Les Catilinaires

Photobucket

Cicéron dénonce Catilina. Cesare Maccari (1840-1919)


Jusques à quand abuseras-tu de notre patience, Catilina ?

Il faudra que je ressorte cette objurgation de Cicéron à Catilina la prochaine fois que quelqu’un abusera de ma patience ou dans un dîner mondain.

Depuis ce matin, sans raison bien nette, j’ai eu envie de relire la première Catilinaire et l’histoire de la lutte de Cicéron et de Catilina.

Le style semble très lourd à l’heure de Twitter: @catilina @senatderome Tu as assez abusé, je sais ce que tu trames, estime toi heureux d’être en vie, casse toi, crains Jupiter (avec 11 caractères pour le RT à @lentulus),

Mais quel discours!

Le texte dont nous disposons n’est malheureusement pas celui qui a été prononcé devant le Sénat, mais une version ré-écrite par Cicéron et probablement très alourdie et « idéalisée ».

Notons que Cicéron n’était pas un inculte, qu’il avait besoin de personne pour écrire ses discours, un ange passe, et que c’est son esclave/affranchi, Tiro qui aurait inventé les notes tironiennes, ancêtres de la sténo et l’esperluette.


°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°


Cicéron et Catilina (Wikipedia)

La conjuration de Catilina (Wikipedia)

La conjuration de Catilina (Salluste)

Les 4 catilinaires (Wikisource)

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

3 thoughts on “Les Catilinaires”

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s