Encore une histoire de Ghostwriting

Cela faisait bien longtemps, et ça me manquait presque…

Pour ceux qui ne connaissent pas, j’avais participé à la rédaction de cet article pour le FORMINDEP sur ce sujet.

J’ai découvert cette histoire en lisant cette note de l’excellent Pharmalot.

Je ne vais pas pas paraphraser ce texte, mais il semble bien que la prestigieuse revue Circulation ait publié en 2002 cet article sur la rosiglitazone, rédigé non pas par les auteurs indiqués en début de papier, mais par des employés d’une agence de communication liée au laboratoire pharmaceutique.

Évidemment, le papier était favorable au produit, et l’AHA qui publie Circulation n’y a vu que du feu. Jusqu’à récemment même, elle s’est drapée dans sa dignité indignée. En fait jusqu’à ce courrier du sénateur Grassley:

At the time (of the July report), it was unclear if the emails about ghostwriting concerned the article that appeared in Circulation, or if they were discussing a separate manuscript. Regardless, my staff has consulted with GSK, and the company confirmed that the manuscript which appeared in Circulation was written for GSK by a medical education company.

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

2 thoughts on “Encore une histoire de Ghostwriting”

  1. PLoS va publier un article sur le même sujet du ghostwriting concernant le traitement hormonal de substitution.
    C’est fu ce que la médecine compte de Paul Loup Sulitzer like !

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s