Evidence Base Jump

J’ai découvert un article savoureux qui semble être un classique du BMJ via le compte Delicious de Gaétan (du CISMeF).

Il s’agit d’une revue de la littérature qui s’intéresse au niveau de preuve de la recommandation qui prône l’utilisation du parachute au cours du vol libre afin d’éviter morts et traumatismes.

Et bien, il n’y en a pas.

C’est donc une recommandation de niveau C (« Only consensus opinion of experts, case studies, or standard of care »)

La conclusion des auteurs est excellente:

« As with many interventions intended to prevent ill health, the effectiveness of parachutes has not been subjected to rigorous evaluation by using randomised controlled trials. Advocates of evidence based medicine have criticised the adoption of interventions evaluated by using only observational data.We think that everyone might benefit if the most radical protagonists of evidence based medicine organised and participated in a double blind, randomised, placebo controlled, crossover trial of the parachute.« 

(Pour plus de NCBI ROFL, c’est ici, ils ont aussi un compte Twitter)

°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°

Smith GC, Pell JP. Parachute use to prevent death and major trauma related to gravitational challenge: systematic review of randomised controlled trials.BMJ. 2003 Dec 20;327(7429):1459-61.



(Celle-là est vraiment excellente.)

Viens là, cousine…

Photobucket

L’autopsie de Toutankhamon fait les délices des médias depuis quelques jours.

En fait, l’article qui a tout déclenché a été publié dans le JAMA du jour, joli coup de pub pour la revue.

En résumé, il était terriblement consanguin et est probablement mort du paludisme, et non d’une mauvaise chute, comme on le croyait précédemment.

Photobucket


Cette histoire milite encore une fois pour aller cueillir des gènes ailleurs que dans sa famille, voire au mieux en dehors de son phénotype.

A force de vouloir garder un « sang pur », notion qui n’a strictement aucun sens, certains hommes n’ont fait que transformer leur lignée en suite heureusement rapidement interrompue de crétins congénitaux maladifs. L’histoire de « Nueva Germania » est tout à fait emblématique.

Mais la consanguinité peut avoir des motifs biens plus prosaïques.

L’arbre de mon épouse qui remonte au 14ème siècle fourmille de mariages entre cousins pour conserver nom, titres et biens « dans la famille ».

Voire, l’isolement géographique aidant, on prenait ce que l’on trouvait, même si c’était une cousine plus ou moins proche.

Ainsi, de mon côté, ça remonte pas bien loin, mais 6 générations au dessus de la mienne, deux Vailloud se sont unis pour le meilleur et le pire. Ils étaient cousins dans un tout petit village de l’Ain, où il y avait (il y a toujours) des tas de Vailloud.

Brrrrrrrrrrrr.

Et c’est vrai que dans ma famille paternelle, il y a quand même eu quelques individus pas trop montrables pendant les fêtes de village.

Ça expliquerait peut-être certaines choses pour moi…

« Ce n’est pas de ma faute, je suis une victime (victimisation: compte triple), je suis un crétin congénital ».

Du côté de mon épouse ça c’est pas bien terminé dans les années 30 et un de ses ancêtres aurait mis en garde le Duc de Guise sur le perron du château de Blois. Quelle curieuse idée…

Mes deux fils n’ont pas l’air trop atteints, ce qui est finalement assez remarquable étant donné les croisements dont ils sont issus.

Là où il y a peu de gènes, il n’y a pas de plaisir.


°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°

Zahi Hawass; Yehia Z. Gad; Somaia Ismail; Rabab Khairat; Dina Fathalla; Naglaa Hasan; Amal Ahmed; Hisham Elleithy; Markus Ball; Fawzi Gaballah; Sally Wasef; Mohamed Fateen; Hany Amer; Paul Gostner; Ashraf Selim; Albert Zink; Carsten M. Pusch. Ancestry and Pathology in King Tutankhamun’s Family. JAMA 2010;303(7):638-647.


Howard Markel. King Tutankhamun, Modern Medical Science, and the Expanding Boundaries of Historical Inquiry. JAMA. 2010;303(7):667-668.