Bienvenue chez les ch’tis!

J’ai fait récemment une consultation assez drôle, en tout cas assurément parmi mon « top ten » des HTA secondaires à des facteurs diététiques et un peu iatrogènes.

La dame, la cinquantaine est une transplantée hépatique sous corticothérapie depuis 3 mois environ. Elle a une insuffisance rénale avec une créatininémie autour de 220 (je n’ai pas calculé la clairance, honte à moi, mais étant donné son gabarit de moineau, j’ai pris en compte qu’elle devait être effondrée). Elle n’a aucun antécédent cardio-vasculaire familial ou personnel.

Sa  tension artérielle est à 180 de systolique depuis 1 mois, et c’est pour cela que l’équipe de greffeurs me l’envoie.

Ah oui, c’est une ch’ti, une vraie (parents anciens mineurs ou ouvriers dans le textile)!

A l’examen, je retrouve en effet une TA à 180/90. J’étais entrain de jeter un coup d’œil rapide aux artères rénales, lorsque je m’arrête aussi sec, car en même temps que je fais l’examen, mon interrogatoire est arrivé à l’épineuse question de la diététique.

Et là, la patiente m’en raconte des vertes et des pas mures. En fait, rien de bien exceptionnel, mais elle suit à la lettre le régime ch’ti qui est beaucoup moins bon que le méditerranéen pour la santé.

Elle sale larga manu de principe, sans goûter aux aliments, se gave de beurre salé et de fromage (j’ai failli lui demander si c’était du Maroilles).

Et personne ne vous a dit qu’il fallait suivre un régime sans sel sous corticoïdes?

Ben non! C’est pour ça que mes chevilles gonflent?

Ben oui!

Je lui remis toute la doc que j’avais sur le sujet (merci la FFC) tout en donnant quelques conseils de base pour que cette femme de sel ne se retourne pas sur son passé culinaire.

J’ai quand même débuté un petit traitement par lasilix pour lui faire éliminer son sel (j’étais parti sur de l’esidrex, mais étant donné la créat…).

10 Replies to “Bienvenue chez les ch’tis!”

  1. Pour calculer le DFG en consultation de façon facile si accès internet et mieux que le cockroft: http://mdrd.com/
    L’esidrex est un bon diurétique même chez l’insuffisant rénal dans le traitement de l’HTA: http://ndt.oxfordjournals.org/cgi/content/full/20/2/349
    Et ou l’HTA est souvent volo-dépendante (sel dépendante) chez l’IRC, pas que chez lui d’ailleurs: http://kystes.blog.lemonde.fr/2009/01/12/de-lutilite-des-amishs-pour-la-genetique-des-maladies-frequentes-un-exemple-stk39-et-hypertension-arterielle/
    L’HTA un bon symptôme de l’insuffisance rénal chronique. Elle va bientôt consulter un néphrologue ta madame 😉

    1. Oh, la référence sur les thiazidiques! Magnifique! Tu vois, j’ai pas osé!
      Quand au nephro, je présume qu’elle en voit un (à la prochaine consultation, je vais m’en assurer)

  2. En tant que mère de transplanté hépatique je suis sincèrement étonnée que personne ne lui ait prescrit un régime sans sel stricte. Nous avions affaire régulièrement à des diététiciennes qui nous donnaient toutes les références de produit sans sel. Aussi bien avant qu’après la greffe.

  3. On ne me fera pas croire qu’aucun de ses précédents médecin ne l’avait prévenue pour son régime trop salé. A mon avis, elle dit « oui-oui » à la consultation pour avoir la paix mais ça ne l’empêchera pas de faire une double ration de tartiflette le soir.

    En réfléchissant bien, je ne suis pas sûr que la cuisine du nord soit plus salée ou plus grasse que celle du sud. Je connais autant de saleurs fous d’un côté que de l’autre et côté « graisse », les méditéranéens s’y entendent aussi. Je ne compte pas les plats noyés d’huile en Espagne, les paëllas tellement salées qu’on les « brosse » avant de les manger, les charcuteries bien grasses,… Au nord, il y a aussi des tas de plats légers.

    Je crois que le vrai problème est que ceux qui s’alimentent par facilité ou au moins cher, se tournent vers des plats anti-diététiques.
    L’exemple flagrant, c’est de regarder les gens qui vivent du minimum: en général, ils prennent ce qu’il y a de moins cher tout préparé chez hard-discounters: pizzas, burgers, frites, pâtes (très salées) etc.
    Ils pourraient, avec la même somme, acheter des légumes frais ou surgelés, se faire des soupes consistantes et pleines de vitamines, des plats simples et sympas. Mais c’est moins facile que de mettre la barquette dans le micro-ondes….

  4. Commentaires judicieux d Eric D.
    Je reste sur l impression que la brave femme ,rentree chez elle ,sera rassuree d avaler sa pilule contre le sel, tout en continuant ce meme regime ….pour la Secu, l addition risque d etre salee…..

  5. j’ai sévi dans ma ma grande jeunesse(1977_78) dans un petit chg du nord profond: pour 6 à l’internat l’économat nous délivrait chaque jour 2 kg de beurre 2 kg de steak 2 maroilles et surtout 50 canettes de la bière locale mes compagnons étaient souvent des autochtones donc c’était un peu juste!
    sinon 40 lits de cardiologie sur 200 actifs en 8 mois j’ ai tout vu de la cardiologie « historique »

  6. Je lis tes artiles depuis longtemps (souvent passionnants, toujours interessants), celui-là me fait réagir…dans ce cas en effet , on est à la limite entre l’effondrement et l’incrédulité ironique …. à cet égard je raconte une histoire de phlébites …multiples et pilule et tabac…et syndrome métabolique …majeur, dans « j’le crois pas « …on est dans la même veine.. si je puis dire …lol

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.