Il travaille à la mairie…

Et il prend la vie du bon côté, voyez-vous, « Ce que je fais, c’est pas fatiguant« , gros rire.

Il a d’ailleurs l’accessoire qui va avec son boulot: une Rolex sportive authentique qui pendouille négligemment au poignet gauche.

Car, « travailler à la mairie », ça veut surtout dire « faire des petits boulots au noir ailleurs ».

Il a fait un petit infarctus il y a une quinzaine d’années, et depuis, plus rien, malgré son tabagisme et sa vie de patachon.

A chaque fois qu’il vient me voir, c’est à dire pour les visites systématiques, comme pour les « alertes », il a des problèmes avec ses « petites ».

Une « petite », c’est une copine interchangeable de 20 ans de moins, et qui lui pose des problèmes éthiques et philosophiques insolubles.

L’actuelle, c’est une folle de sexe qui transforme ses samedis-dimanches en orgies. Le reste de la semaine, ils ne se voient pas.

Cela pose des problèmes à mon patient qui est délicat et raffiné: « Docteur, de bon matin, elle me réveille en me collant le machin sur la bouche, ça m’écœure presque, puis après, c’est toute la journée, j’ai du mal à suivre, j’ai quand même la soixantaine, y a pas de risque pour mon cœur ?!« .

J’ai fait abstraction du tableau, et j’ai prodigué quelques paroles de réconfort et quelques conseils, à la façon paternaliste et rassurante d’un vieux médecin de famille que rien ne surprend. J’ai toutefois oublié de demander le style du jardin de la dame en question: d’agrément, à l’anglaise, aquatique, aromatique, à la française, d’hiver, à l’italienne, médicinal, médiéval, méditerranéen, potager, public, secret, tropical, zen, zoologique? Le jardin à la française et surtout le zen s’accordent à merveille à ce type de pratiques, surtout très matinales.


Je l’ai aussi rassuré pour son coeur.

En plus, la dame prend de la cocaïne occasionnellement. Là, j’ai fait les gros yeux, surtout pas pour vous! Il m’a alors dit qu’il avait arrêté il y a bien longtemps, avant son accident, et que ça ne l’avait jamais intéressé, qu’il avait essayé « comme tout le monde« .

Le « comme tout le monde » m’a plongé dans un abîme de réflexions, « Dans quel monde on vit? ».

Il a par ailleurs voulu être rassurant: « Vous inquiétez pas,  Docteur, j’vais pas en reprendre, si elle fait ça d’vant moi, je lui arrache la tête!« .

C’est alors qu’il m’a subitement brandi sous le nez son portable avec en fond d’écran sa tendre dulcinée.

J’ai eu un mouvement de recul, d’abord de surprise, et ensuite après avoir vu la photo.

Petit silence, de toute évidence, il attendait un commentaire.

La première chose qui me soit venue à l’esprit devant la blondasse aux traits lourds et outrageusement maquillés qui me regardait sous l’inscription « Orange F » a été: « Mais, on dirait une pute! ».

Mais j’ai bien senti que ce n’est peut-être pas ce qu’il fallait dire. Le terme péripatéticienne, plus policé, et étymologiquement plus intéressant, ne m’est en effet pas venu à l’esprit sur le coup de l’émotion.

Deuxième option, et je n’ai pas trouvé mieux: « Elle est chaude!« .

Grand sourire, gros rire gras, description supplémentaire de galipettes, j’avais su dire les mots qui ont trouvé le chemin de son cœur et de son âme.

Il est parti rassuré, heureux de son existence, et gonflé à bloc pour une nouvelle fin de semaine torride. Beati pauperes spiritu.

Je lui ai donné rendez-vous en janvier pour son épreuve d’effort annuelle.

Après lui, j’ai vu une femme infirme moteur cérébrale que sa mère couve sans relâche depuis 50 ans, puis mon vieux pharmacien urémique.

4 Replies to “Il travaille à la mairie…”

  1. Le couple mythique le mia et la cagole (plutôt cagolitasse vu la description). Pour la consommation de coke, c’est effectivement de plus en plus fréquent et ça pose de sacrés problèmes pour le contrôle tensionnel et les vaisseaux.

    1. Cagole/cagolitasse, j’adore le distinguo.
      Comme cette classification chirurgicale très locale des fuites mitrales après plastie: fuitounette, fuitette, fuite, fuitâsse, grôsse fuitâsse.

      1. Une distinction très importante, dans les deux sens du terme 😉
        La classification de l’IM est ainsi très claire, bien que le terroir la reconnaissant à sa juste valeur soit étroit. Tu soulèves une question passionnante sur l’usage du langage et la communication entre personnes d’origines différentes à l’intérieur d’une même aire linguistique.

Laissez une réponse

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.