H1N1

Hier, j’ai lu deux articles/notes très intéressants sur la vaccination contre la grippe H1N1.

Ces deux textes ne donnent pas de conseils, ni n’ordonnent quoique ce soit en culpabilisant le lecteur.

Ils font simplement appel à son intelligence.

Mais c’est énorme en ce moment.

On en est en effet arrivé à un tel stade, que la population et les professionnels de santé ne se positionnent plus tellement pour ou contre la vaccination à la lumière de données scientifiques mais en fonction de leur rejet ou de leur acceptation de la communication gouvernementale mâtinée par les observations  plus ou moins pertinentes des médias.

Un mort induit 7 vaccinations, un article sur la désorganisation et/ou sur la vacuité des centre et/ou une exhortation plus ou moins comminatoire du CNOM ou de RBN en empêche 7.

Balle au centre.

Comme on dit au rugby, il faut donc revenir aux fondamentaux, ce que proposent ces deux articles.

Et comme ce sont deux auteurs/blogs/sites que j’aime beaucoup, voici les références:


10 Replies to “H1N1”

  1. L’article de Dupagne est en effet très salutaire ! Pas de parti pris, le pour et le contre clairement argumentés…Ca change de ce qu’on lit dans la presse en ce moment, qui est souvent de mauvaise foi, avec des arguments unilatéraux et sans références bien précises…

    Merci du lien en tout cas ! (qie je m’empresse de diffuser)

  2. « Etablir un lien de causalité entre deux événements n’est décidément pas chose facile, et il faut rappeler à nos patients que ce n’est pas parce que deux événements se suivent dans le temps qu’ils sont forcément liés. Rude tâche…. »

    Ho oui je compatis. Si on tente d’expliquer ca à qlqn (pas scientifique pour deux sous) en prenant un exemple totalement anodin, on échoue le plus souvent…alors si on parle de médecine c’est à la limite d’être sans espoir 😦

  3. Merci pour ces liens! Je suis en stage prat’ chez un généraliste qui est à fond « pour » le vaccin avec des arguments catastrophistes pour les patients, qui n’ont comme autre version que les théories du complot laboratoires-gouvernement relayées dans les médias. Bonjour le mélange!

  4. Bonjour, je vous lis depuis maintenant un petit moment et je profite de cet article avec ces liens de qualité (qui me seront très utiles à l’officine pour éclairer les patients, très friands d’infos sur le sujet…) pour vous féliciter pour votre blog toujours aussi plaisant et intéressant à parcourir, très « pédagogique » quel que soit le sujet =)

  5. TRES bon article du docteur Dupagne, Mercis! Les medias font beaucoup de lavage de cerveau ici, et le gouvernement est meme pret a des vaccinations en masse…Je n ai pas connu la grippe espagnole, epidemie et pandemie, des millions de morts, avec ce virus on nous prevoit un autre holocauste medical…Moi j attends, et ne me suis jamais fait vacciner pour aucune grippe du reste, j avoue j ai des reserves cachees… de tamiflu et de masques…et au quotidien, je me lave tres tres souvent les mains…J attends donc. Le papier de Dupagne m a quand meme drolement rassuree.

  6. « Mais rien bien sûr. Il n’y a que vous qui pouvez conclure, en fonction de vos objectifs personnels, de votre acceptation du risque lié à la grippe ou de celui lié au vaccin »

    Heu, il ne discute que des risques, mais il oublie un point important (le seul qui m’intéresse): Je n’ai pas envie de passer deux semaines au lit en hiver (en été non plus…).
    Le vaccin peut être vu comme diminuant la proba que ça arrive. Je me tape totalement du très faible risque associé au vaccin. Je n’ai pas plus de chance de mourir de la grippe (je n’ai aucun facteur de risque) mais si je peux réduire les risques de l’avoir, pourquoi ne pas le faire?

  7. Merci pour les deux articles.
    La lecture ne me laisse pas indécis.
    Il s’agit pour la grippe H1N1 d’un virus avec un fort taux de contagiosité bien supérieur à la grippe classique (à priori supérieur à se qu’annonce l’article du risque de grippe 1 fois tous les 15 ans..)
    La principale complication étant la pneumopathie pulmonaire estimée dans l’article à un taux très « large » de 1/10 à 1/100.
    N’y a t-il pas de quoi se mobiliser avec un risque pareil ?
    Pas cool la pneumopathie, même avec des antibios…ni pour moi, ma famille mes enfants ni pour mes patients petits et grands..

    Avec un risque pareil et dans le contexte de forte contamination sur une population non immunisée…et peu vaccinée…

    Aïe Aïe Aïe

    Le choix de la vaccination me parait comme une évidence au minimum pour les sujets à fort risque de contamination (infirmière, médecins, personnel soignants, prof, instit, habitués des transports en commun, commerçants,…la liste est longue) ainsi que l’entourage et les sujets « tarés » (BPCO, diabète, Grossesse, …) comme on dit…
    Sus à la pneumopathie…

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :