Exercice de style

Un nouveau traitement révolutionnaire traitement novateur dans l’insuffisance cardiaque aiguë!

Le levosimendan (SIMDAX®), fruit de la recherche des laboratoires Orion et développé en collaboration avec les laboratoires Abbott continue d’engranger des résultats cliniques satisfaisants dans le traitement de l’insuffisance cardiaque aiguë associée à un bas débit cardiaque.

Publiée dans le Lancet, l’étude LIDO avait déjà démontré la supériorité du SIMDAX® sur la dobutamine en terme de morbimortalité. Ces résultats ont été confirmés par l’étude SURVIVE publiée dans le JAMA.

Un mode d’action novateur original pour un traitement prometteur.

Le levosimendan agit en optimisant la contraction systolique de la myofibrille ventriculaire en sensibilisant la fixation du calcium sur la troponine C. Ce mode d’action unique n’entraîne pas de dépense énergétique supplémentaire, et ne provoque pas d’augmentation des concentrations en calcium intracellulaire. Cette augmentation a en effet un effet délétère en provoquant des anomalies de la relaxation, et est probablement responsable des effets secondaires rythmiques observés chez les autres inotropes positifs tels que la dobutamine. Enfin, le SIMDAX® provoque une vasodilatation périphérique qui permet d’augmenter le débit cardiaque sans augmenter la consommation en oxygène du myocarde. Par ailleurs, contrairement à la dobutamine, cet effet n’est pas diminué par la prise de béta-bloquants qui font pourtant partie du traitement de fond recommandé dans l’insuffisance cardiaque chronique.

Photobucket

SURVIVE, une étude décisive dans le traitement de l’insuffisance cardiaque aiguë.

L’insuffisance cardiaque aiguë avec bas débit cardiaque est une cause fréquente de mortalité chez les 15 millions de patients souffrant d’insuffisance cardiaque chronique à travers le Monde. Près de 40% d’entre eux qui présentent un épisode de décompensation cardiaque aiguë décèderont dans l’année qui suit leur hospitalisation initiale.

l’étude SURVIVE, étude multicentrique rassemblant près de 1327 patients hospitalisés pour un épisode d’insuffisance cardiaque aiguë sévère avec altération de la fonction ventriculaire gauche a rassemblé 75 centres de part le Monde.

SURVIVE a démontré une diminution hautement significative des taux plasmatiques de BNP durant les cinq premiers jours de traitement.

Photobucket

Une analyse plus approfondie de SURVIVE, publiée dans le JACC a permis par ailleurs de démontrer que la variation des taux plasmatiques de BNP au cours des premiers jours d’une hospitalisation pour insuffisance cardiaque aiguë était un facteur pronostic hautement significatif (p≤0.001) pour la mortalité toutes causes à 31 jours (réduction de risque de 67%) et à 180 jours (réduction de risque de 47%).

Photobucket

Un traitement prometteur simple et bien toléré.

La demi-vie longue du SIMDAX® permet par ailleurs une manipulation aisée en service de réanimation et de soins intensifs cardiologiques. En effet, une dose de charge de 12 µg/kg sur une durée de 10 minutes, suivie par une perfusion de 0.1 µg/kg/minute sur une durée de 50 minutes suffit à atteindre les objectifs cliniques et biologiques étudiés dans SURVIVE et LIDO.

La tolérance du SIMDAX a été excellente, puisqu’il n’y a eu pas plus d’effets secondaires graves que dans le groupe dobutamine.

°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°

Cela va sans dire, mais c’est mieux en le disant, ce texte promotionnel est un faux que j’ai écrit pour illustrer cette note.

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

22 thoughts on “Exercice de style”

  1. Pour montrer que les gros titres accrocheurs c’est vachement bien quand on a rien à mettre de consistant dans les paragraphes ?
    Et que mesurer l’effet sur le BNP puis dire que le BNP est un reflet de la mortalité toute cause, c’est inviter le lecteur à faire des raccourcis hasardeux, en biaisant les résultats par l’analyse d’un sous-groupe de patients ?
    C’est quelque chose comme ça ?

    1. Ben bravo!
      J’ai écrit ce texte en ne disant que des choses vraies, mais sans les critiquer/analyser/mettre en perspective.
      Ce qui m’a permis de vanter l’utilisation de ce produit que je sais ne pas être efficace, sans mentir (chose fondamentale) sinon par omission.
      J’aime bien passer du côté obscur, parfois….
      SURVIVE a été négative, avec un seul critére secondaire positif, le BNP.
      J’ai récupéré un essai plus ancien (LIDO), une étude post-hoc, et hop, le tour est joué.
      Ce texte est presque vraissemblable, non?
      Pour la petite histoire, la négativité de SURVIVE en 2007 a sérieusement réduit les perspectives du levosimendan, c’est probablement pourquoi il n’a pas d’AMM en France, seulement une ATU individuelle qui dure depuis bientôt 6 ans.

  2. Ah bah pardon mais j’avais bon alors hein :p

    Le truc qui sera rigolo, surtout, c’est les prochaines personnes qui se serviront de ton article comme référence sans lire les commentaires. Tu vas finir dans une biblio que ça va être vite vu :p

  3. eh bien j’allais tomber dans le piège!heureusement que j’ai lu les commentaires!!tu m’as eu Jean-Marie!

  4. Prêt à écrire dans focus cardio ou impact cardio.
    Je pense que tu vas avoir bientôt des offres d’emplois😉

    1. Bah, j’étais bien plus ambitieux.
      Tu change le nom du médicament,le nom des études et des critères, et les graphiques,et ça fait une trame qui permet de vendre n’importe quel produit qui ne marche pas, dans n’importe quelle spécialité!😉

  5. Mouais. Permet moi de douter. Avec un seul critère, qui a rendu tout ton post caducque : de ta part, le « c’est un produit révolutionnaire » on n’y croit pas du tout !
    Et permets-moi de penser qu’une bonne communication a un peu plus de nuances…

    1. Ah?
      Bonne remarque, je ferai plus sobre la prochaine fois!
      « Un nouveau traitement qui a fait ses preuves dans l’insuffisance cardiaque aiguë! »
      « Enfin un nouveau traitement dans l’insuffisance cardiaque aiguë! »
      C’est mieux?

      1. L’œil de la professionnelle signe la fin de la récréation, tout mes projets de retraites anticipées s’envolent, que le monde de la communication est dure.
        Moi je trouvais que la présentation de JM était dans le ton moyen de ce qu’on entend pour certains produits, en tous cas en lessive et produits pour prévenir les rides et même sur certains médicaments.

        1. Au contraire Tiphaine, on va t’engager pour donner un lustre corporate à nos communications, et polir tout ce qui pourrait laisser penser au lecteur qu’on n’y croit pas.
          On sera alors imbattables.
          La communication a de l’avenir, bien plus que l’action et encore bien plus que la réflexion.

        2. Promouvoir vos blogs ? Faudrait avant tout accepter d’être sponsorisé !😉
          L’idée est intéressante, il va falloir qu’on parle chiffres mouhahaha…

        3. Mais non, pas promouvoir nos blogs, mais faire vendre des molécules qui n’ont pas d’indication, ou qui en ont une, mais qui ne sont pas efficaces!
          Un vrai travail sociétal qui permet de dynamiser la communication santé dans une optique de développement durable.
          Un truc qui rapporte, quoi!

          J’ai modifié mon texte en suivant tes conseils, c’est mieux?

  6. Me demandais quel vice t’avait endetté au point de te faire revêtir un costume hors de prix pour aller distribuer des stylos et agiter des infographies d’études prometteuses contre placebo avec des jolies couleurs et des paillettes devant des foules en délire…

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s