Macro-Waves

Le rapport de l’IARC sur la dangerosité potentielle des ondes émises par nos portables a eu l’effet d’une pierre jetée dans une mare aux canards.

J’ai pas d’opinion bien arrêtée dessus, mais qualifier de highest category of heavy users les gens qui téléphonent plus de 30 minutes par jour depuis 10 ans me semble un peu déconnecté de la réalité. Une bonne partie de la population occidentale doit faire partie de cette catégorie, non ?

Hormis les ondes émises par nos portables pour téléphoner, nous baignons dans les ondes électromagnétiques: portiques, RFID, Wi-Fi, 3G, Bluetooth, ultrasons (vacation ce matin)…

Et le pire de tout, c’est qu’on en redemande!

A la maison, quand je me connecte à mon Wi-Fi, je tombe sur celui des voisins.


Par curiosité, j’ai regardé le Bluetooth et je capte celui d’un voisin qui ne doit pas fumer que du tabac😉


Pourtant j’habite une petite maison individuelle sans mur commun sauf avec le garage du voisin (où il n’y a aucune plantation, mauvais esprits).

J’imagine en appartement…

Des chercheurs ont cherché à visualiser les ondes Wi-Fi, le résultat est plutôt joli…et impressionnant.


Bon, je vous laisse, il faut que je connecte iTunes avec mon iPad via Remote après m’être amusé ce matin avec Keynotes Remote


Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

19 thoughts on “Macro-Waves”

  1. « Hormis les ondes émises par nos portables pour téléphoner, nous baignons dans les ondes électromagnétiques: portiques, RFID, Wi-Fi, 3G, Bluetooth, ultrasons … »

    Merci pour l’article, mais les ultrasons appartiennent-ils vraiment aux ondes électromagnétiques ? :p

  2. Et les téléphones sans fil c’est pareil, non ? Au cabinet comme à la maison on n’a que ça et la demi-heure quotidienne est tranquillement abattue par certain(es). L’assistante qui répond au téléphone a le casque vissé sur la tête et parle toute seule toute la journée. Ca va faire maladie professionnelle ?
    (si je savais mettre vos petits machins jaunes il rigolerait moyen-moyen)

    1. Il me semble que la différence avec le téléphone sans fil vient de la proximité de quelques mètres entre l’émetteur et le récepteur ; à faible distance la puissance requise est moins importante (donc moins nocive ? – si nocivité il y a – ) que pour un portable qui doit atteindre une antenne à plusieurs kilomètres.

  3. Le rapport ne dit rien sur l’évolution de l’incidence du cancer du testicule?😉

    Parce que moi le téléphone je le balade en permanence dans la poche, pas à l’oreille. Et quand j’appelle en bluetooth avec le kit main libre, même combat.
    Trop pragmatique pour les scientifiques chercheurs, ou bien?

    1. Le téléphone dans la poche est en mode réception et pas émission, donc j’imagine qu’il n’y a pas plus de risque que si il était éteint non ? Si risque il y a, ça serait pour l’utilisation du téléphone dans la poche avec un kit main libre.

    2. Bon, c’est déjà pas mal qu’on se soit préoccupé du cerveau et du nerf acoustique…
      En mode réception je crois que tes testicules ne souffrent pas trop… mais en émission avec le kit mains libres ça serait peut-être prudent de trouver une autre poche… dans le doute!
      Eh, eh, on tient peut-être une nouvelle cause de diminution de fertilité masculine?
      Ça crache fort en émission ces petits téléphones.

  4. Dans mon immeuble, je compte 17 réseaux wifi (dont 1 sfr public, 1 freephonie et 1 freewifi) plus le mien… (pour à vue de nez environ 25 appartements)

  5. C’est pas parce qu’on baigne tous (joyeusement) dans les ondes électromagnétiques qu’il ne faut pas se poser de questions. Même si les réponses ne nous plaisent pas.
    Êtes-vous plus heureux qu’avant les téléphones portables ??

    1. Donner rendez-vous à quelqu’un était plus folklorique avec le charme des détails à donner pour ne pas se manquer. Et puis il y avait la possibilité d’utiliser ces choses pittoresque qu’étaient les cabines téléphoniques !

      1. Avec les autres médecins +/- âgés, on se rappelle le « avant le portable ». A chaque fois on se rappelle des stratégies tordues pour être joignables (donner à sa famille le numéro des patients en visite, les pagers…)

  6. Suis-je seul à ressentir un effet nocif en temps réel au moment où je parle sur un téléphone portable, avec comme un tension dans l’oreille la tête ou le cerveau ?
    J’utilise les mobiles au minimum en demandant tout de suite le numéro de téléphone de la personne pour la rappeler depuis un fixe si l’appel commence a s’éterniser plus d’1 ou 2 minutes. C’est pour moi un bien meilleur confort. Pas vous ?

  7. Prendre un panel de personne disant avoir des maux de tête/whatever en téléphonant avec un portable.
    Fabriquer un portable *avec un fil* qui peut fonctionner selon deux modes sans qu’on puisse voir la différence:
    1) Tout passe par le fil et le recepteur est en fait dans une autre pièce voir à des km.
    2) Le mode normal. Tout passe par les ondes.

    Constater.
    Faire les stats tout ça tout ça.

    Ok c’est un techniquement un peut lourd à mettre en place mais pourquoi pas?

  8. Group 2B: The agent is possibly carcinogenic to humans. 
    This category is used for agents for which there is limited evidence of carcinogenicity in humans and less than sufficient evidence of carcinogenicity in experimental animals. It may also be used when there is inadequate evidence of carcinogenicity in humans but there is sufficient evidence of  carcinogenicity  in  experimental  animals.  In  some  instances,  an  agent  for  which  there  is inadequate  evidence  of  carcinogenicity  in  humans  and  less  than  sufficient  evidence  of  carcinogenicity  in  experimental  animals  together  with  supporting  evidence  from  mechanistic 
    and other relevant data may be placed in this group. An agent may be classified in this category solely on the basis of strong evidence from mechanistic and other relevant data. 

    Ha ben merci pour cette définition très claire! (ce n’est pas de l’ironie).
    En résumé ils n’ont rien trouvé. Je ne dis pas qu’il n’y a rien mais qu’ils n’ont rien trouvé.
    Tout est *possibly* un problème grave.
    A quand une ruée médiatique sur le caractère *potentiellement* problématique du dioxyde d’hydrogène?

  9. Un conseil : j’ai acheté un kit piéton antiwaves Envi avec écouteurs intra auriculaires spéciaux et transmission par colonne d’air. Je peux ainsi téléphoner autant que je veux sans m’inquiéter.
    Je crois par ailleurs que les ondes des cellulaires sont beaucoup plus fortes que celle d’une passerelle WIFI.

    1. Je confirme, je ne sent rien d’intrusif avec le WIFI. Par contre en émission lors d’un appel sur portable, que je sois en kit piéton, ou directement collé près de l’oreille c’est pratiquement le même même effet de tension et bouillonnement dans le cerveau. Mon conseil : à utiliser au minimum😉

  10. « effet de tension et bouillonnement dans le cerveau. »

    Tu peux élaborer un peu la dessus?
    Le concept de « bouillonnement » est intéressant car il me fait penser que tu crois que ca marche comme un micro onde….alors que vraiment pas🙂
    Penser que ca marche comme un micro ondes, c’est croire qu’on peut aller très haut sur une balancoire en bougeant n’importe comment et surtout pas en rythme (en clair : ce ne soit *pas* les même fréquences donc les ondes du protable sont très peut efficaces pour chauffer l’eau….vraiment très peu).

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s