Le drame pakistanais

C’est loin, le Pakistan.

Mais le sort des patients cardiaques décédés là-bas à cause d’une probable contamination de médicaments génériques distribués gratuitement aux défavorisés ne peut être que poignant.

L’enquête est en cours, mais on suspecte une intoxication aux métaux lourds. Les patients cardiaques meurent de pancytopénie, super.

Tous les ingrédients des catastrophes sanitaires sont présents: dérégulation de l’industrie pharmaceutique (l’autorégulation, ça les fait bien rire, là-bas aussi), recherche des profits maximaux, absence de contrôle sur l’ensemble de la chaîne de production, peut-être une pointe de corruption.

Bref, un drame.

Les molécules en cause sont ubiquitaires en cardiologie: aspirine, simvastatine, clopidogrel, amlodipine, ce qui explique l’étendue du désastre, pas loin de 100 morts.

Pour en savoir plus, il faut aller fureter dans les médias locaux ou Al Jazeera, ici, on s’en fout un peu.

Une exception notable, Shelley Wood, de theheart.org qui elle aussi a été remuée par cette histoire:

https://twitter.com/#!/ShelleyWood2/status/162665955703525376

Autres sources:

Sue Hughes. Contaminated cardiac drugs kill more than 100 in Pakistan . theheart.org. [Clinical Conditions > Clinical cardiology > Clinical cardiology]; Jan 27, 2012. Accessed at http://www.theheart.org/article/1344831.do on Jan 29, 2012

(J’adore l’intervention du syndicat pakistanais de l’industrie pharmaceutique)

FIA orders arrest of pharmacist, store keeper for selling fake medicines. The Daily Times. Sunday, January 29, 2012