Grange Blanche ne sera plus certifié HON

Mon blog est certifié depuis 2007 par l’organisme HON à qui la HAS avait donné la mission d’auditer les sites de santé français qui en faisaient la demande.

Puis en 2013 la HAS a estimé dans ce document (page 33) que la certification HON ne répondait pas à ses attentes:

Depuis 2007, la fondation HON (Health On the Net) assurait pour le compte de la HAS la mission de certification des sites internet dédiés à la santé français mais le bilan de cette certification s’est avéré contrasté : la certification HON/HAS est utile pour les éditeurs de site Internet, mais elle apparaît comme peu utile pour les internautes.

Fort de ce constat, la HAS n’a pas souhaité reconduire ce partenariat. HON voit les choses un peu différemment, mais comme tout le monde le sait, dans un divorce, il y a rarement une seule version:

Veuillez comprendre que notre approche a été mise place car, en raison de l’instabilité économique récente sur le plan mondial, nos sponsors gouvernementaux nous ont encouragés à développer notre indépendance financière. Afin de faire perdurer le vaste réseau HONcode pour une information fiable dans le domaine de la santé accessible à tous, nous avons décidé de solliciter votre participation financière lors de la réévaluation de votre site.

(Extrait d’un échange de mail avec HON)

La HAS a-t-elle viré HON car elle était trop dispendieuse ou pas aussi bien qu’elle l’avait imaginée? Hors de l’alcôve personne ne le saura jamais.

Cela n’a pas tellement d’importance, mais ce divorce a eu pour conséquence de rendre la certification HON payante.

La cotisation annuelle est établie selon le barème suivant:

Capture d'écran 2016-03-20 16.21.20(source)

Pour Grange Blanche, cela faisait 50€ par an. Pour un site non commercial, tenu par plaisir, et pour un intérêt très relatif dont je vais discuter plus loin, j’ai trouvé cela un peu raide. Après un premier mail de ma part signifiant que je ne souhaitais plus être certifié, HON m’a proposé une reconduction gratuite de la certification si j’arborais sur Grange Blanche une bannière destinée à promouvoir HON. Par principe, et pour garder une indépendance la plus totale possible, je refuse les bannière publicitaires (je paye bien assez cher WordPress pour éviter cette plaie), j’ai donc décliné.

Je ne pense pas que cet arrêt de certification change quoique ce soit. Sur notre territoire, même au cours de sa période d’exposition optimale, le label HON restait en effet assez confidentiel. D’après un sondage CNOM/IPSOS en 2010,  3 ans après le début de son partenariat avec la HAS, 71% des internautes ne reconnaissaient pas un site certifié HON d’un site non certifié:

Capture d'écran 2016-03-20 16.34.29Entre hier et aujourd’hui, je me suis amusé à faire un tout petit sondage parmi les lecteurs de mon blog (je n’ai pas participé).

J’ai posé 3 questions simples sur le HONcode.

Q1. Connaissez-vous la certification HON des sites de santé?

  • 88 réponses, 65 oui (74%), 23 non(26%).

Q2. Savez-vous comment reconnaître un site certifié HON?

  • 89 réponses, 61 oui (69%) et 28 non (31 %).

Q3. Avez-vous plus confiance en un site certifié HON?

  • 88 réponses, 19 oui (22%), 67 non (78%)

La dernière réponse est assez surprenante mais reflète assez bien le sentiment général du groupe d’internautes que je fréquente (je reste très modeste dans la représentativité de mon échantillon): certains sites certifiés par HON ne sont pas dignes de confiance car HON n’est pas en mesure (et personne ne lui reprochera cela) de vérifier l’honnêteté des contenus.

Le critère 5 pourrait correspondre à cette quête d’honnêteté, mais vous savez tout comme moi qu’il est simplissime de choisir les « bonnes » études, et les « bons » critères pour démontrer tout et son contraire. Sur la foi de BEAUTIFUL, et d’une dizaine d’études post-hoc bien choisies, je pourrais vous écrire une note dithyrambique sur l’efficacité de l’ivabradine chez les patients porteurs d’une cardiopathie ischémique. Et l’équipe de HON n’y verrait que du feu, malgré toute sa bonne volonté.

Il faut néanmoins se garder d’enterrer HON.

En effet, comme je l’ai dit à plusieurs reprises, HON m’a aidé à améliorer la forme de Grange Blanche, à rendre mon blog plus lisible, plus carré, plus net. Si cette certification paraît peu utile, pour reprendre les termes de la HAS, pour l’internaute, elle reste intéressante pour les éditeurs de sites désireux de s’améliorer.

A ce jour, il n’existe donc aucun label pouvant garantir la qualité et la véracité d’un site internet en santé. HON a posé sa petite pierre en codifiant un début d’analyse critique, c’est très bien, mais l’essentiel reste à faire pour l’internaute en quête d’informations médicales.

Dernière remarque importante, HON privilégie l’autorité des rédacteurs d’un site:

Tout avis médical fourni sur le site sera donné uniquement par du personnel spécialisé (diplômé) du domaine médical et des professionnels qualifiés, à moins qu’une déclaration explicite ne précise que certains avis proviennent de personnes ou d’organisations non médicales.

Quid des sites de santé tenus par des patients? Ils sont donc implicitement suspects? Les soignants ne sont pas les seuls détenteurs de connaissances pertinentes sur la santé, loin de là.

C’est donc sans aucun regret que j’ai certifié ce blog durant 9 ans, et sans regret non plus que j’abandonne cette certification.

Premier avis sur Hitman

Mes enfants et moi sommes des fans de la série de jeux Hitman. Nous attendons le nouvel opus depuis la sortie de Hitman Absolution il y a 3 ans.

Il vient de sortir et nous avons essayé avec stupeur et tremblement le prologue et la première mission, car, nouveauté qui ne me gène pas plus que cela, les missions vont sortir au fur et à mesure à raison d’une par mois.

Hitman souhaite revenir aux sources du jeu, d’où probablement son nom minimaliste qui veut faire comme si cet opus était le nouveau début d’une série qui a 16 ans…, en privilégiant notamment l’infiltration par rapport à la méthode « bourrine ». Il est désormais impossible de remplir une mission en tuant tout le monde, car la durée de vie de l’agent 47 est nulle une fois un combat déclenché (il n’y a d’ailleurs plus de jauge de vie). Et ça, mes enfants détestent! Moi, je m’en fiche, même si j’aimais bien me défouler en massacrant tout le monde après la 67ième tentative ratée d’infiltration sur un niveau un peu difficile.

Le jeu est beau, très beau, les décors sont immenses et les PNJ très nombreux (ce qui pose des soucis de temps de téléchargement et de frame rate sur certaines machines). Les concepteurs ont par ailleurs souhaité multiplier les façons de remplir les missions assignées, par exemple dans ce premier niveau, tuer deux gros méchants. Paradoxalement, c’est la cause de mon premier reproche: il y a tellement de façon de tuer les cibles, qu’il suffit littéralement de se baisser pour y arriver. J’ai rempli ma mission en assassin invisible sans beaucoup de difficultés. Et j’ai trouvé cette facilité assez désagréable.

J’ai encore le souvenir frissonnant de x+1 tentatives infructueuses lors de certaines missions mythiques lors des opus précédents (Rosewood, l’attaque des Saintes, Requiem, Mort sur le Mississippi, Beldingford Manor…). Ici, aucun frisson, et ce ne sont pas les missions secondaires (tuer un type habillé en vampire magicien) qui me font beaucoup plus arrêter de respirer d’angoisse.

Autre reproche, bien plus grave, à mon avis, il n’y a plus d’ambiance dans ce Hitman. Ça commençait déjà avec Absolution, mais dans la mission de Paris, je remarque que l’atmosphère du jeu est totalement aseptisée: plus d’ambiance ultra-glauque comme dans la fabuleuse mission Abattoir numéro 2 de Contracts.

Tout est devenu beau, lisse, et terriblement ennuyeux… Je ne retrouve pas non plus de musique marquante, ce qui était pourtant le point fort de la série (La Tosca dans Dernier Acte de Bood Money, l’Ave Maria dans Requiem…).

Enfin, last but not least, l’intelligence artificielle est tout sauf intelligente: tout juste tolérable dans les années 90, elle représente une vraie honte en 2016. Malgré un comportement aberrant, les gardes vous laisseront passer sans souci, et les actions des cibles sont beaucoup trop prévisibles.

Bref, la série semble s’essouffler un peu… J’attends les autres niveaux pour voir si tout cela s’améliore!