Endoprothèses coronaires et chirurgie non cardiaque

Grrrr, je déteste l’idée de la maison d’édition de Circulation d’avoir créé tout un tas de sous-publications de ce vénérable journal.

Ces dernières ne contiennent en général pas de papiers très intéressants, mais parfois oui.

Et malheureusement, un abonnement à Circulation ne me permet pas d’y avoir accès.

Comme je n’ai pas pu non plus l’obtenir en prenant des voies détournées et que je n’avais pas non plus envie de déranger mes sources habituelles, exceptionnellement, je vais vous parler d’un papier en ayant simplement lu son résumé (Bouhh, pas beau!).

Il s’agit d’une étude rétrospective de cohorte (pas très beau non plus, mais souvent informatif) sur 1953 patients ayant bénéficié d’une chirurgie non cardiaque dans les suites de l’implantation d’une endoprothèse active ou non pour un syndrome coronarien aigu ou non.

Le résultat synoptique, très obligeamment fourni par theheart.org est le suivant:

Photobucket

Il n’est bien entendu pas question de faire une quelconque comparaison avec une coronaropathie aiguë (ou non) prise en charge médicalement car ce comparateur est absent. Il faut aussi bien avoir à l’esprit que l’on sait depuis longtemps qu’il existe une nette surmortalité péri-opératoire dans les 6 mois qui suivent un accident coronarien, indépendamment d’une quelconque histoire d’endoprothèse.

Mais les chiffres sont très intéressants, même si l’on imagine tous les biais liés au caractère rétrospectif de ce papier.

Il existe donc clairement une zone rouge de 6 semaines après l’implantation d’une endoprothèse où sauf urgence vitale il faut proscrire toute chirurgie non cardiaque non urgente. Après, entre 6 semaines et 1 an, la mortalité est moindre, mais encore 4 fois supérieure par rapport à celle de la période au delà.

Pour aller un peu plus loin, j’avais fait une petite biblio sur ce sujet ici et d’une manière un peu générale les recommandations sur les syndromes coronariens et/ou les endoprothèses:  ACC/AHA/SCAI 2007 et ESC 2008.

°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°

Michael O’Riordan. Increased perioperative risk of death/ischemic events in stent patients undergoing noncardiac surgery. theheart.org. [Clinical Conditions > Interventional/Surgery > Interventional/Surgery]; May 4, 2010. Accessed at http://www.theheart.org/article/1074129.do on May 6, 201.

 

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

2 thoughts on “Endoprothèses coronaires et chirurgie non cardiaque”

  1. personne n’est volontaire pour mener une étude prospective dans ces conditions car le résultat probable serait de remettre en question la stratégie de revascularistion angioplastique des coronaropathies pas trop aigues et l’usage large des stents actifs
    après j’avoue etre fatigué de me battre au quotidien contre patients,chirurgiens gastros sur le thème pourquoi etes vous si pressés d avoir des ennuis…

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s