Le sel, encore, encore et encore….

Suite de la note précédente!

J’ai passé en revue les antalgiques, maintenant, je m’attaque au système digestif.

Photobucket

Difficultés à digérer après un bon repas bien gras et bien salé?

CITRATE DE BETAINE 2G CP EFF: 1143 mg sel


Un peu d’acidité?

GAVISCON SUSP BUV SACHET: 368,3 mg sel

voire

AZANTAC 300 MG CP EFF: 1216,66 mg sel


Un peu lourd, quelques nausées?

MOTILIUM 10 MG GRANULES EFF: 304,8 mg sel


Un peu de difficultés à…vous voyez ce que je veux dire?

MOVICOL PDR ORALE SACHET: 482,6 mg sel

SPAGULAX PDRE ORALE EFF SACHET: 304,8 mg sel


PhotobucketVas-y mon gars, t’es un champion !



Et pourtant, la dangerosité du sel est attestée depuis des temps immémoriaux.

Le premier cas clinique décrit dans la litérature:

« La femme de Lot regarda en arrière, et elle devint une statue de sel. » (Dieu et coll. Bible. Genèse 19:26)

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

1 thought on “Le sel, encore, encore et encore….”

  1. et oui, « mon » 1er OAP, c’était chez patient qui avait eu sa prépartion pour endoscopie digetive ( parce qu’au CHU à l’époque il n’y avait pas de transversalité, pire le bâtiment abritant la cardio était de l’autre côté de la pelouse par rapport à celui de l’hépato-gastro).

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s