé 10 minutes après le bol de café de trop, que j’ai failli me tuer sous une pluie torrentielle en descendant l’A7 pour passer les épreuves de la zone sud. Ce fut aussi l’année de la disparition de mon père, peu avant les épreuves.

lettreinternatJe me souviens encore du film qui passait à la TV la veille de l’épreuve à Montpellier: « L’année Juliette » avec Lucchini en anesthésiste. Je m’étais alors dit qu’il en avait de la chance, lui, d’avoir eu son internat… Je me souviens aussi bien sûr de Samira.

Je me souviens de tout cela, sans pour autant l’associer à un chemin de croix traumatisant. Enfin, mon travail fait mon bonheur, alors pourquoi Canal-Rêves rediffuse sans cesse depuis 19 ans cette épreuve, dans tous les sens du terme?

PIG.

Point d’Interrogation Général.

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

11 thoughts on “Le rêve récurrent”

  1. Bienvenue au club !
    Je n’ ai pas fait d’ études universitaires mais je rêve régulièrement que je passe des examens (que je loupe à chaque fois).
    Retraité depuis peu, je me suis inscrit à des cours à l’ université du troisième âge. Et bien dernièrement, j’ ai rêvé qu’ il y avait des examens. J’ étais persuadé d’ avoir été super bon et à la proclamation des résultats, j’ étais 25ième sur 32. La honte…

  2. Hello ,
    Je connais un professeur de médecine de Marseille qui repasse son bac régulièrement dans ses rêves depuis 50 ans😉
    Keep Cool ans carry on

    1. Moi aussi je repasse le bac voire l’année de terminale toute entière et tout spécialement les mathématiques (équations différentielles etc…). Quel soulagement quand je me rends compte que c’est un rêve ou que je me réveille…

  3. Ému de ces mots, venant de ce grand échalas légèrement voûté, à l’inter costale d’initié à la douleur…et la peine !
    Rêve reçurent aussi, pour moi : c’est l’obligation de repasser ma 2° partie ( 1963….) et l’impossibilité pratique constante d’être à l’heure, au bon moment …
    Alors que je suis déjà un medecin qui pratique….
    Et cela revient…même après mes 70 printemps…cette période angoissée des examens….
    Mais, avec le recul, j’ai bien débusqué ce rêve… » Le cœur qui parle quand la tête dort … » a dit….quelqu’un…: il survient sur des phases de choix ou d’interrogation de mon existence ….celles où la procrastination est l’ultime rempart !!
    Un avantage : le plaisir de se réveiller….et une évolution : il m’arrive de plus en plus de me dire dans mon rêve…que c’est un rêve !!!!

    Mais plaisir de ce partage de spontanéité…sans qu’il faille évoquer une névrose ou une prédestination !!
    « La vie est un rêve…… »

  4. je fais aussi souvent ce genre de rêve
    mais j’ai noté une évolution d’année en année:
    -après ma première année de médecine, je rêvais que je n’avais pas le bac
    -pendant l’internat je rêvais que je devais repasser le concours de la première année
    -après l’internat je rêvais que je repassais le concours de l’internat
    -et maintenant j’ai plutôt tendant à rêver que je ne suis pas encore docteur et que je dois passer ma thèse

    en réfléchissant un peu, à mon niveau de psychanalyse de comptoir, je pense que ces rêves traduisent l’angoisse de perdre ma vie actuelle, que notre vie, notre emploi, notre réputation, notre famille, sont des choses fragiles, fruits d’efforts, mais aussi de rencontres et de hasards
    Après toute cette sélection, on ne peut s’empêcher de se demander: « pourquoi moi et pas les autres ? »
    je ne pense pas être plus intelligent que les autres. Certes, j’ai beaucoup bossé. Probablement plus que certains, mais autant que beaucoup d’autres . Peut-être que le hasard m’a été un peu plus favorable qu’à d’autres, me permettant de grappiller les centièmes de poins qui font la différence
    Ma vie actuelle me plait beaucoup. L’échec ou la réussite n’ont pas tenu à grand chose. ça donne un peu le vertige quand on regarde en arrière…

    en tout cas merci pour ce billet. Je me sentirais un peu moins con la prochaine fois que je me dirai « ouf, ce n’était qu’un mauvais rêve »

    1. Effectivement…l’Homme n’aime pas le changement…;
      et bien au delà des privilèges ou des « avantages acquis » : il n’y a qu’une personne à savoir l’ensemble des vérités du destin : soi-même !
      Et notre vie va cependant se dérouler à essayer de faire partager par les Autres la haute opinion que nous avons de ce « soi-même  » !
      L’enfer…..c’est les autres !!
      Parfois de l’orgueil ….mais parfois aussi légitime fierté..mais sûrement pas la certitude de retrouver un compromis égal au statut qu’il faudrait quitter !
      ( Les rêves du coupable ? : on imagine !!! )
      Peut être aussi ces rythme de travail un peu pathologiques…avec ces tuyaux qui nous menaient à 1.30 h…et à 9 heures dans le bureau des externes !
      Cela aurait pu être pire….et tant pis pour ces rêves…professionnels !!!

  5. Tu devrais peut être penser à aller t’allonger sur un divan pour parler de ce rêve récurrent.
    SI tu veux des adresses…

  6. Les rêves ont ceci de particulier qu’ils sont une façon de nous parler de nous même à nous même.
    Tu es sans doute le mieux placé pour en connaître le sens.
    Une aide peut-être. Comment le rêve se finit-il? Quel est ton état d’esprit à ce moment?
    Un examen marquant peut être un véhicule pratique pour passer un message.

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s