Toujours prêt!

C’est une histoire que j’ai déjà rapidement racontée sur Twitter (pléonasme) mais je crois que ça vaut le coup de me répéter.

J’ai croisé un très gentil monsieur d’un certain âge qui voulait être « toujours prêt le matin ». Attention, soyons bien clairs, il n’avait pas de problème du tout, mais il voulait quand même être « toujours prêt le matin ». Au cas où.

Il ne souhaitait pas non plus prendre un comprimé « juste avant » (même quelques heures).

Il voulait juste prendre un truc régulièrement pour être « toujours prêt le matin ».

Alors il est allé sur internet pour rechercher une pilule miraculeuse digne de St Servier.

Là, vous pouvez déjà toucher du bout du doigt, si j’ose dire, le paradoxe du patient. Il préfère prendre un truc bizarre déniché sur internet tous les jours plutôt que de prendre un médicament raisonnablement sûr, une fois avant d’honorer Madame, c’est à dire probablement pas très souvent.

Oui, mais, il voulait juste prendre un truc régulièrement pour être « toujours prêt le matin »…

Rien que cela montre la quasi inutilité des messages de prévention que l’industrie pharmaceutique et les professionnels de santé font passer très régulièrement sur les risques à avaler des pilules achetées sur internet.

Ces messages s’adressent au cerveau, il faudrait qu’ils s’adressent au roi Kiki, qui s’assied sur la rationalité et le bon sens (belle image, non?).

Le patient (à l’époque il n’en était pas encore un) n’a pas mis bien longtemps avant de googler ça:

Kiki ne s’est pas mis à être du matin pour autant, mais le patient a présenté une fatigue grandissante et des douleurs un peu diffuses. Il a néanmoins continué à prendre consciencieusement ses pilules pendant 6 mois.

Second paradoxe du patient, il aurait présenté un dixième de ces effets secondaires, quarante-trois secondes après la première prise d’un médicament qui lui prolongerait la vie, il se serait rué le lendemain matin même au cabinet afin de le faire arrêter sur-le-champ (et il aurait jeté un sort à son médecin avec un regard mauvais, tout en crachant par terre).

Mais Kiki commande et fait accepter beaucoup de choses.  

Puis il a fait une embolie pulmonaire (le patient, pas Kiki), et a failli en mourir. Pire, il a failli survivre avec des séquelles terribles. Ben finalement non, il s’en sort comme un charme.

A force de se les toucher, il s’est mis à avoir de la chance.

Je ne sais absolument pas si il y a un lien de causalité entre la prise de ces pilules et l’embolie pulmonaire, ni même ce qu’elles contenaient effectivement. Je présume (et j’espère) que le centre qui l’a pris en charge initialement s’est chargé de les faire analyser.

Si tu achètes des pilules sur internet, ton kiki, y risque de se paralyser, de devenir tout froid, puis de tomber!

C’est clair, là ??

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

10 thoughts on “Toujours prêt!”

  1. C’était une pilule pour scouts ? j’ai bon là ?
    Bien vu ce rapport du patient et de nos TT.
    avant que le dorzolamide ne soit officiellement commercialisé en collyre pour le glaucome (en cas de CI aux BB) nous avions eu droit à qq échantillons à offrir à nos patients. tous revenaient contents, ne signalaient pas d’effets II (et nous voyions la PIO baisser-un peu- …what else ?) quand qq mois après nous avons pu le prescrire et que les gens sont allés le chercher à la pharmacie ces mêmes patients sont revenus accusant le TT de tous les maux : gratouillis dysgueusie etc…
    les malades ont souvent des réactions bizarres : j’ai bp de patients CMU (donc n’ayant rien à débourser sur leurs lunettes quel que soit l’opticien) qui font des kilomètres pour aller faire leurs lunettes chez l’opticien mutualiste .
    j’avais une patiente qui passait mes collyres au pendule avant d’accepter de les prendre…
    mais pardon je me suis un peu éloigné du sujet

  2. Pas très clair le message, je trouve que la photo sur la boîte fait plus rêver!
    Un peu comme les étiquettes de rhum aux bois bandé, ou c’est la photo qui fait b… oire.

  3. Décryptage de la composition du produit, selon l’étiquette :
    La maca est une plante maraichère (de la famille des radis et du cresson) poussant sur les hauts plateaux andins. Très appréciée comme équivalent « Pillule du scout », pour plagier Zigmund en #1…
    Le stéarate de magnésium (E 572) est un anti-coagulant mais aussi un lubrifiant. Cette gélatine peut-être porcine, bovine ou végétale. Son origine animale est dans le collimateur pour des raisons de sécurité sanitaire.
    La Maltodextrine serait extrait de l’amidon ou de la fécule de pomme de terre. C’est donc un truc de la famille des sucres encore dans le collimateur sanitaire pour ses effets indésirables sur les intestins.
    La tunique est l’enveloppe qui contient la préparation. Cette fois, il s’agit de gélatine de bœuf.

    Y a-t-il quelque chose là-dedans susceptible d’expliquer une embolie pulmonaire ?

  4. Fultrix, faut-il encore que ces pilules contiennent ce qui est marqué. Cf urine, excréments, plastiques contenues dans les cigarettes de contrebande

  5. et comment font les végétariens ? et les juifs et les musulmans? je suis sûr que le boeuf utilisé dans la gelule miracle n’est ni cachère ni hallal

  6. Quelle merveilleuse idée pour une boîte vend des remèdes pour les âmes tourmentées par leur kiki de s’installer à Stratford-upon-Avon, lieu de naissance de Shakespeare !

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s