Les Buddenbrooks (3)

Dans cette note, et celle-ci, je vous avais donné un aperçu de la vie des ancêtres de ma merveilleuse épouse.

En furetant un peu dans Gallica, j’ai retrouvé quelques fragments manquants de l’histoire de sa famille qui s’est dissoute dans une ruine aussi absolue et brutale qu’inexplicable.

Le Duc Félix de la Salle de Rochemaure, l’arrière-grand-père de mon épouse, était « camérier secret de cape et d’épée » auprès des papes Léon XIII et Pie X. Conte en France, il avait été fait Duc pontifical par Léon XIII le 14 septembre 1899.

Il narre sa rencontre avec Pie X dans cet article en une du Figaro du 29 mai 1906 (en haut et à gauche), en plein dans la tempête qui a suivi la Loi sur la séparation des Églises et de l’État du 9 décembre 1905.

Le Duc était alors probablement au faîte de sa gloire.

Mais du Capitole à la roche Tarpéienne, il n’y a qu’un pas.

Quelques mois avant cette audience, Marc, un de ses trois fils (les autres sont Robert et Gérald, mon épouse étant la petite-fille de ce dernier) avait rencontré en Grèce une belle hellène, Marika, qu’il avait épousée, on le verra plus tard, dans des conditions particulièrement rocambolesques. De cette union est née en 1906 à Athènes une petite fille, Francesca Maria Félicita Giovanna Battista Emilia Romana (on va la prénommer plus simplement Romana).

Le Duc a d’abord voulu faire annuler ce mariage par l’Église, mais cette dernière a confirmé sa validité.

Le Duc, a alors porté l’affaire devant les tribunaux français fin 1909-début 1910.

Ce procès est relaté dans cet article. Ce texte est assez extraordinaire, car il raconte le déroulement totalement loufoque de ce mariage et… du procès.

Il nous apprend, en effet, que l’Église ne digérant probablement pas cette acte d’insoumission avait alors excommunié le Duc…

Le Duc est l’homme au fières bacchantes qui se tient juste derrière l’hôte d’honneur, probablement un nonce apostolique. Date supposée: 1897

Incroyable d’excommunier un Duc pontifical, non?

Ce dernier s’est donc retiré de ce procès pour essayer de regagner les faveurs du Vatican, et a laissé son fils Marc le mener.

Bon, vous devez vous demander à ce point de l’histoire pourquoi Marc, à la suite de son père le Duc, a voulu lui aussi casser son propre mariage.

Ben, moi aussi, car personne dans la famille n’en a la moindre petite idée…

Marc et la belle Marika ont divorcé en 1911.

Marika a ensuite mené la grande vie grâce à la pension alimentaire de Marc, jusqu’à la ruine de la famille de la Salle de Rochemaure dans les années 30. Elle s’est alors retirée dans les Alpes avec sa fille.

Mais l’histoire publique de Marika de la Salle de Rochemaure ne s’arrête pas là.

Grâce à Google, j’ai retrouvé sa trace, et quelle trace en 1925!

Marika a servi de modèle pour ce Portrait de la Duchesse de la Salle par Tamara  de Lempicka. Il semble que Tamara et Marika aient été assez intimes.

Ce tableau a été vendu par Sotheby’s le 21 avril 2009 pour 4450500 US$.

Dommage, il aurait été très bien dans notre tout petit salon!

😉

La fille de Marika, Romana, a eu aussi l’honneur d’être un modèle de Tamara de Lempicka en 1928:

Marika est décédée en 1973, mais nous n’avons aucune idée de ce qu’est devenue Romana et ses éventuels descendants.

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

10 thoughts on “Les Buddenbrooks (3)”

  1. J’ai travaillé sur le château de Clavières à Ayrens, et donc aussi un peu sur son créateur le fameux Duc de la Salle de Rochemaure. C’est un des plus illustres personnages du XIXe siècle catalien.
    Un grand merci pour ces magnifiques photos et pour l’information concernant ce rebondissement religieux surprenant.

      1. Romana est décédée en 1969 sans laisser de postérité et inhumé au cimetière de Bonneville à côté de sa mère la duchesse de Lassalle de Rochemaure. Elle s’est dévoué toute sa vie au service de sa mère

  2. j’étais un familier de la duchesse Marika et de sa fille Romana; dernièrement j’ai raconté l’histoire de leurs vies a la médiathèque de bonneville; une salle comble était a mon écoute; je pensais que Gérald s’était retiré en polynésie et n’avait pas de postérité; il semble que votre épouse est la petite fille de ce dernier;j’aurai beaucoup de questions a vous poser,et vous de meme, il serait intéressant de se rencontrer pour faire revivre ces personnages hélas disparus/ je vous prie de recevoir Monsieur toute ma gratitude Pierre Jolivet

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s