Naturopathie et découvertes

Mon IDE d’épouse n’a toujours consenti à se déplacer qu’avec une pharmacie très complète, « au cas où ». Pas de quoi intuber, quand même, mais bon, limite. Depuis quelques temps, sous l’influence d’une de ses sœurs, elle a pris un virage naturopathique assez net. Nos enfants sont donc régulièrement enduits, badigeonnés d’huile essentielle de lavande pour tout un tas de bobos. Le one-fits-all qui a tant réussi à Pfizer, en somme.

Une de ses copines (tabagique) tousse comme une perdue depuis des semaines, elle dégaine alors ses huiles essentielles (romarin, eucalyptus radiata, thym) et son miel pour la soulager. Comme elle est quand même restée un peu pragmatique, elle y rajoute Ventoline® et Becotide®.

La copine l’a appelée tout à l’heure pour la remercier, éperdue de reconnaissance (elle doit voir un pneumo la semaine prochaine).

La puissance de la naturopathie, quand même, je suis impressionné….

Mon épouse a appliqué le vieil adage médical: Quand on sait pas ce que c’est, on traite tout. Pour ma part j’ai souvent utilisé l’association Lasilix®+Ventoline®+Augmentin®.

😉

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

13 thoughts on “Naturopathie et découvertes”

  1. J’ ai passé 23 ans de ma vie derrière un comptoir de pharmacie et je puis dire que j’ ai vu des choses assez ahurissantes, comme par exemple la disparition d’ un eczéma d’ enfer chez un tout petit enfant. Il avait été tartiné avec tous les corticoïdes à usage dermique de la pharmacopée.
    De guerre lasse, les parents consultent un homéopathe : bingo, exit l’ eczéma.
    Peut-on parler d’ un effet placebo chez un bambin ?
    Je suis sceptique vis-à-vis de l’ homéopathie (et de toutes les médecines dites « alternatives ») mais j’ ai vu, de mes yeux vu, des choses incompréhensibles.
    Comme Socrate, j’ en conclus que je sais que je ne sais rien.

  2. L’Amoxiciline, large spectre qui vous tue toutes les bactéries pas encore résistantes et vous dégoûte à jamais, dans sa version « poudre à reconstituer » et pipette-doseur, de vous soigner.
    C’est donc de l’homéopathie : un produit infecte pour un mal qui vous infecte …

  3. Je lis souvent sans commenter … Mais là j’me lance …
    Mon papa a un « médecin » naturopathe, non reconnu de la sécu toussa toussa …:/
    Ce médecin lui a fait arrêter de fumer avec valériane et passiflore… Bien, 1000 fois merci médecin, surtout que mon papa il fumait 2 paquet par jour depuis plus de 20 ans…
    Le médecin lui fait faire des jeun(s?), Mon père grossis, un peu, puis énormément…
    Puis mon père à 22 de tension, passe un week end K-O allongé au lit il y a deux semaines et le médecin lui dit de se reposer et de boire du jus de boulot:/ Il ajoute aussi ( sans examen ni rien) que mon père à du faire une angine de poitrine … ( évidement ce médecin habite loin et parfois il passe une semaine la bas, jeun, promenade de santé, médecin très chaleureux, très CHARISMATIQUE)

    Quand j’dis à mon père que j’ai la nausée, il me dit de prendre du charbon…
    Quand j’lui dit que j’suis malade, il me dit de prendre du chlorure de magnésium …

    C’est bien de soigner les ptits bobos avec des remède naturels, à la limite pourquoi pas …

    Mais moi mon père il est tombé dans l’excés, et ca fait très peur ! Quand je lui dis d’aller voire un vrai médecin, il gueule, il gueule contre les chimiothérapies, il gueule contre tous les vaccins, il gueule contre les femmes qui donnent du lait en poudre à leurs enfants, s’il maigrit l’enfant, et qu’il meurt, c’est que c’est comme ca, c’est la nature quo décide …

    Alors voila il faut ce méfier de certain  » médecin » et de certains  » remède »

  4. « Une de ses copines (tabagique) tousse comme une perdue depuis des semaines, elle dégaine alors ses huiles essentielles (romarin, eucalyptus radiata, thym) et son miel pour la soulager. Comme elle est quand même restée un peu pragmatique, elle y rajoute Ventoline® et Becotide®.  »
    ==================
    Hum hum: ne laissez pas la fumeuse sa copine approcher vos petits oints d’essences huileuses / huiles essentielles ! Sinon !!!! FLAOUF !
    Mais ventoline et becotide pour une toux non asthmatiques c’est pas glop.
    Enfin , comme les hémorragies toutes les toux finissent par s’arrêter. Suffit d’être le dernier prescripteur chronologique ….
    ===================
    Ah je vois que vous futes aussi un adepte du traitement eupnéisant à large spectre (Largactil oups, non Lasilix Amoxicilline ß mimétique kiné oxygéne et longueur de temps ….bien adapté à la dyspnée aiguë imbitable du vieillard. Ca me rappelle quelque chose aussi.

    1. Ca a même marché sur moi. Injection de morphine IM, soulagement immédiat de la péritonite et vomissement immédiat itou (pharmacologiquement impossible).

  5. Pour ceux qu’une démarche scientifique intéresse, il y a les excellents ouvrages de Jean Bruneton (membre de la rédaction de Prescrire)
    – Pharmacognosie, phytochimie, plantes médicinales (4° Éd.) – 2010 ( http://www.prescrire.org/Fr/3/31/46520/0/NewsDetails.aspx?page=1 )
    – Phytothérapie: les données de l’évaluation – 2002

    Désolé, ça fait un peu pub, d’autant que j’ai un conflit d’intérêt via l’éditeur Tec&doc. Mais il se trouve que ces bouquins m’ont beaucoup aidé (et continuent) dans mon approche documenté du conseil officinal.

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s