Retour sur la contamination de l’héparine.

Photobucket

Stade initial de la fabrication d’héparine. Xinwangzhuang, Chine.

 Crédit: Ariana Lindquist for The New York Times.

 

La FDA vient de se faire taper sur les doigts pour sa gestion de la crise de la contamination de l’héparine qui a provoqué 80 décès en 2008 (ici et ici) .

Cette contamination était en fait due à la vente d’une matière première d’héparine contrefaite (du sulfate de chondroitine) par des fournisseurs chinois à plusieurs laboratoires pharmaceutiques occidentaux.

Le courrier accusateur (ici) est assez drôle car on se rend compte que les coordonnées des fournisseurs chinois étaient quand même particulièrement folkloriques (adresse internet en Yah00!, joyeux mélange des genres, usines fantomatiques et voyageuses…).

Et comme je l’avais déjà signalé, les laboratoires pharmaceutiques touchés étaient aussi bien des laboratoires conventionnels (Baxter) que des génériqueurs (Rotexmedica, filiale de Panpharma).

 

 

°0°0°0°0°0°0°0°0°0°

 

Sue Hughes. Congressional investigation slams FDA over heparin contamination . theheart.org. [Clinical Conditions > Interventional/Surgery > Interventional/Surgery]; May 3, 2010. Accessed at http://www.theheart.org/article/1072875.do on May 3, 2010.

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

1 thought on “Retour sur la contamination de l’héparine.”

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s