La Nef des Fous

Aujourd’hui, c’était une journée particulière.

Ce matin, je re-reçois une invitation pour assister au débat sur la Santé organisé par le Nouveau-Centre.

Je préfère nettement cette version.

Bien évidemment, elle est quand même très drôle étant donné que, hasard complet ou non, elle corrige presque point par point ce qui m’avait tant fait rire dans la première version:

Bonjour,

Nous nous permettons de vous contacter afin de vous inviter à venir débattre sur la santé en France lors d’une convention, ouverte à tous, organisée par le Nouveau Centre. Elle aura lieu le lundi 13 décembre à l’Assemblée nationale.

Plusieurs thématiques seront abordées autour de trois questions centrales : comment garantir une équité de soins pour tous les patients ? Professions de santé : des vocations en danger ? Financement de la santé : dépenser plus ou dépenser mieux ?

Votre implication et la qualité de vos billets ont attiré notre attention et nous pensons que la table ronde sur les vocations des professionnels de santé pourra particulièrement vous intéresser.

Nous vous invitons à venir consulter le programme complet ainsi que la liste des intervenants et à vous inscrire en ligne sur : http://www.nouveaucentre.fr/categorie/conventions-thematiques/sante

Nous restons à votre disposition pour toute question éventuelle,

Bien cordialement,

L’équipe du Nouveau Centre

J’adore notamment l’entame par un bonjour un peu limite du point de vue de la forme, mais qui a l’avantage d’être épicène.

Un peu plus tard, grâce à Twitter, je suis tombé sur ce second texte, tout à fait hallucinant, dont Dominique a très bien parlé dans cette note:


Il était tellement urgent de répondre à l’attaque du Canard Enchaîné en se défaussant assez peu élégamment sur l’Afssaps, (qui a d’ailleurs mis à jour aujourd’hui sa chapelle expiatoire) que les rédacteurs de ce texte en ont oublié 5 des 6 missions pourtant attribuées à la HAS:

Brûlez vos référentiels, éconduisez gentiment les évaluateurs de vos cliniques et hôpitaux, ôtez vos sceaux HON, la HAS ne s’occupe apparemment plus de toutes ces broutilles.

Ce texte sent la sueur, mais pas celle du travail.


Photobucket

La Nef des Fous (fragment). Jérôme Bosch. Musée du Louvre

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

6 thoughts on “La Nef des Fous”

  1. cette version de l’invitation du nouveau centre est bien plus correcte et assez sympathique…si vous y allez vous nous raconterez
    pour ce qui est du médiator , il n’est pas facile de se faire une opinion quand les études médicales sont loin==> vision globale simplifiée et compréhension à peine sup à celle de la pop générale donc difficile de m’exprimer là dessus
    pour la HAS j’aime bp la dernière phrase et pt être la ressortirai s’il n’y a pas de copyright :=)

  2. on attend la meme invitation de l’UMP, le discours de notre cher président sur la nécéssité de la CCAM clinique et des alternatives de rénumèration pouvait tuer sur place tout syndicaliste médical qui se heurte à un refus absolu par défaut d’argent depuis 15 ans; ceci dit quelle profession peut dire du mal du gouvernement à 20 nouvelles personnes par jour à part les buralistes et nous….
    HAS poésie des producteurs de norme complètement en vrac!j ai passé mon mercredi PM à tourner dans le sens contraire des accréditeurs pour ne surtout pas les rencontrer!

  3. reçu ce jour le courrier de l’AFFSSAPS :un concours de médiocrité ! incapacité absolue des tutelles devant le scandale sanitaire :pas de numéro d’information du public ,un texte d’information indigne pour les MG et pour nous aucun début de proposition de registre observationnel alors que les patients commencent à remplir les cabinets

  4. Waouh ! (tiens, c’ est phonétiquement proche de Vailloud), j’ai appris un nouveau mot : « épicène ».
    Je me suis rué sur le Micro Robert pour en connaître l’ acception.
    Eh bien il n’ y figure pas.
    La toile est venue à mon secours et mon vocabulaire s’ est enrichi d’ une unité.
    Je n’ ose imaginer la disparition de ce blog ; une partie de ce qui fait l’ agrément de mon existence sombrerait corps et biens.

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s