Quizz médico-littéraire

Notre bon Dr Watson au sommet de son art fait un brillant diagnostic, serez-vous capable d’en faire de même?


— Certainement que j’ai beaucoup de choses à dire, répondit tranquillement notre prisonnier. Je désire tout raconter à ces messieurs.

— Ne vaudrait-il pas mieux réserver tout cela pour le jour où vous comparaîtrez devant la cour ? demanda l’inspecteur.

— Peut-être n’y comparaîtrai-je jamais, répondit-il. Oh ! n’ayez pas l’air si inquiet. Je ne songe nullement à me suicider. Mais n’êtes-vous pas médecin, monsieur ? ajouta-t-il en fixant sur moi son œil noir et perçant.

— Effectivement, répondis-je.

— Eh bien alors, mettez votre main là », dit-il avec un sourire, en portant ses poignets enchaînés à hauteur de sa poitrine.

Je fis ce qu’il me demandait et je sentis aussitôt un trouble intérieur extraordinaire accompagné de violents battements. Les parois du thorax semblaient frémir et trembler comme celles d’un mince bâtiment qu’ébranlerait à l’intérieur une puissante machine. Dans le silence de la salle je pouvais percevoir un sourd bourdonnement qui provenait également de la même cause.

« Comment ? m’écriai-je, mais vous avez *** !


Le patient a une bonne cinquantaine d’années, il est fumeur, très actif, et très probablement hypertendu :

Il continuait à reculer pendant que je m’adressais ainsi à lui et je vis qu’il me croyait fou. Ah ! je l’étais en effet, à ce moment. Le sang faisait résonner mon pouls et mes tempes comme un marteau sur une enclume et j’allais certainement avoir une attaque quand, par bonheur, un violent saignement de sang vint me soulager.

Comme tout patient qui se respecte, il a aussi sa petite idée sur l’étiologie de sa maladie:

Il y a tant d’années que cela progresse ! Ce sont les fatigues et les privations que j’ai endurées dans les montagnes du Lac Salé qui m’ont donné cela.

Enfin, après avoir longtemps vécu dans la montagne dans l’Utah, il a fréquenté en dernier lieu les bas-fonds de Londres (dernier travail: conducteur de fiacres).

Alors, une idée?😉

Les non-médecins ou ceux qui le sont mais qui s’estiment (à juste titre) en vacances, trouveront la solution de cette énigme diagnostique dans le sixième chapitre de la seconde partie d’une Étude en rouge.

PS: Je trouve la VO un peu plus évocatrice:


« I’ve got a good deal to say, » our prisoner said slowly. « I want to tell you gentlemen all about it. »

« Hadn’t you better reserve that for your trial? » asked the inspector.

« I may never be tried, » he answered. « You needn’t look startled. It isn’t suicide I am thinking of. Are you a doctor? » He turned his fierce dark eyes upon me as he asked this last question.

« Yes, I am, » I answered.

« Then put your hand here, » he said, with a smile, motioning with his manacled wrist towards his chest.

I did so; and became at once conscious of an extraordinary throbbing and commotion which was going on inside. The walls of his chest seemed to thrill and quiver as a frail building would do inside when some powerful engine was at work. In the silence of the room I could hear a dull humming and buzzing noise which proceeded from the same source.

« Why, » I cried, « you have *** ! »

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

3 thoughts on “Quizz médico-littéraire”

  1. Je vais sûrement dire une grosse bêtise ( je suis nulle en cardio) mais ça ne fait penser à une sténose pulmonaire …

  2. je n’aurais pas trouvé… par contre il y a une petite erreur, la réponse est dans la partie 2 du chapitre 6, et non l’inverse !
    En tout cas l’extrait donne envie de lire le bouquin !

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s