Transméditerranéen

Un confrère cardiologue algérien que j’ai rencontré alors qu’il faisait un stage de vasculaire à l’hôpital a traversé toute la ville ce soir pour nous apporter un couscous « maison ». Malheureusement il n’a pas pu rester le déguster avec nous.

Le couscous de son épouse était à se rouler par terre. Très différent de celui que prépare mon épouse, qui la tient d’une copine berbère. Je présume qu’il y a 1000 façons de l’accommoder. Ce couscous était très doux, faisant la part belle aux légumes. Rien de piquant, hormis d’énormes piments verts qu’il ne fallait surtout pas confondre avec des poivrons (ce que nous avons pourtant fait!).

Un jour, il faudra que je traverse la Mediterranée.

Du temps, du temps, du temps

Dans le JAMA du jour, j’ai trouvé un article intéressant qui raconte l’histoire d’un patient hypertendu mal équilibré, et tente d’analyser les raisons de cet échec. Le patient est noir américain, son médecin ne l’est pas. Le patient a conscience que son régime alimentaire est mauvais (il fréquente toutes les enseignes de restauration rapide), mais n’en tire pas les conséquences. Par ailleurs, il ne voit que les effets secondaires des traitements donnés pour une « maladie » le plus souvent asymptomatique. Au cours d’une seule année, le patient a recensé plus de 30 modifications de son traitement.

Bref, une situation à laquelle nous sommes confrontés tout le temps.

L’article est remarquablement documenté dans ses constatations, et les quelques pistes qu’il propose: près de 129 références!!

Mais on arrive toujours au goulet d’étranglement qu’est la durée de la consultation:

« DR W: Thanks for the talk and for a lot of the tips. There are definitely a few things I’m going to try to address with him the next time I see him. But part of his problem centers on education. He doesn’t necessarily understand everything I tell him, and he may have received a lot of conflicting reports. There is a lot I would like to say, but 20 minutes is very limiting! Are there resources you would recommend that he can read or look up?
DR COOPER: Twenty minutes is not a lot of time to accomplish all that is needed in a visit for a patient with a chronic medical illness, particularly when there are complicated cultural or psychosocial issues to address. There is a lot of information he could read from reliable sources on the Internet, but he seems busy and overwhelmed. Even though he knows resources are out there, he may not take advantage of them. He would likely benefit from working with a motivational coach
« 


Le Dr W est le médecin du patient hypertendu, le Dr Lisa A Cooper est la « consultante » qui analyse la situation. Au total, un article intéressant car très savant et intellectuellement satisfaisant, mais qui me semble peu adapté à la pratique quotidienne. La référence à la consultation d’informations sur la toile me semble aussi très utopique dans la plupart des cas.


°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°


Lisa A. Cooper. A 41-Year-Old African American Man With Poorly Controlled Hypertension: Review of Patient and Physician Factors Related to Hypertension Treatment Adherence. JAMA. 2009; 301:1260-1272.

%d blogueurs aiment cette page :