Une campagne publicitaire sanglante

Je musardais un peu sur le web pour lire ce qui se disait sur les NAC (Nouveaux Anti-Coagulants), quand je suis tombé sur un NAC (Nouvel Animal de Compagnie):

Ce site, VATspace.com, fait partie du réseau de sites officiels faisant la promotion du rivaroxaban, au même titre que xarelto.com.

Pourquoi ce gros vilain rat?

Bayer (le fabricant du rivaroxaban -Xarelto®-), rappelle très opportunément que la warfarine, les AVK en général, sont aussi des raticides.

La warfarine a en effet été commercialisée comme telle dès 1948 précise Wikipedia.

Ça, c’est un message nuancé qui va certainement permettre une meilleure compliance des patients qui sont sous AVK, par exemple ceux qui ont des prothèses mécaniques, c’est à dire encore à ce jour une non-indication du merveilleux rivaroxaban.

C’est un bon message pour améliorer leur prise en charge, n’est-ce pas?

Et quel respect pour les milliers de professionnels de santé qui tous les jours prescrivent, délivrent et administrent chaque jour à des patients du « poison à rats »!

Quel respect aussi pour les petits copains de l’industrie pharmaceutique: Novartis (Sintrom®), BMS (coumadine®), et Merck Serono (Previscan®) qui fabriquent et commercialisent depuis des décennies du « poison à rats » à usage humain.

Si la vidéo se situe dans la partie Health Care Professionals, elle est accessible à tout le monde. On peut même la diffuser par messagerie électronique:

En face d’un patient ainsi éclairé par Bayer, comment passer derrière ce genre de message?

Enfin, éclairé est un bien grand mot, l’argument de l’origine d’un médicament me semble parfaitement stupide. Un vrai délit de sale gueule.

De nombreux médicaments sont des poisons et vice-versa, pourtant ils sauvent des milliers de vies tous les jours.

Cette dualité est présente dans l’étymologie même de la racine pharmakon (φάρμακον).

De nombreux médicaments sont issus de choses peu ragoutantes.

La pénicilline vient de la moisissure, le sirolimus, pas bien mieux, les digitaliques d’une plante toxique, idem pour les dérivés du taxol, l’héparine, ce sont des intestins de cochon, l’aspirine, (découverte par Bayer), de l’écorce d’arbre, la colchicine, l’atropine et les curares utilisés en anesthésie, des poisons, la kétamine est un dérivé du LSD, la protamine du sperme de saumon (merci @JohnO2Snow ), l’hirudine de la salive de sangsue, la morphine du pavot, le tirofiban et le captopril de venins de serpents…

Mais il faut faire peur pour gagner des parts de marché, même si c’est irrationnel et caricatural, ça marche, l’histoire l’a prouvé maintes et maintes fois.

Les immenses qualités du rivaroxaban ne suffiraient donc pas, à elles toutes seules, à assurer son succès commercial?

Il faut donc aussi démolir les AVK en mettant en avant l’argument scientifique déterminant suivant: que c’est du poison à rats?

Je trouve cet obscurantisme affligeant, et si éloigné des très hautes considérations éthiques affichées par ce même laboratoire sur son site français:

Développement durable?

Responsabilité?

Respectueux?

Acteur éthique responsable socialement?

Quand je tombe sur ce genre de campagnes publicitaires, je me dis toujours trois choses:

  • Heureusement que le laboratoire qui a payé ça est notoirement éthique, sinon, qu’est-ce que ça serait !
  • Heureusement qu’en France les lois sur la publicité des produits de santé sont restrictives.
  • Heureusement qu’il n’y a que le LEEM qui croit à l’autorégulation de l’industrie pharmaceutique dans le domaine commercial.

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

3 thoughts on “Une campagne publicitaire sanglante”

  1. J’ai bien l’impression que même nos amis de Bayer s’emmêle les pinceaux avec tous ces NAC et finissent par raconter des bétises!
    Avant même de lire votre post j’ai regardé l’image du site et ai été frappé de voir que sous histoire de la warfarine on trouvait des pots jaunes frappés d’une tête de mort. Ceci est amplement expliqué dans la suite du post mais cela pourrait dors et déjà suffire à d’humbles esprit pour faire le lien warfarine = danger!

  2. Bon, un bon fort avec le rat mais d’un autre coté le raticicie tue par hémoragie, signifie que la coagulation ne se fait plus. alors n’importe qui prend deux minutes de refelxion peut faire le lien entre raticie et les anti-coagulants.

    Quand à l’origine des produits actifs, je préfére souvent m’abstenir de le savoir puisque par dégout je n’en prendrais pas/plus. Même l’eau – la base de la vie peut être source de mort – alors toutes les « pubs » ou alertes tel que la grippe porcine, je me dis la vie est risquée soit on l’accepte et on vit sa petite vie pleinement avec tout ses dangers et plaisirs, soit on ne l’accepte pas et on meurt à petite feu en se privant des plaisirs et ne vivant extrêmenet les danger réel ou potentiel. Cela me fait penser á « l’étoile mystérieuse  » où Tintin croise le chemin d’un bonhomme qui annonce la fin du monde. Aujourd’hui, ce n’est plus une étoile ou le comète Harley, mais les petites bestioles nommé Bacterie, Virus aver les mot en gros virulance, pandemie qui veulent provoquer une panique générale – alors que si jamais cela arriverait rien ne changerait, à part nous avoir priver de se rejouir d’être en vie.

    Si pub de bestiole, je préfeé celle de Félix ou de l’hérisson, au moins c’est amusant.

    Bonne journée

  3. Ne pas oublier ces sirops contre la toux bien connus, donnés à leurs enfants par beaucoup de mamans
    extrait de bave d’escargot Helix pomatia
    mais bon c’est pas comme si c’était un vrai médicament

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s