4’33 » de John Cage

Je suis trop bavard (et surtout temporairement séparé de ma petite famille), donc voici une dernière (?) petite note (mouarff) avant le réveillon.

Il s’agit d’un interprétation d’une œuvre de John Cage, 4’33’‘.

Je l’avais déjà publiée en 2007, pour ceux qui s’en souviennent.

J’aime beaucoup ces performances qui hésitent toujours entre l’intellectualisme explicatif de haut niveau et le franc foutage de gueule (un peu comme pour les œuvres de Robert Ryman, de Yves Klein, et quelques autres).

Je n’irais quand même pas acheter ce morceau sur iTunes!

Petite anecdote rapportée ici, lors de la radiodiffusion de cette œuvre, le système de sécurité de BBC radio 3 qui diffuse automatiquement de la musique en cas de silence prolongé a du être déconnecté.

Interactive Medical Case

Avant d’entrer dans les brumes alcoolisées des célébrations du passage vers la nouvelle année, je vous propose de répondre à ce cas clinique interactif (gratuit) du NEJM.

C’est ce que je disais hier, cette revue est aussi une des meilleures du Monde par la qualité de ses cas cliniques et la façon qu’ont les auteurs de survoler majestueusement la médecine à partir d’un cas particulier.

L’interactivité, loin d’être un gadget, apporte un vrai plus. Les réponses sont expliquées et liées aux articles de référence publiés dans le NEJM.

Je me suis attaqué à un cas de toute évidence dans le domaine de mes compétences.

Je me suis senti bien moins bête après, même si mon ego en a pris un sacré coup.

Que l’océan est vaste et que ma barque est petite…


Photobucket

Pour les inconditionnels, tous les cas interactifs (4 à ce jour) sont regroupés ici.


°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°


Après ça, je vous propose d’écouter le grand Itzhak dans ses œuvres:

(une autre version de cette Danse Espagnole, assez étonnante, ici)

Je vous présente mes meilleurs vœux pour cette toute proche année 2010.