Vous prendrez bien un jus de pamplemousse?

Photobucket

Je ne suis pas un fanatique du pamplemousse, mais j’en ai un spectaculaire au fond de mon jardin.

Par ailleurs, outre la beauté de l’arbre et de sa magnifique fleur, le jus de pamplemousse est doté de propriétés pharmacologiques tout à fait intéressantes, et parfois inquiétantes.

La naringine et la naringénine sont de puissants inhibiteurs du cytochrome P450 3A4 (CYP3A4) et dans une moindre mesure du CYP1A2 et du CYP3A5.

On trouve le CYP3A4 au niveau des entérocytes de l’intestin grêle et au niveau du foie.

Photobucket

Le jus de pamplemousse agit donc sur ces 2 sites, augmentant la biodisponibilité du substrat du CYP3A4 au moment du passage dans le système porte ainsi que son métabolisme au niveau hépatique.

Cela induit une nette augmentation des concentrations plasmatiques du substrat et peut devenir problématique quand ce dernier est un médicament.

Et il y en a des tas qui sont métabolisés par le CY3A4 (et les autres dans une moindre mesure):

Ces longues listes ne sont pas faciles à intégrer, et pour compliquer le tout, l’activité des CYP3A4 est éminemment variable entre chaque individu (avec un rapport de 1 à 8), ce qui rend donc très variable l’intensité de l’interaction pamplemousse/médicament.

Il faut bien évidemment se méfier en tout premier lieu des molécules ayant un index thérapeutique étroit.

Pour vous donner une idée de l’intensité de cette interaction, un verre de 250 ml de jus de pamplemousse triple l’aire sous la courbe de la félodipine, et la durée de l’interaction a une demi vie de 12 à 24 heures.

Une étude faite en 1996 sur des transplantés rénaux montre jusqu’à un triplement de la concentration plasmatique de ciclosporine chez un patient.

Pour les médicaments cardiovasculaires, les papiers conseillent en général la prudence pour les molécules suivantes (mais parfois, les avis sont un peu divergents…):

  • diltiazem (beaucoup d’avis divergents)
  • vérapamil (idem)
  • statines (atorvastatine, simvastatine, lovastatine-non commercialisée en France-, parfois pravasatine)
  • amiodarone
  • ciclosporine
  • dihydropyridines (félodipine, parfois nifedipine et amlodipine)
  • tacrolimus et sirolimus

Photobucket

°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°


Outre le CMAJ et « Autralian Prescriber »:

Pillai U, Muzaffar J, Sen S, Yancey A. Grapefruit juice and verapamil: a toxic cocktail. South Med J. 2009 Mar;102(3):308-9.

Sica DA. Interaction of grapefruit juice and calcium channel blockers. Am J Hypertens. 2006 Jul;19(7):768-73.

Lefebvre Lyse. Interaction médicament-aliments: le jus de pamplemousse. Bulletin d’Information Toxicologique 1999. Volume 15, numéro 3.

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

15 thoughts on “Vous prendrez bien un jus de pamplemousse?”

  1. Un grand classique pour expliquer la toxicité des anticalcineurines, je pensais que tous le monde savais que le pamplemousse et les médicaments il faut faire attention. Nous contre indiquons systématiquement la prise de pamplemousse chez les transplantés et personnellement je déconseille à tous mes patients de prendre leur médicament avec des jus de fruits en plus ça apporte du potassium tous ça.
    Les autres jus de fruits modifient aussi certainement le métabolisme des médicaments: http://kystes.blog.lemonde.fr/2008/08/26/il-ne-faut-pas-prendre-ses-medicaments-avec-des-jus-de-fruits/
    La lovastatine est en fait en vente en france sous une forme un peu inhabituelle, la levure de riz rouge: http://kystes.blog.lemonde.fr/2008/06/17/xuezhikang-la-levure-de-riz-rouge-reduit-la-mortalite/
    Évitez l’association levure de riz rouge et pamplemousse.
    Pour finir les américains avaient pensez diminuer le cout de la transplantation en utilisant systématiquement le jus de pamplemousse pour prendre les anticalcineurines. Malheureusement ce fut un échec car la composition en naringine est très variable d’un producteur à l’autre et même en fonction de l’ensoleillement ou d’autres facteurs. Ceci soulève le problème de l’utilisation des plantes en thérapeutique, c’est l’absence de reproductibilité de la composition.

  2. après la propriété du pamplemousse, tu pourras te pencher sur celle du jus de cranberries et de son action sur le cystites…

    bonne soirée

  3. article très intéressant et didactique ! Ceci vous amènera peut-etre a écrire un article sur le sujet passionnant de la pharmacogénétique..
    PS: légère faute de frappe de peu d’importance : cytochrome P450 (pas 540)

    1. A priori, non. L’éthanol est métabolisé principalement au niveau du foie et en majeur partie par l’Alcool Deshydrogénase (ADH). Une voie accessoire, la « Microsomal Ethanol Oxidizing System » fait intervenir le Cyt P450 2E1. Pas d’effet du jus de pamplemousse donc. Le fructose et le jus de citron sont réputés pour pouvoir très modestement agir sur le métabolisme de l’éthanol (je n’ai jamais eu le temps de me pencher sur le sujet pour trouver de la doc solide là dessus pour appuyer cette réputation et le mécanisme d’action) et on observe régulièrement le lancement de boissons à vertus anti-gueule de bois incorporant ces éléments (d’ailleurs c’est le cas actuellement).

  4. Humm, je ne sais pas Claire, mais il y a peu, j’ai découvert le mélange jus de pamplemousse jaune+vin blanc+glaçons, c’est pas mal du tout !!!

  5. Bonjour,
    j’ai commencé à prendre de la levure de riz rouge cette semaine et j’avais l’habitude de boire un verre de jus de pamplemousse au petit déjeuner.
    Quelle l’interaction exacte svp? L’association augmente ou diminue l’action de la levure?
    Merci de vos explication pour le béothien que je suis.

    1. C’est une très bonne question!
      Si la lovastatine contenue dans la levure de riz rouge est suffisamment proche de celle du médicament, il y a de grandes chances qu’il y ait une interaction avec le pamplemousse.
      En pratique, le pamplemousse va augmenter la concentration de lovastatine, donc augmenter son efficacité.
      Maintenant, étant donné le dosage de lovastatine dans la levure, je ne pense pas qu’il puisse une quelconque traduction clinique.

      Surveillez quand même si vous vous mettez à avoir des crampes!
      Si elles surviennent, consultation avec le MG.

  6. Bonjour, je bois du jus de pamplemousse tous les jours (même plusieurs fois par jour) et je prends des médicaments :
    – acide folique
    – imeth méthotrexate
    – piascledine 300
    – flexea
    Depuis plusieurs jours j’ai des crampes terribles aux deux jambes (en bas avec étirement des orteils). Peut-il y avoir un lien entre le pamplemousse et l’un ou plusieurs des médicaments ??
    Merci par avance

    1. Bonjour, merci pour votre commentaire. Malheureusement, nous ne pouvons pas apporter ce genre de réponse sur ce blog. Je vous suggère de poser la question aux professionnels qui s’occupent de vous. Bien cordialement.

    2. Une ébauche de réponse icihttp://www.bichat-larib.com/revue.presse/revue.presse.resume.affichage.php?numero_etudiant=&numero_resume=467 il faut contacter le médecin vous prescrivant le methotrexate

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s