Encore et encore

Je pense assez souvent à Stéphane au cours de ma pratique quotidienne.

N’y voyez donc rien de scabreux!

Mais j’ai encore vu très récemment une tentative de meurtre d’un patient insuffisant rénal à coup d’HBPM.

Femme de 75 ans, 80-85 kg au maximum (à l’oeil, car pesée impossible pour le moment), créatinémie 260 micromol/L.

La formule MDRD donne une clairance à 16.57 ml/mn, le Cockroft entre 20 et 22 ml/mn.

Prophylaxie anti thrombotique en post chirurgie orthopédique par une HBPM, l’Arixtra (fonparinux) !

Les RCP précisent pourtant bien la contre-indication en cas de clairance inférieure à 20 ml/mn (30 ml/mn pour les posologies les plus élevées) du fait d’un risque hémorragique majoré.

Bien sûr la patiente est par ailleurs sous 2 Plavix et 1 Kardégic 75 en post syndrome coronarien aigu (sinon, ce ne serait pas drôle).

Bonjour la soupe de sorcière qui fait saigner!

Pour la petite histoire, la patiente sort pourtant du CHU, et pas d’une clinique de quatrième catégorie.

J’ai donc arrêté l’HBPM et débuté une banale calciparine avec une surveillance serrée du TCA.

 

Stéphane avait déjà parlé de ce problème ici, et moi, .

PLoS Neglected Tropical Diseases

« PLoS Neglected Tropicale Diseases » porte bien son nom, puisque le sujet principal d’intérêt de cette revue publiée en « Open Source » par la Public Library of Science est justement les maladies tropicales que l’on néglige en Occident.

Dans le numéro d’hier, je suis tombé sur un article qui étudie les conséquences de la trypanosomiase africaine sur l’ECG de repos.

Bon, je sens que vous trépignez d’impatience de les connaître: on observe une augmentation de la durée du QTc assez précoce, dès le premier stade de la maladie.

Jusqu’à présent, on ne le savait pas vraiment.

C’est fou quand on sait qu’en 1998, cette maladie touchait 500000 personnes (estimation faite à la louche par l’OMS, car bien sûr, sur place, il n’y avait pas vraiment de réseau de Santé Publique), et qu’en 2004, cette même organisation comptabilisait 17420 nouveaux cas.

C’est aussi fou quand on sait que l’augmentation de la durée du QTc est souvent iatrogène et qu’il s’agit donc d’un problème important de pharmacovigilance.

Alors bien sûr, vaut-mieux ne pas donner de médicament qui allonge le QTc à des malades ayant une pathologie qui l’allonge par soi même…

Mais ça, avant ce papier de PLoS Neglected Diseases, on ne semblait pas le savoir de façon certaine.

On s’en fichait un peu, pour tout dire.

Heureusement pour les petits africains qu’il y a des femmes occidentales qui n’aiment pas avoir des poils au menton, et des revues qui s’intéressent un peu à eux.


°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°



Blum JA, Schmid C, Burri C, Hatz C, Olson C, et al. 2009 Cardiac Alterations in Human African Trypanosomiasis (T.b. gambiense) with Respect to the Disease Stage and Antiparasitic Treatment. PLoS Negl Trop Dis 3(2): e383. doi:10.1371/journal.pntd.0000383