Le sel, encore et encore….

Ça doit faire 10 fois que j’en parle, mais je ne m’en lasse pas.

En fait, pour être exact, je m’en lasse, mais je trouve toujours des patients hypertendus mal équilibrés sous bi, voire tri thérapie, qui se gavent par ailleurs de comprimés effervescents, posés juste à côté des antihypertenseurs dans le pilulier.

Patients que l’on m’adresse pour…hypertension artérielle mal contrôlée!

Aujourd’hui, deux sur la consultation.


Petit aperçu des apports en sel par comprimé (ici, les antalgiques) :


ASPIRINE UPSA 1 G CP EFF: 1168,4 mg sel

ASPIRINE UPSA 500 MG CP EFF: 1168,4 mg sel

ASPIRINE UPSA VIT C CP EFF : 1231,9 mg sel

CLARADOL 500 MG CP EFF: 1071,88 mg sel

CLARADOL CAFEINE CP EFF: 1071,88 mg sel

CLARAGINE 500 MG CP EFF: 647,7 mg sel

DOLIPRANE 1 G CP EFF:  1036,32 mg sel

DOLIPRANE 500 MG CP EFF:  1036,32 mg sel

EFFERALGAN 1 G CP EFF: 1440,18 mg sel

EFFERALGAN 500 MG CP EFF:   1047,496 mg sel

EFFERALGAN CODEINE CP EFF:  965,2 mg sel

EFFERALGAN VIT C CP EFF:   838,2 mg sel

PARACETAMOL ARROW 500 MG CP EFF : 1099,82  mg sel

PARACETAMOL BAYER 500 MG CP EFF :  668,02 mg sel

PARACETAMOL BIOGARAN 1 G CP EFF :  840,74 mg sel

PARACETAMOL BIOGARAN 500 MG CP EFF :  805,18 mg sel

PARACETAMOL CODEINE TEVA CP EFF : 1041,4 mg sel

PARACETAMOL RPG 500 MG CP EFF :  1036,32 mg sel

PARACETAMOL TEVA 500 MG CP EFF : 668,02 mg sel

TRAMADOL BAYER 50 MG CP EFF :543,56 mg sel

TRAMADOL G GAM 50 MG CP EFF : 543,56 mg sel

TRAMADOL IREX 50 MG CP EFF : 543,56 mg sel

TRAMADOL MERCK 50 MG CP EFF : 656,082 mg sel

TRAMADOL TEVA 50 MG CP EFF : 543,56 mg sel


(en gras, ceux qui dépassent le gramme de sel par unité de prise, soit un cinquième de l’apport de sel quotidien recommandé par l’OMS, pris en 1 seul comprimé. )


Ces données sont tirées de ce fabuleux travail de l’équipe de la pharmacie du CHG de Béthune.

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

12 thoughts on “Le sel, encore et encore….”

  1. Je me refuse à laisser partir quelqu’un de l’officine sans avoir placé un petit conseil, et j’avoue être parfois à cours sur le Doliprane Comprimé donc j’adore le patient qui demande son Paracétamol effervescent.

    En conséquence, j’adore faire ce conseil à l’officine quand on me demande un Efferalgan effervescent. Cependant, j’ai tendance à passer pour le pharmacien rabat joie et j’ai pas beaucoup de succès avec mon Prenez le plutôt en comprimé…

    La prochaine fois, je donne l’adresse du blog !

  2. A vous lire ainsi que kyste, il s’agit d’un véritable problème de santé publique. Comment expliquez-vous que la communication des autorités responsables ne soient pas à la hauteur ? Lobbying des industriels de l’agro-alimentaire?

    1. C’est en effet un véritable problème de santé publique.

      L’AFSSA (http://www.afssa.fr/Documents/NUT-Ra-Sel.pdf) et l’INPES (http://www.sante-sports.gouv.fr/IMG//pdf/DP_charte_et_camp_gras_sel_sucres_021109_vf.pdf) en sont notamment en charge.

      Il y a eu aussi l’histoire de Pierre Meneton (http://www.lejdd.fr/Societe/Sante/Actualite/Il-met-son-grain-de-sel-97995/ et http://sciencescitoyennes.org/spip.php?rubrique118).
      Il a gagné son procès, heureusement.

      Alors pourquoi ce relatif silence?
      Bonne question.
      Je crois que ça arrange en fait tout le monde de manger salé, le consommateur, et l’industrie agro-alimentaire.
      Le sel est un conservateur et un formidable exhausteur de goût.
      Et le problème est que les dégâts liés au sel ne se voient pas, contrairement au gras/sucre.

      Dans toutes les campagnes, le sel est un peu perdu dans les autres messages, je crois aussi qu’il nécessiterait un message individualisé.

      1. La seule façon de lutter serait d’avoir une attitude pénalisante sur les produits riches en sel. En pratique une taxe sel sur les aliments riches en sel d’autant plus que le sel est indument ajouté. Pourquoi ceci passe pour le tabac ou l’alcool (et encore difficilement en france) et pas pour le sel? En dehors du poids du lobby agroalimentaire qui bloque toute avancée sur l’affichage du contenu en sel et sur toute politique de santé publique dans le domaine. Je pense que l’impôt sur le sel rappellerai trop en france la gabelle abolie par la révolution française en 1790. Abolition excessivement symbolique. Un retour serait probablement mal vécu. En sachant que l’impôt sur le sel est rétabli par napoléon. La symbolique bloque donc beaucoup pour ce type d’imposition. Mais c’est peut être une idée que JM pourrait souffler au chef de son parti préféré, lui qui souhaite tant être un grand homme, rétablir la gabelle pour le bien public😉

  3. Aaah génial, figure-toi que j’y repensais justement ces jours-ci : j’ai du mal avec les patients abonnés aux formes effervescentes, ça fait pas sérieux sur l’ordonnance à côté des deux anti-hypertenseurs… et je regrettais de ne pas avoir enregistré le fameux tableau la dernière fois que tu l’avais mis en lien. Ce coup-ci ça y est, je vais pouvoir sortir les chiffres aux patients, le « scientifiquement prouvé » ça marche bien, parfois…

  4. Ben voilà, j’ai encore lu trop vite : je précise qu’avant de poster mon premier message je n’avais lu qu’en diagonale ton début de post, et je répète presque mot pour mot ce que tu dis… well, au moins ça prouve que j’ai retenu tes leçons😉 JM, mon prof de cardiologie préféré!!

  5. Un jour, « Mme efféralgan » a osé me dire en face que dans son comprimé il n’y a pas de sel ! L’urticaire aux visiteuses médicales avait encore flambé ce jour-là.

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s