HTA, douleur et alcool.

Un couple d’une cinquantaine d’années se présente à la consultation. Le monsieur est trachétomisé depuis plusieurs années, et là il revient en bilan pré-opératoire d’une tumeur de langue (qui de l’aveu de l’interne est déjà probablement dépassée et inopérable).

Problème: il a 170 mm Hg de systolique en plateau depuis son admission, alors qu’il est normotendu à la maison.

Solution?

J’ai proposé à l’interne deux hypothèses.

La première, il est sevré en alcool depuis son admission, et tremble comme une feuille.

La seconde, il prend huit Efferalgan codéinés par jour. Or, dans chaque comprimé effervescent, il y a 380 mg de sodium sous diverses formes, soit 965.20 mg de sel par comprimé. Il se prend donc environ 7.7 g de sel par jour.

J’ai proposé de reprendre l’alcool qui sera un excellent anti-hypertenseur d’action rapide dans son cas, et d’essayer de trouver un autre antalgique (ce ne sera pas simple). Comme je suis un peu obsessionnel, j’ai rajouté un esidrex 25 mg pour faire bonne mesure.


°0°0°0°0°0°0°0°0°0°


Vous trouverez dans ce poster très utile un tableau qui indique la quantité de sel par unité de prise pour 87 médicaments particulièrement riches en sel.

La fosfomycine est la reine incontestée de la catégorie avec 3378.2 mg de sel par unité thérapeutique, et une posologie de 2 à 4 unités thérapeutiques par jour!



6 Replies to “HTA, douleur et alcool.”

  1. en dehors des gags per-opératoires quelle est la nécessité du traitement? avoir un bon gros cancer n’est pas rigolo si en plus il faut arrèter la bibine et prendre des médocs…

    1. En effet, je me suis posé la question pour l’évaluation cardio-vasculaire dans le cas probable ou il ne sera pas opéré. J’ai dit à l’interne de laisser tomber…
      Ses coronaires iront probablement moins vite que son cancer (en tout cas, moins certainement).

  2. Bonjour,
    étudiant en dernière année de pharmacie, je vous remercie pour toutes ces connaissances nouvelles que vous m’apportez en thérapeutique!!!
    J’avais jamais pensé auparavant à regarder la teneur en sodium d’un comprimé…
    Et dire que je dispense des ordonnances à la pharmacie à des patients sous corticothérapies lourdes…. sans penser a regarder la teneur en sodium des médicaments associés… Erreur qui sera dorénavant corrigé!!!

    merci encore

    boris

  3. J’ai récemment lu la notice du Guronsan (Glucuronamide + caféine + vitamine C) et elle indique clairement la contre-indication pour les régimes sans sel.

    Chaque comprimé contient en effet 600mg de sel, donc 1.2g par jour pour une dose normale.

    Bon, je sais, le médicament a peu de chances d’être prescrit à un personne au régime sans sel mais manifestement, d’autres médicaments oui.

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.