Conflits d’intérêts (2)

Le NEJM vient de publier une étude s’intéressant à la déclaration des conflits d’intérêts de chirurgiens orthopédiques qui ont été orateurs au cours d’un grand congrès de 2008 à San-Francisco.

Les auteurs ont étudié les versements ou les cadeaux effectués par des laboratoires fabriquant du matériel chirurgical (prothèses de hanche, de genou…) en 2007 uniquement, soit 1 an avant le congrès.

71.2% des versements de l’année précédente ont été déclarés.

Si ces versements étaient en rapport avec les présentations faites par leurs récipiendaires, ils étaient déclarés dans 79.3%. (par exemple un paiement fait pour une prestation intéressant une prothèse de hanche, et une présentation sur une étude portant sur la même prothèse).

Dans le cas contraire, si la présentation avait un rapport indirect avec les versements, ce chiffre tombe à 50% et 49.2% si il n’y avait aucun rapport.

En analyse multivariée, les sommes supérieures à  US$ 10.000 sont plus fréquemment déclarées, de même que les paiements « en nature » ou si le récipiendaire est individuel (au contraire d’une fondation/organisation/association…).

Les auteurs ont ensuite envoyé un questionnaire aux orateurs n’ayant pas déclaré leurs conflits d’intérêt pour en connaitre les raisons.

39.6% ont répondu.

Les trois premières raisons sont les suivantes, dans l’ordre de fréquence: 39% ont précisé que c’était parce que le paiement n’avait pas de rapport avec leur présentation, 14% parce qu’ils n’avaient pas compris la procédure de déclaration des conflits d’intérêts et 11% qu’ils avaient bien fait leur déclaration, mais qu’elle n’apparaissait pas dans le programme du congrès.

14%, je trouve que c’est encourageant pour des chirurgiens orthopédiques!

😉

°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°

En texte libre:

Okike, Kanu, Kocher, Mininder S., Wei, Erin X., Mehlman, Charles T., Bhandari, Mohit. Accuracy of Conflict-of-Interest Disclosures Reported by Physicians. N Engl J Med 2009 361: 1466-1474