Mettre la machine en branle

Hier, je suis tombé sur cette page de LCI, renommée « TF1 News » parce que l’anglais, ça fait quand même plus classe, plus professionnel et plus sérieux que « LCI, la chaîne de l’Information »:

Photobucket

Je me suis dit, tiens, ils ont trouvé un vaccin per os contre le HIV, ou une prophylaxie anti-paludéenne efficace et bon marché.

En fait, comme vous l’avez constaté en cliquant sur le lien, bah non.

Hasard, le Prescrire du mois parle justement de la dapoxétine:

Photobucket

L’article de Prescrire stigmatise la méthodologie discutable des essais cliniques (notamment en s’appuyant sur cet article) et conclut à une balance bénéfices-risques négative.

Pourtant, la dépêche de TF1 News cite une opinion selon laquelle « la dapoxetine devrait permettre de doubler le temps avant l’éjaculation. »

Doubler, c’est énorme!

Comme toujours, ce n’est pas faux mais on peut exprimer cette donnée différemment.

La lecture de Prescrire et de cet article de McMahon, non cité par la revue permet de changer la focale de son analyse et de se faire une idée plus juste de ce résultat mirifique.

Les hommes inclus dans les différentes protocoles étudiant l’efficacité de la dapoxétine avaient un IELT (intravaginal ejaculatory latency time, j’adore cet acronyme) de moins de 2 minutes. On passerait donc au mieux à 4 minutes.

L’article de McMahon précise ainsi que l’IELT moyen passe de 1.1 minute à 2.4 minutes sous placebo, 3.9 minutes sous 30 mg de dapoxétine et 4.2 minutes sous 60 mg de dapoxétine.

Et là, bien sûr, ça fait beaucoup moins rêver alors que la dapoxétine est pourtant appelée « médicament miracle »  dès la première phrase. Notez au passage qu’un simple placebo double le temps moyen de base.

J’aime bien aussi la citation du sondage chatoyant de l’AFU qui dit que 38% des hommes seraient prêts à prendre un médicament pour prolonger leur IELT qui est en moyenne à 5.4 minutes, c’est à dire a priori des hommes « sains« .

Demandez à n’importe quel pékin si il serait prêt à prendre un cachet pour augmenter ses capacités sexuelles, ou retrouver son poids juvénile, ne plus sentir mauvais de la bouche, devenir millionnaire, avoir  Eva Longoria dans son lit, etc, il vous dira probablement que oui. Ou comment transformer quelque chose de physiologique en pathologie pour laquelle il y a un médicament.

Je serais toutefois curieux de voir les résultats d’un tel sondage fait sur des patients atteints d’éjaculation précoce en citant le gain de temps effectif et les effets secondaires.


15 Replies to “Mettre la machine en branle”

  1. Rien à voir mais je ne savais pas qu’on trouvait des Tex Avery en entier comme ça ! Chic chic chic, ce dessin-animé là était un de mes préférés !!! ^^

  2. Comme quoi trop d’urologues lisent les pourriels qu’ils reçoivent ! Bientôt, ce ne sera plus « Enlarge your penis », mais « Double your IELT ».

    J’adore l’IELT, je ne connaissais pas l’acronyme… Je vais voir s’il y a moyen de le recaser dans une conf’ à D4 !
    Mais c’est dommage de voir une belle et bonne indication aux petites billes sucrées détrônée par un vrai médicament guère plus efficace.

  3. Mon dieu! Et y a des femmes qui arrivent à jouir avec un temps moyen de 4 à 5 minutes?
    Comment dire…
    Nous on n’a pas besoin de dapoxétine!

      1. Seulement pour les jeunes et jolies jeunes femmes qui ne cherchent pas l’amour mais juste du bon temps 😉
        Encore que je sois particulierement gatée de ce côté là depuis deux mois… dire qu’elle n’a même pas 20 ans!

  4. Et la psychothérapie ? L’Educaation nationale ne veut plus qu’on parle d’enfants surdoués mais d’enfants précoces.
    Faisons l’inverse, plus d’éjaculateurs précoces, mais désormais des éjaculateurs surdoués !

  5. Décidément génial ces ISRS (inhibiteurs de recapture de la sérotonine), ça guérit tout on vous dit, et y compris ce qui n’est pas de la maladie… 😉
    En tous cas l’idée de recycler un effet secondaire (trouble de la libido, fréquent avec ces produits) en indication thérapeutique a de l’avenir… bientôt des tricycliques pour traiter la diarrhée ? Qu’en pense le cardiologue…?

    BG

Laissez une réponse

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.