Télémédecine

Ce pont de la Toussaint a été interminable: femme et enfants au loin et d’astreinte avec 2 patients « chauds » à la clinique.

J’en ai d’ailleurs évacué un.

L’autre avait un souci de rythme cardiaque, une fibrillation auriculaire très rapide, ce qui était très inopportun étant donné par ailleurs la sévérité de son état cardiaque.

Malgré la présence d’un médecin sur place, je me demandais comment pouvoir surveiller le rythme de mon patient sans traverser la ville à chaque fois.

C’est une infirmière qui a eu le déclic: on va lui faire un ECG, matin et soir, le prendre en photo et te l’envoyer par MMS!

Aussitôt dit, aussitôt fait!

En plus, je riais dans ma barbe en pensant au débat qui enflamme le web sur la #télémédecine depuis quelques jours.

Et bien, j’allais en faire!

Après 24 heures, son rythme revient en sinusal, mais la surveillance se poursuit consciencieusement:

Photobucket

Ce n’est qu’un fragment de la photo envoyée. Sa taille réelle étant de 1064*768 pixels, ce qui couvre l’ensemble du tracé.

Comme vous pouvez le constater sur cet échantillon, on peut très bien analyser l’ECG. Bien entendu, j’appelais la clinique et les infirmières me donnaient aussi une foultitude d’autres détails cliniques capitaux. C’est un truisme, mais il n’en a que plus de valeur: la confiance mutuelle IDE/médecin est un bien totalement et définitivement inestimable.

Hier soir, je n’étais plus inquiet du tout, et heureusement, car l’équipe a changé, et le moins que l’on puisse dire est que le téléphone portable de la nouvelle équipe est légèrement sub-optimal en ce qui concerne son appareil photo:

Photobucket

Taille réelle. Mouhahahahaha

Bon, hier au soir, au téléphone, cette photo nous a valu bien 5 minutes de fou-rire parfaitement incontrôlable avant de pouvoir parler de choses sérieuses.

Ce matin, le patient se porte comme un charme.

Vive la télémédecine!

(enfin, surtout vive les infirmières)

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

20 thoughts on “Télémédecine”

  1. « C’est un truisme, mais il n’en a que plus de valeur: la confiance mutuelle IDE/médecin est un bien totalement et définitivement inestimable. »

    Alleluia, mazeltof !!!! Vous avez illuminé ma journée cher docteur et c’est tellement rare ;)))

    Sinon, accessoirement ce n’est pas de la télémédecine mais simplement du transfert d’information à distance sur un patient que vous connaissez et que vous avez potentiellement sous la main…(D’ailleurs les scopes modernes ne sont-ils pas encore en blue tooth pour les suivre à distance?)

    Bref, bonne journée

    yann

      1. Selon : « http://fr.wikipedia.org/wiki/Télémédecine »

        cela ressemble plus à la « Télésurveillance : surveillance du patient à distance « (source Wikipedia)

        Et la « Télé-Consultation : consultation, diagnostic et suivi du patient à distance » (source wikipedia) est annoncé pour janvier 2011.

        Comme l’indique cet extrait: « Dans une interview accordée au Parisen, la ministre de la Santé Roselyne Bachelot a expliqué que ce décret « immédiatement applicable » débouchera sur des premières téléconsultations « début 2011 ». (source: http://www.journaldunet.com/solutions/breve/49153/telemedecine—les-premieres-consultations-en-2011.shtml)

        Vaste programme sous le mot Télémédecine.

  2. Il me semble avoir lu un jour qu’ en Scandinavie les véhicules médicalisés étaient équipés pour transmettre (satellite ?) l’ ecg à l’ hôpital. L’ équipe soignante peut ainsi se faire une idée avant que le patient n’ arrive.

  3. sans vouloir vous démolir votre beau moral effectivement c’est plus de la transmission d’info que de la télé médecine (enfin celle qui excite qq médecins sur la toile)
    dans le cas de votre patient, la télémédecine serait : un malade très isolé qui aurait qd même la chance d’avoir un généraliste proche ou un infirmier. vous ne touchez pas au malade, on vous transmet sa photo, ses constantes bio (car bien que loin de tt cardio notre patient a la chance d’avoir un labo proche ! ), bien fâché, on doit pouvoir vous transférer un enregistrement des bruits du coeur et of course the ECG et la rx pulmonaire.Mais en même temps que vous vous intéressez à ce patient vous en avez un autre en chair et en os devant vous et qq autres dans la salle d’attente, et sur votre ordi vous attendent qq dossiers de patients indéplaçables et isolés.
    l’étape suivante serait la délocalisation du cardiologue ?
    je sais, j’en rajoute un max dans la mauvaise foi, ( il m’est arrivé de traiter des gens indéplaçables ou isolés sur description et/ou sur macro photo ). c’est simplement parce que je ne décolère pas qu’on nous propose ce genre de solution plutôt que de desserrer le numérus clausus et l’accès aux spécialités médicales.

    1. Bon, ça va, ça va, si vous vous mettez à deux….
      Ce n’est pas de la télémédecine…
      Et si j’avais demandé à l’infirmière de coller V1 un poil plus haut, ça aurait été bon?😉

  4. La télémédecine, non merci. Comment voulez-vous faire un suivi / examen dans le cas d’un glaucome? Comment vérifier l’était de la retine en cas de forte myopie? et constater ou non la nécéssité du laser pour éviter un décollement de la retine?
    Comment faire en cas de crise d’appendicite, sans examen personnel, uniquement via deux écran? Autant faire la consultations par téléphone.

    Pour votre cas, bravo, mais c’était un suivi dans un milieu hospitalier. Si le malade était chez lui, sans aucune IDE libérale qui passe, la télémedecine est-elle la solution?

    La télémédecine n’est pas la solution pour remedier au manque de médecin et du personnel soignant, sauf un cache misère. Aussi bien à deshumaniser et « vendre » la médecine comme un objet d’utilisation courantet du web. L’homme comme la médecine vont se réduire à un objet, le sens noble de l’Humanité et de la médecine ne seront plus qu’une introduction du cours historique. C’est mon point de vue.

    Bonne soirée

    1. Pas sur! Pour la psychiatrie, ca ne change honnetement pas grand chose, et ca permet à des habita,ts du fin fond du Canada de béneficier de l’avis d’experts sans avoir à se cogner des jours de voyage. Apres, ca restera surement une offre de soins complémentaire, sans viser au remplacement de la consultation classique!

      1. Mais la France n’est pas le Canada! Or en France, comme c’est présenté, la télémédecine devra justement palier le manque de médecins dans certains endroits, tels que la Creuse où certaines catégories médicales (des infirmières libérales n’en parlons même pas) sont plus que des denrées rares.

        En m’installant, en Creuse, il y avait 12 MG dans le village / petite ville, à mon départ il n’y en avait plus que 7 MG avec toujours autant de personnes à soigner. Quand mon ophtalmologue a pris sa retraite, il n’a pas trouvé de successeur. Ses patients ont reçu leur dossier médical et plus qu’à se débrouiller de trouver un nouveau ophtalmologue (c’était une dizaine d’année). J’ai trouvé un en Haute Vienne, mais comment font ceux qui n’ont pas de voiture? La télémédecine va être utilisé pour ne pas former de médecins et d’infirmiers et à palier ce déficit permanent. Peut-être que jusqu’en janvier, l’application va changer mais pour l’instant la présentation est celle-ci et ca ce n’est pas une médecine et encore moins à renforcer les liens sociaux.

        Bonne soirée

        1. Le problème n’est pas le nombre de praticiens en france, mais leur répartition sur le territoire national. Le numerus clausus a explosé, mais il ne réglera rien si il n’y a pas de mesure pour améliorer la répartition des médecins.

  5. La seule VRAIE question est : ton i phone 4 a -t-il sonné correctement comme réveil ou a-t-il eu 1h de retard???
    Je vote : non pas de la télémédecine, désolée, hihihi!

    1. Vous avez lu l’article? On parle bien de la consultation, de l’ordonnance (via mail – je me demande comment être sur que c’est vraiment pour telle personne et non pour une autre? et que l’ordonnance ne sera imprimé qu’une fois? qui va pouvoir contrôler que 1 ordonnance = 1 imprimé +1 pharmacie et non X imprimé +X pharmacie?) et surtout comment faire avec le payement? Via le net, avec CB? et ceux qui n’ont pas de CB? Avec ou sans carte vitale? Comment faire avec le système du médecin référent? Quels seront les conséquences en cas d’erreur du diagnostic pour le médecins, le recours pour le malade? Est-ce que cela ne va pas être un moyen à réduire encore plus l’accès aux soins et donc faire des économies, en même temps charger encore un peu plus en travail les médecins qui vont avoir l#autorisation de faire de la télémédecine? Ou serais-ce des « médecins-bureaucrates » qui ne feront que de la télémédecine? Je me demande comment cela se faire en janvier 2011.

      Bonne soirée

  6. A la sortie de l’iphone, j’ai vu un prof d’ortho heureux comme un gosse de montrer à sa coure comment il pouvait agrandir les radio sur son écran. Et puis de nous expliqué qu’il avait passé la nuit à débloqué le joujou importé des US!

  7. petit rappel historique :les premiers ecg d’Einthoven ont été transmis par téléphone avant 1914 le déparasitage ne permettant d’autre présence humaine dans la pièce
    plus modestement je faisais de meme pour mes premières gardes vers 78 dans le nord profond avec un boitier de transfert entre le magnifique mingograf siemens et le téléphone

  8. Vive le format SCP ( un format standardisé visant à faciliter le transfert d’ECG et par la même occasion d’assurer une bonne prise en charge … pas comme ce qui a été relaté dans le cas présent ( Photographie et échelle inappropriés !); De plus ce format permet au médecin en charge de lire l’ECG d’effectuer des mesures précises et encore bien plus précise que la simple lecture d’un Fax; qui dans la majorité des cas reste quasiment illisible !)

    Davantage de précision sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/SCP-ECG

    Rapprochez vous des travaux menés par l’Ifremmont sur ce sujet et plus spécifiquement sur le RES@MU (Réseau de l’@ide Médicale Urgente) – http://telemedecine.ifremmont.com/ifrelab/index.php?Wwwresamuorg

  9. Question bête: de nos jours, les appareils style ECG utilisés en milieu hospitalier stockent-ils l’examen en plus de l’afficher? On pourrait imaginer que le document soit envoyé directement via réseau dans le dossier médical du patient…

  10. Malgré la présence d’un médecin sur place, je me demandais comment pouvoir surveiller le rythme de mon patient sans traverser la ville à chaque fois.

    sans traverser la ville à chaque fois. Oui, prendre des raccourcis.

    Je trouve que tu te poses les bonnes questions. Et à mon avis, le mot télémédecine est n’est pas du tout choquant, car télé veut dire «à distance ». Et finalement, ça a fonctionné, c’est l’essentiel. Je me souviens d’une histoire où je devais couper et coller des légendes en russe dans un texte (mais je n’avais que du papier, des ciseaux et de la colle). C’était un manuel au volume assez conséquent (bien 150 pages). J’avais de la colle plein les mains, les légendes vu la faible surface des mots découpés glissaient et étaient de travers. J’ai commencé à checher comment faire dans le logiciel et j’ai fini par trouver. Mon chef de service qui passait dans le couloir m’a dit « Laisser tomber, vous n’y arriverez jamais ». Continuez à faire comme je vous l’ai dit. En cachette (c’est-à-dire que j’ai fermé la porte), j’ai continué à faire ce que je faisais et avec l’aide d’un collègue, nous sommes arrivés à tout intégrer dans le logiciel. Quand on lui a présenté le travail, il a reconnu que la méthode « papier-ciseaux-colle » faisait partie dorénavant du passé.

    Super expérience à réappliquer en toutes situations !

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s