Collateral Murder

Hier, WikiLeaks a publié ici une vidéo des archives de l’armée américaine.

Cette vidéo de juillet 2007 est l’enregistrement d’une attaque au sol par un hélicopter Apache.

Le NYT en parle ici, et je ne vais pas paraphraser WikiLeaks.

Ce que je trouve fascinant et terrible dans ces images, c’est l’analogie avec un jeu vidéo.

Photobucket

Qui veut jouer?

La guerre est devenue un jeu vidéo, et tant pis pour vous si de loin vous ressemblez à un méchant.

A quelle distance de la cible était cet Apache?

Je suis impressionné par le délai important entre les détonations et les impacts visibles. Ça m’a frappé, surtout pour la première rafale.

Les réactions des pilotes me semblent être exactement les mêmes que n’importe quel joueur devant sa console.

Sauf qu’à l’autre bout de la trajectoire, il y a des corps déchiquetés. Quand on voit la façon dont laquelle la camionnette a été soufflée par les rafales, on imagine sans peine ce que ça doit donner sur un ventre.

J’avais publié je ne sais plus dans quelle note une autre vidéo où l’on voyait 2 officiers de l’armée américaine qui dirigeaient une attaque de drone sur des talibans.

Distance encore plus considérable, et impression encore plus intense d’être dans un jeu vidéo déshumanisé.

La guerre est une boucherie depuis des temps immémoriaux.

Photobucket

Qui veut jouer?

Tout le monde le sait et le ressent, militaires compris. Car tout un chacun pouvait en voir les conséquences, notamment celles de ses actes.

Ça freinait un peu, quand même.

Plus maintenant.

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

8 thoughts on “Collateral Murder”

  1. Je trouve votre post d’autant plus légitime que votre mission est de soigner les gens. Aujourd’hui, le corps n’est plus respectable: c’est un jouet qu’on expose dans la rue, qu’on déforme sur internet, qu’on explose en jouant. La vie n’a plus de valeur car la mort est occultée et tournée en ridicule.

    Un peu moins d’images, un peu plus de réflexion ?

    1. La vie humaine n’a jamais eu beaucoup de valeur pour les militaires. Ce n’est pas d’aujourd’hui. Je ne suis pas d’accord quand on dit avant c’était mieux. Nous avons gentiment participé en tant qu’occidentaux européens à deux grandes boucheries. La france toute seule comme une grande à fait une guerre pas très propre dans un département français qui a arraché son indépendance.
      Alors avant c’est mieux, je n’y crois pas. L’homme est un animal féroce comme le rat. Il tue son espèce sans problème, qu’on montre ou pas les corps déchiquetés.
      Cette vidéo ne montre rien d’autres que si on vous met un fusil entre les mains et qu’on vous dit shoote, tu es couvert. On utilise le pouvoir de vie ou de mort ainsi conféré sans angoisse sans problème. J’ai respecté les ordres. Je pense que c’est donné bien du pouvoir aux jeux, aux images que de penser ça. Ou alors c’est pour se rassurer, se dire que moi je ferai pas comme ça, moi je serai respectueux, moi je jouerai pas. C’est rassurant de se dire que ce n’est pas notre nature profonde ce comportement. Le problème, l’homme a montré depuis de nombreuses années sa vraie nature, c’est un méchant, un prédateur terrible dès qu’il le peut, sans pitié.
      Rien de nouveau sous le soleil, ou à l’ouest, ou à l’est…

      1. Je ne suis pas d’accord du tout!!! D’abord les militaires ne sont pas des malades sanguinaires… ma réflexion ne s’appliquait de toute façon pas aux seuls militaires. Je crois vraiment que montrer des images violentes banalise la violence.

        Je suis d’accord que ce n’était pas forcément « mieux avant », et que la nature humaine n’est pas parfaite. Mais je pense que la société est là pour nous protéger de ce que vous appelez la « vraie nature » de l’homme. Si nous étions si méchant et sans pitié, comment expliquer que nous puissions vivre ensemble?

        Je ne me sens vraiment pas l’âme d’un prédateur terrible… Et vous?

        1. Je n’ai jamais dis que les militaires étaient des malades sanguinaires mais une activité inhérente à leur métier est de tuer des gens. Je suis d’accord la société est là pour nous protéger de nos tentations meurtrières en nous donnant des limites. Mais quand la société décide qu’il faut des assassins pour soit disant la protéger elle sait aussi très bien flatter nos plus bas instincts et pas besoin d’images violentes pour ça, quelques hymnes nationaux, un peu de patriotisme à deux balles, un discours nauséabond sur l’étranger et c’est parti. Nous vivons ensemble car nous sommes plus forts ensemble que chacun pour soi contre une nature hostile, il est difficile d’aller contre quelques milliers d’années de sélection naturelle. Mais au fond je reste convaincu que l’homme n’est pas bon.
          Concernant votre dernière question, oui au fond de moi je pense avoir un potentiel de prédateur ou d’assassin. J’en suis conscient et j’essaye de lutter contre ça. Au fond de nous tous, il y a un bourreau, le mal est banal, le savoir permet d’essayer de contrôler nos instincts. Connaitre ses défauts est aussi important si ce n’est plus que s’arrêter sur ses qualités.
          Un petit conseil de lecture, pas récent, pas original: « L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde » de stevenson. Les nouvelles de stevenson sont de formidables textes sur la nature humaine, le club du suicide aussi est pas mal sur le thème.

  2. C’est le travail d’une vie que de connaître ses motivations et ses défauts… Merci pour le conseil de lecture. Un auteur qui m’apprend beaucoup sur la nature humaine est Stefan Zweig, peut-être mon auteur préféré dans cette thématique: un peu plus humaniste peut-être🙂.

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s