De choses et d’autres…

L’actualité est un peu chargée, je vais donc essayer de grouper en une note plusieurs informations que j’ai trouvées intéressantes:

Une série française sur 40 cas de valvulopathies liées au benfluorex (Mediator®) a été publiée et m’a permis d’en savoir pas mal plus sur les lésions observées.

La publication (gratuite pour l’instant) est . Theheart.org en parle ici.

J’ai donc modifié en conséquence la note que j’avais rédigée sur ce sujet.

°0°0°0°0°0°0°0°

Il paraît que la session du congrès de la SFC sur ce même sujet a été agitée. Je crois qu’on en verra plus dans un prochain Envoyé Spécial

Programme « collector » puisque les deux présidents de cette session ajoutée tardivement se sont désistés au dernier moment du fait du scandale Mediator®, et cela malgré son caractère très technique et assurément peu polémique.

°0°0°0°0°0°0°0°

Le Multaq® (dronédarone) fait l’objet d’un communiqué de la FDA au sujet de plusieurs cas de patients sous dronédarone ayant présenté une insuffisance hépato-cellulaire, dont deux ont nécessité une transplantation hépatique aux Etats-Unis.

Hasard ou non? That is the question!

Bon, ça ne change rien pour moi, je continuerai de ne pas le prescrire.

°0°0°0°0°0°0°0°

Pour revenir au Médiator®, demain, l’Igas va remettre son rapport à Xavier Bertrand. J’ai hâte de le consulter (comme beaucoup…)

°0°0°0°0°0°0°0°

A la vitesse où les choses vont, pas certain que ce type de note ne se reproduise pas dans les jours qui viennent (de l’info coco, aucune analyse!)…

 

 

Modification 15/12/2011: ajout de la capture d’écran de la session.

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

3 thoughts on “De choses et d’autres…”

  1. si ce n’est pas une blague, pour rien au monde je ne raterai le reportage (mm partiel et pt être partial) sur le congrès de la société de cardiologie.
    ça me rappelle mon jeune temps de me plonger dans la cardio.(à petites doses parce que je ne comprends qu’un petit pourcentage)

  2. Demain la rapport sur la documentation française je suppose ou le site de l’IGAS. En espérant que ça débouche sur des réformes efficaces et courageuses. Car le rapport ne fera pas tout! Le terrain judiciaire devrait aussi apporter sa pierre à l’édifice.

    Pour le MULTAQ, voilà une alerte de la FDA qui n’arrange pas sa balance bénéfice risque. Je n’ai d’ailleurs toujours pas compris le bénéfice.
    Au fait, THERIAQUE ou BCB (qui semblent à jour du nouveau Thesaurus) ne détectent pas d’interaction significative avec les médicaments susceptibles d’induire des torsades de pointe. Et pour cause, l’entrée DRONEDARONE dans le Thesaurus ne comporte pas de rubrique « + médicaments susceptibles de donner des torsades de pointe » contrairement au RCP. En revanche MULTAQ est aussi rangé dans l’entrée « fourre tout » des « bradycardisants » qui elle comporte bien une rubrique « + médicaments susceptibles de donner des torsades de pointe ». La réponse à cette rubrique est inadaptée puisqu’elle dit « précaution d’emploi » et non pas « contre-indication ». On peut constater cependant que ni BCB ni THERIAQUE ne donne une réponse « précaution d’emploi » ou « contre-indication ». C’est feu vert à des associations contre-indiquées !!!
    Le PRASUGREL n’interagit avec aucun médicament dans THERIAQUE ou BCB puisqu’il a tout simplement était oublié… Je trouve tout ça assez désespérant.

  3. le CR de Heart est bien fait, l’article ayant la lourdeur obligatoire de la publication scientifique et dommage que son iconographie soit si médiocre : il aurait été plus pertinent de montrer une valve mitrale et une aortique malade en transtho zoomé en 2 coupes orthogonales pour que tous les opérateurs tiltent bien: j’ai vu revenir avec leur lettre Mediator 3 patientes connues présumées rhumatismales( diffusion de l’épaississement irrégulier à au moins 2 valves calcifications partielles angines +++) que je vais classer iatrogène…
    on a vraiment la pointe de l’iceberg avec un travail énorme de recueil et de suivi ,on pourrait commencer par une étude rétrospective de la chirurgie valvulaire des 10 dernières années en dépistant les difficultés de la classification étiologique puis questionnaire de pharmacovigilance et révision des ETO
    pour la SFC c’était vraiment le minimum que les impliqués se taisent par exemple devant les signataires de l’article ;on attend avec impatience le débat sur la fin des sessions publicitaires dans les congrès
    très mauvais pour le Multaq on voit mal maintenant n importe quelle décision US de pharmacovigilance non suivie en Europe
    là c’est sur l’IGAS va battre son record de lecteurs,j’avais lu le rapport sur le scandale de l’ARC c’était sanglant pour qui maitrisait un peu le style administratif et les cancérologues ayant soutenu Crozemarie s’étaient plongés tous seuls dans le goudron et les plumes

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s