Ma petite entreprise…

ne connait pas la crise.


La crise mondiale fait
au moins des heureux, les évangélistes américains qui doivent repousser les murs de leurs églises:

But since September, pastors nationwide say they have seen such a burst of new interest that they find themselves contending with powerful conflicting emotions — deep empathy and quiet excitement — as they re-encounter an old piece of religious lore:

Bad times are good for evangelical churches.

“It’s a wonderful time, a great evangelistic opportunity for us,” said the Rev. A. R. Bernard, founder and senior pastor of the Christian Cultural Center in Brooklyn, New York’s largest evangelical congregation, where regulars are arriving earlier to get a seat. “When people are shaken to the core, it can open doors.”

Cet article du NYT montre bien des facettes de la Foi de l’être humain, d’un côté une versatilité qui fait que Dieu existe moins quand les choses vont bien, et inversement, de l’autre les bergers qui retiennent de tondre leurs ouailles avec trop d’empressement. Et je ne pense pas qu’au côté financier, quand j’emploie le mot « tondre ».




°0°0°0°0°0°0°0°0°0°0°

Evangelical Article of Faith: Bad Times Draw Bigger Crowds

By Paul Vitello

The New York Times

Published: December 14, 2008

Laissez une réponse

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.