Conduis à l’oreille!

C’était l’objurgation (je n’avais jamais écrit ce mot avant) bougonne de mon grand-père quand il m’a donné mes premières leçons de conduite.

Conduis à l’oreille! Ne regarde pas le compte-tours, passe tes vitesses en fonction du bruit du moteur…

J’ai retenu ses leçons et j’ai toujours essayé de conduire en visant le bruit de moteur le plus harmonieux. Une conduite auscultatoire, en somme. Je déteste les sur et sous-régimes et me mords la lèvre quand je passe une vitesse trop tôt ou trop tard.

À part ça, j’ai toujours eu de petites urbaines (une Corsa puis plusieurs Yaris) et je considère la voiture comme purement utilitaire pour aller d’un point A à un point B.

Le concept de voiture hybride m’a toujours plu d’un point de vue théorique, pas tellement pour ses intérêts écologiques ou économiques. Mais la Prius de Toyota qui fut une pionnière me semblait démesurée pour une utilisation urbaine et par rapport à mes voitures précédentes. Faire un long tour dans la Prius de celui-qui-se-reconnaîtra et en parler avec lui (merci+++) m’a conforté dans l’idée que le système hybride était souple, et permettait une conduite agréable. Mais que en effet cette voiture est un paquebot.

Puis Toyota a sorti une Yaris Hybride.

J’ai sauté sur l’occasion et je l’ai commandée, sans lire les essais, ni même l’essayer. Ça, c’est de la confiance! Bon, d’un autre côté, Toyota, c’est pas le grand saut dans le vide…

Depuis que je l’ai récupérée, j’ai lu et ce matin je l’ai essayée tranquillement.

D’abord les essais des professionnels de la profession:

Ces essais largement concordants me semblent intéressants, même si je ne suis pas d’accord sur quelques points.

Commençons par le plus simple. Sur autoroute, c’est une voiture « normale ». Elle n’est pas particulièrement silencieuse, comme toutes les Yaris (qui ne sont pas de grandes routières…), mais n’est pas poussive comme je l’avais craint. Passer aux péages, ou faire la queue pour y passer y devient presque un plaisir, j’y reviendrai. Donc, très bonne surprise.

Sur les petites routes des Alpilles, elle peine un peu en montée. Par ailleurs, le moteur fait le fameux bruit que certains ont comparé à une machine à café en grains, qui pour moi est plutôt turbinoïde, quand on appuie un peu sur l’accélérateur pour faire avancer la bête.

Dans les petits villages, comme Mouriès, la conduite est un délice. La voiture avance à 30 ou 50 en émettant seulement le bruit de ses pneus. On profite du paysage tout en détaillant les harmonies subtiles de The Boxer de Paul Simon. En fin de village, petite accélération pour atteindre les 90, bruit turbinoïde. Une fois que la vitesse est stabilisée, le bruit disparaît.

Ce bruit n’est pas assourdissant comme je l’ai lu dans certaines critiques. Mais il est dysharmonieux, c’est pour cela que j’ai évoqué mon grand-père en début de note. Et malheureusement pour lui (le bruit, pas mon grand-père), il se remarque car il fait suite au silence de la motorisation électrique. C’est pas de chance, ce bruit pas très agréable est de faible intensité, mais il est monté en épingle (à cheveux) par le silence qui le précède.

En ville, la conduite est aussi agréable que dans les petits villages, mais comme la vitesse est limitée à 50, le bruit est très limité. La grande force de cette voiture est dans les embouteillages en ville ou avant un péage d’autoroute. Cul contre cul, la motorisation est exclusivement électrique. Pas d’embrayage, un frein, un accélérateur, un confort de conduite incroyable, consommation d’essence nulle, le rêve.

Je ne me suis pas encore intéressé à ma consommation en ville. Ce matin, entre Les Baux et Marseille intra-muros, 86 km (autoroute surtout, un peu de petites routes et de ville), 5l/100km avec la clim et en déconnectant le Mode Eco.

L’intérieur, notamment les compteurs surlignés de lumière bleue, est très très sympa (mais j’adore le bleu). La caméra de recul est parfaite.

L’écran tactile est à des années lumières d’un iPad en terme de qualité d’image, de toucher et d’ergonomie intuitive, mais bon, il fait son boulot honnêtement. La clim est nettement meilleure que celle de ma précédente Yaris.

Beaucoup critiquent la qualité des plastiques. C’est une Yaris, pas une Golf, et le prix payé l’est pour la motorisation hybride, pas pour les plastiques. Néanmoins, je trouve l’ensemble de bonne qualité, à l’exception notable de la fermeture de la boite à gants qui ne fait vraiment pas rêver. À quelque chose malheur est bon, l’incongruence de la fermeture permet de laisser passer le fil de connexion USB de mon iPhone.

Quelle idée aussi de mettre la connectique (port USB et prise jack) au fin fond de la boite à gants, qui plus est, sans gouttières de sortie??? Mouhahahahahahaha!

La carrosserie extérieure et ses lignes soignées sont superbes, surtout en robe noire.

Au total, absolument aucun regret, j’aime beaucoup ma nouvelle titine.

Le seul point noir est le bruit turbinoïde. Je ne parle pas du léger manque de punch qui est inhérent à la philosophie hybride. Il faut être zen pour la conduire avec plaisir.

Par contre, si j’ai un seul conseil, qui est un truisme, sauf pour moi qui suis parfois très irrationnel, essayez-la avant de l’acheter.

C’est le genre de modèle qui ne laisse pas indifférent, on peut facilement aimer ou détester.

°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°

Petit ajout, Marseille intra muros avec ses côtes et ses pentes, c’est 5l/100 aussi:

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

8 thoughts on “Conduis à l’oreille!”

  1. Ben ça, c’ est vraiment très très marrant.

    J’ ai touché hier ma nouvelle et dernière (la quille dans deux ans) voiture de société (bon, je suis comme vous, pas tellement voiture mais ça fait partie du pack salarial comme on dit et je prends ce qu’ on me donne).

    Coup d’ oeil rapide et distrait sur le manuel et les fonctions hypersophistiquées dont je ne me servirai probablement jamais puis rangement du bouquin dans la boîte à gants (dans laquelle je n’ ai jamais stocké ces accessoires vestimentaires, d’ ailleurs) jusqu’ à la remise du véhicule dans 24 mois.

    Ce matin, je vais faire mes courses hebdomadaires et je remarque que le tableau d’ affichage indique non seulement le rapport dans lequel on est mais également le moment opportun de monter ou descendre de vitesse.

    Emerveillé par cette technologie (tout ce qui dépasse le niveau technologique d’ une fourchette me laisse pantois), j’ en fais par à mon épouse dès mon retour.

    Réponse : et l’ oreille, ça sert à quoi ?

    (elle est quand même un peu de mauvaise foi).

    Josette et Jean-Marie, même combat !

  2. D’abord je vous souhaite un bonne route et plein de trajets reposant.

    La meilleure voiture au monde est celle avec un embrayage automatique! Et surtout ne dites pas que ces voitures sont lentes ou consoment plus. Malheureusement, ma Mazda 323 de 1996 a rendu son âme et en urgence il fallait acheter une autre voiture. Une mazda 3, mais pas à embrayage automatqiue et cela me manque beaucoup. Aussi le moteur n’a plus qu’un moteur à 1,6 litre (105 PS) au lieu de 2 litre (115 PS l’ancienne Mazda). La Mazda 3 à moteur 2litre avec 150 PS et c’est la seule mororisation qui puisse avoir un embrayge automatique.

    Heureusement, avec mon petit modèl de base, je passe à coté de pleins de trucs (tel un navigateur intégrer, mais des trucs Ipod y en a, ainsi une radio et CD, un mode d#emploi épais comme un roman de Dumas père) mais j’ai malgré tout l’aide pour la marche arrière – qui m’agace souvent quand ca siffle pour une brindille ou une poubelle à un metre! Par contre, j’aime bien le petit logo orange qui s’allume quand une voiture nous dépasse. Le moteur est silencieux, au point que quand il s’éteint sans me signaler être en mauvaise vitesse, je ne le constate que quand je veux démarrer. Trés marrant. Le consiel obtenu est d’accelerer un peu plus, mais au feux rouge on n’accèlere point et « Monsieur Grapaud » s’éteint (en modèle de luxe, cela se fait pour économiser l’essence et de polluer moins, mais pas dans le modèle de base). Une chose avez-vous un cendrier? J’ai constaté que la mienne n’a aucun! Alors pour mes emballages de bonbons, je les mets où on peut mettre des bouteilles.

    Bon samedi à tous

  3. Amusant et bien fait ton article, j’ai essayé il y a peu une 5 hybride (essence 6 cylindre en ligne), le plus surprenant c’est de constater que la voiture se déplace alors que le moteur ne tourne pas…
    C’est magique en manœuvre surtout, car là pas un bruit, mais pourtant elle bouge!
    Bon là je suis un peu lassé des grosses berlines allemandes et je déguste à l’oreille mon V6 de 3500 cm3, mais je sais que je roule déjà dans le passé et que l’avenir est au silence…
    Pour les prises usb en situation improbable BMW et Mercedes sont très fort aussi…

  4. Salut,

    Commentaire d’une non médecin, qui n’a d’habitude pas grand chose à apporter.
    En fait, normalement vous pouvez connecter votre iphone en utilisant une connection bluetooth, donc pas besoin de prise jack ou usb!
    C’est assez pratique!

    1. Ca marche bien, aussi, en effet!
      L’intérêt est de recharger l’iphone, et petite gâterie supplémentaire, on a la pochette des albums sur l’écran tactile si on utilise la connexion USB.😉

  5. Sympa et très utile pour un potentiel acheteur (… d’Auris hybride !) cet article !
    Mais attention aux incongruences. A la rigueur je préférerais un peu d’incongruité -;)

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s