Je suis hétéro!

La jeune femme de 25 ans fouille dans son sac, s’approche de moi et me tend tout sourire une petite liasse de papiers en s’exclamant « Je suis hétéro! ».

Délicieux moment d’une fin de journée de cette semaine.

Et je suis bien content pour elle.

Elle est porteuse d’une mutation du facteur V, appelée facteur V Leiden qui entraîne une thrombophilie (la mutation a été décrite à Leiden en 1994) .

Justement, elle est venue me voir pour une suspicion de thrombose veineuse profonde.

Il y a quelques années, elle en avait d’ailleurs présenté une, sans facteur favorisant, puis on avait découvert son facteur V anormal.

Ah oui, à l’époque, elle était sous contraception oestro-progestative et elle fumait.

Tabac et pilule, c’est une association explosive et pourtant très répandue. Quand j’étais interne, j’avais vu une jeune infirmière légumisée par cette association (thrombophlébite cérébrale).

Elle fume encore mais elle est passée à une contraception progestative exclusive.

Est-ce que cette dernière est raisonnable? Point d’interrogation général. Certains disent que oui, d’autres non. Le RCP laisse un espoir: Accidents thromboemboliques veineux évolutifs.

Je l’ai adressée à la personne qui sait tout sur le facteur V Leiden pour qu’elle puisse lui poser toutes les questions voulues:

  • contraception
  • grossesse
  • mesures de prévention

J’ai beaucoup insisté pour qu’elle arrête ses stupides 8 cigarettes quotidiennes.

« Et si je mange beaucoup de choux, ça va me protéger? Et si… Non, arrêtez de fumer! »

Première bonne nouvelle, son doppler est normal.

J’ai beaucoup appris grâce à cette gentille patiente.

A notre première rencontre, je n’avais pas pu l’examiner correctement car elle faisait des malaises vagaux répétitifs à la compression de son mollet douloureux. Évidemment, chaque fois que du coin supérieur de l’œil je la voyais bouger, assise sur la table d’examen jambes pendantes, je craignais qu’elle ne me tombât dessus (la classe, l’imparfait du subjonctif, pas facile à placer).

(Que vouliez-vous qu’il fit contre trois ? Qu’il mourût)

Donc doppler peu fiable. Et l’imbécile de confrère qui l’avait vue en premier avait prescrit un bilan biologique sans D-dimères (pour une suspicion de thrombose veineuse profonde chez cette jeune femme, c’est quand même énorme).

Je lui ai demandé si elle était homo ou hétéro, ce qu’elle ne savait pas.

Elle était sous HBPM depuis 4 jours, je n’étais donc pas inquiet. Je lui ai alors demandé des D-dimères en espérant qu’ils soient négatifs.

C’est ce qu’ils étaient, à ma grande satisfaction initiale.

C’est alors qu’elle m’a demandé si l’HBPM pouvait négativer des D-dimères.

En voilà une question qu’elle est intelligente ! (elle n’est pas du tout du domaine médical).

Je lui ai dit que je pensais que non, mais comme je suis un grand obsessionnel, j’ai quand même demandé à un copain biologiste le lendemain.

Et il m’a dit qu’une négativation était possible en quelques jours de traitement anticoagulant. C’est ce que dit cette référence qui ne cite pas de délai. Si vous avez des notions plus précises, je suis preneur.

Donc je l’ai convoquée de nouveau, et j’ai pu faire mon doppler dans de bonnes conditions, sans qu’elle chût. (Mouhahahaha).

Ah oui, seconde bonne nouvelle, elle a récupéré une partie de son dossier médical et elle est hétéro-zygote. Elle a donc un risque moindre (*5) que si elle était homo-zygote (*60).

°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°

Pour tout savoir sur le facteur V Leiden:

Factor V Leiden Thrombophilia. Jody Kujovich, MD. GeneReviews [Internet]. Pagon RA, Bird TD, Dolan CR, et al., editors. Seattle (WA): University of Washington, Seattle; 1993-.