Coro demain!

Ce tweet de Borée montre encore que nous ne sommes pas tous égaux devant la coronarographie, pas -pathie, sinon ce serait un truisme.

Dans le grand-sud, on se passe allègrement de test fonctionnel pour faire une coronarographie, que la clinique soit éloquente comme dans ce cas, ou plus subtile, voire euuhh sans aucun rapport.

Récemment, une patiente entre dans une clinique pour une décompensation d’une insuffisance respiratoire chronique sévère.

Bon, elle se prend une coronarographie et deux stents.

En lisant le dossier, je suis toujours bien incapable de savoir pourquoi.

Il y a de nombreuses années, dans un CHU, c’était aux internes de cardio premier choix (un copain et moi en l’occurrence) de décider si il fallait faire une coronarographie aux entrées via les urgences.

L’avantage, c’est que ça allait vite, nous avions très rapidement des réponses devant des tableaux cliniques équivoques, notamment quand le patient n’était pas francophone, ce qui arrivait souvent.

Évidemment, la « coronarographie libératoire » (comme le prélèvement) est en totale contradiction avec les recommandations, mais c’est de la cardiologie de guerre adaptée à des réalités locales particulières.

Parfois, quand même, j’étais un peu dubitatif.

Un jour, deux dames, de même patronyme et pauci-francophones  se sont retrouvées dans le service. L’une de 80 ans avait des douleurs thoraciques atypiques, l’autre, 20 ans pour une histoire rythmologique, peut-être un faisceau accessoire qui devait bénéficier d’une exploration électrophysiologique.

Les deux croyaient au ciel.

Du fait de la proximité des 2 salles d’examen (1 mur commun) et du même patronyme, les deux ont eu une coronarographie.

Croyez-vous que le coronarographiste se soit posé une seconde la question du pourquoi d’un tel examen pour une jeune fille qui ne fumait même pas?

L’autre dame avait une coronarographie normale, soit dit en passant.

C’est le Suuuud, aurait pu dire une sorte de Michel Galabru à un jeune interne en cardiologie psychorigide, de sa famille, venu lui demander des conseils avant une mutation-sanction.

Ici et à la place de Borée, coro demain et pas épreuve d’effort dans 2 semaines!

Auteur : Jean-Marie Vailloud

Cardiologue de formation, je suis aussi l'administrateur du blog Grange Blanche.

9 thoughts on “Coro demain!”

  1. Twitter est malheureusement un peu réducteur (c’est le concept en même temps).

    Je pourrais compléter ainsi : homme de 85 ans, avec un cancer de la prostate métastatique pris en charge de manière palliative, sous AVK pour une phlébite survenue sous Distilbène.

    Mais pas si mal que ça : il vit seul, s’occupe de son chien, de ses lapins, de ses canards et de ses tomates. Et avec deux filles pas trop loin qui s’occupent bien de lui.

    Sa symptomatologie traînait depuis quelques mois mais elle s’est nettement majoré depuis quelques semaines et les douleurs surviennent à présent pour des efforts assez modérés.

    Bref, je ne me voyais pas temporiser davantage. Mais je ne me voyais pas non plus l’envoyer aux Urgences, y passer 6 ou 8 heures, partir pour plusieurs jours d’hospitalisation (je pense qu’une coro sous AVK ça doit pas être super simple à gérer, si ?).

    Pfff… maintenant tu m’as mis le doute…

  2. je me souviens d’un grand patron parisien aujourd’hui retraité faire en congrès un brillant éloge de l ‘épreuve d’effort ce qui était rare dans les années 80, JP Broustet se sentant souvent seul,et à la première question avouer bien sur que les internes de son service n’avaient jamais l’idée de brancher tous seuls le malade sur un vélo mais trouvaient toujours un assistant pour une coro quelque soit le caractère foireux de l’indication…
    ceci dit le malade ci dessus pour moi pas de doute diagnostique angor aggravé :traitement médical maximal sans exploration il continue d’engraisser le canard pour Noel! coro directe si l’instabilité s’aggrave…

  3. C’est incroyable ce que « l’effet soleil » joue sur le choix d’implantation des cardiologues?
    Pas ce genre de problèmes pour le 13,83,84 et … la Corse, qui manque de tout mais pas de cardiologues (ce sont mes patients corses eux-même qui me le disent!)
    Oui, la coro a la part belle.Le délais moyen d’une EE reste 10 à 15j mais en instant on le ramène à la semaine.Par contre depuis mon externat, je n’ai vu d’écho de stress ,c’est désuet? et la coro-IRM pouvait-elle se faire dans le cas du patient de Borée?

  4. Tiens, mon clavier mange des lettres.:(
    Texte corrigé :
    -Le délais moyen d’une EE reste 10 à 15 j mais en insistant on le ramène à la semaine.
    -je n’ai pas vu d’écho
    Désolée …

  5. bien sur broustet est bordelais je parle d’une des rares fois ou il apparaissait soutenu par un parisien! qui avouait ensuite que la pratique de son service ne correspondait pas…

  6. Rien à voir (et je ferais mieux de commenter votre échange, pour prouver que je réfléchis et que je ne m’intéresse pas qu’à la forme… sacrées communiquantes sans cervelle !), mais…
    J’admire l’insertion du tweet avec lien ! Juste : Comment ?

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s